Les trésors de Naples au musée Maillol

Alix Baboin-Jaubert
Les napolitains s’enorgueillissent, à juste titre, de posséder une des plus belles collections de joyaux et de pièces rares du monde. Le musée Maillol les accueillera au cours du printemps 2014 à Paris.
Le collier de San Gennaro.

Le collier de San Gennaro.
©DR

L’exposition « Le Trésor de Naples, les joyaux de San Gennaro », qui se tiendra au musée Maillol du 19 mars au 20 juillet 2014, est centrée autour de San Gennaro, saint Janvier, mort martyr sous Dioclétien, grand patron de la ville de Naples. Son sang recueilli par une pieuse femme dans deux ampoules, se liquéfie trois fois l’an aux mêmes dates depuis des siècles, phénomène que même la science  ne peut expliquer. Un contrat insolite, établi en janvier 1527, devant notaire, lie la ville bâtie sur un volcan toujours en activité le Vésuve et le saint, San Gennaro mort il y a plus de 1250 ans. Le but : protéger la ville de la peste et des éruptions du Vésuve. Le peuple en échange, s’engage à travers la Députation à constituer un trésor et à lui construire une  nouvelle chapelle au sein de la cathédrale.


La chapelle de San Gennaro.

La chapelle de San Gennaro.
©DR


La Députation, institution laïque, créée en 1601 est une ancienne organisation  encore active en Italie, constituée  de 10 représentants de la noblesse et de deux du peuple. Elle garantit depuis quatre siècles, l’intangibilité des ampoules de sang et des saintes reliques, l’administration et la tutelle du culte et du trésor de San Gennaro.


Parmi les plus belles œuvres de l’immense trésor de San Gennaro, nous pouvons  admirer quelques pièces exceptionnelles.



  • Le reliquaire du sang du martyr en vermeil, du XIVème siècle créé par des orfèvres angevins, tout en finesse ; un travail de toute beauté, qui ne sort pratiquement jamais de Naples.



  • Le collier de San Gennaro, spectaculaire assemblage de bijoux réalisé entre le XVIIème et le XIXème siècle et donnés par des souverains comme Charles V de Bourbon, Joseph Bonaparte, Marie-Caroline de Habsbourg sœur de Marie-Antoinette et des Napolitains anonymes.

     

  • La mitre du saint, réalisé en 1713 par Matteo Treglia, recouverte de 3326 diamants, 198 émeraudes et un rubis d’une si belle eau, qu’on l’a surnommé «  la lave du Vésuve »



  • On pourra admirer également des ciboires, croix épiscopale, calice, croix d’autel, bustes de Sainte Irène, Saint Joseph, Saint Pierre Martyr…


La mitre de San Gennaro.

La mitre de San Gennaro.
©DR


Une exposition de toute beauté où l’on doit courir sous peine de manquer beaucoup.


Trésor de Naples les joyaux de San Gennaro, musée Maillol du 19 au 20 mars 2014.


Musée Maillol

59/61, rue de Grenelle

75007 Paris

Tél. : 01 42 22 59 58

 contact@museemaillol.com


Sainte Irène.

Sainte Irène.
©DR


Procession dans les rues de Naples.

Procession dans les rues de Naples.
©DR