Hôtel du Continent, un voyage signé Christian Lacroix

Francis van de Walle
Situé dans le premier arrondissement de Paris, l’Hôtel du Continent décoré par Christian Lacroix nous emmène dans un voyage, où chaque étage correspond à un contient ou un pôle. Dépaysement assuré !
La porte de la chambre 14 mène jusqu’aux douceurs de l’Europe où les nombreux oiseaux invitent à la gaité.

La porte de la chambre 14 mène jusqu’aux douceurs de l’Europe où les nombreux oiseaux invitent à la gaité.
©DR

Quel est le fil conducteur de Christian Lacroix ? Il est considéré comme un grand costumier, un designer et un illustrateur hors normes. L’une de ses dernières réalisations, la conception et la décoration de l’hôtel du Continents en est la preuve : un jonglage de matières, de dessins et de couleurs qui représentent les 5 continents, et même les pôles ! Tout au long du trajet, les dessins issus de l’impression numérique vous transportent au temps où la terre n’était pas tout à fait ronde, selon nos marins.


Ses choix sont toujours aussi colorés, par petites touches. Ils sont le reflet d’un homme issu du pays de la tauromachie, de l’arène, un lieu où la couleur est présente pour donner encore plus de vie à ce spectacle symbolique. Louis-Albert de Broglie a expliqué un jour ce jeu entre le taureau, qui représente l’homme, et le matador, qui représente la femme avec sa robe de mille paillettes, est le Jeu de l’amour fougueux !


Christian Lacroix a su recréer une chambre qui reflète le melting pot américain avec des touches tantôt coloniales, tantôt Pop Art.

Christian Lacroix a su recréer une chambre qui reflète le melting pot américain avec des touches tantôt coloniales, tantôt Pop Art.
©DR


Revenons à l’hôtel qui a vu passer des voyageurs depuis plusieurs générations. Que de calèches, de voitures ont déposés des voyageurs issus du monde entier dans ce petit hôtel de 25 chambres situé dans le cœur de la mode et du luxe, à quelques mètres de la place Vendôme et du jardin des Tuileries ! Un quartier où il est bon de flâner dès sa sortie de l’hôtel… Mais restons dans cette boîte du bonheur imaginée par Christan Lacroix. Découvrons ces continents étage par étage.


L’Europe, très classique avec une touche très XVIIIe siècle ! Un décor qui évoque le voyage avec la découverte des premiers animaux venus du nouveau monde, dont des perroquets… Un papier-peint à rayures qui rappelle les tentes du Palais Royal.


L’Asie centrale rencontre l’Asie de l’Est dans cette chambre où le rouge vif contraste avec les papiers-peints bleus et bruns.

L’Asie centrale rencontre l’Asie de l’Est dans cette chambre où le rouge vif contraste avec les papiers-peints bleus et bruns.
©DR


L’Asie, mais une Asie où le monde occidental a laissé sa trace, avec ce papier-peint et ses gondoles couplées à des lanternes chinoises, des tissus qui évoquent la Mongolie, les grandes étendues des steppes, des dessins chamarrés !


L’Afrique, on y rencontre les esclaves, les senteurs du cacao ! Un siège recouvert d’un velours zèbre, une vasque en pierre de lave orne la salle de bains, une pièce unique. Cette Afrique si riche et encore si inconnue, terre de notre passé, terre de notre devenir ! Son tissu qui évoque les indiennes d’Arles, bleu et blanc avec comme dessin le fruit de l’indigo, histoire de rappeler l’origine des colorants bleus issus de cette plante.


Le fauteuil richement décoré de cette chambre colorée à l’image de l’Océanie invite à la détente sous l’œil attentif de l’oiseau tropical du papier-peint.

Le fauteuil richement décoré de cette chambre colorée à l’image de l’Océanie invite à la détente sous l’œil attentif de l’oiseau tropical du papier-peint.
©DR


L’Amérique et son Pop Art, dessins géométriques, couleurs fortes comme dans les "cartoons" de l’époque, les indiens, mais ceux d’Amérique, des plumes, des peaux rouges. Et ce côté post-américain avec une géométrie des dessins avec des couleurs vives.


L’Océanie, très verdoyante, avec ses tissus représentant des grandes palmes des années 40 et des treillages de bambous, sur un parquet en acajou. Le seul bémol, le choix du tissu de chez Pierre Frey qui est d’inspiration russe !


Et les pôles avec l’Antarctique, un mélange de couleurs claires, donnant une impression de glaciers. Le sol est recouvert d’une moquette confortable en laine écrue.


Toutes les chambres sont équipées de produits de soins signés Missoni. Encore une pointe de raffinement !


Comme le Nautilus, voyageons d’un continent à l’autre, grâce aux dons de Christian Lacroix !


Si ce n’était pour les lampions rouges traditionnels chinois et les bambous, on pourrait se croire à Venise avec ses gondoles.

Si ce n’était pour les lampions rouges traditionnels chinois et les bambous, on pourrait se croire à Venise avec ses gondoles.
©DR


L’hôtel propose des prix qui commencent à 125 € pour une chambre single de 10 m², et qui peuvent monter jusqu’à 400 € pour une chambre double ou twin de 31 m².


Entrez dans un voyage extraordinaire, le temps d’une nuit ou d’un week-end !


Hôtel du Continent

30, rue du Mont Thabor

75001 Paris

Tél. : 01 42 60 75 32

info@hotelcontinent.com

www.hotelcontinent.com


L’Océanie explose de couleurs et réunit une table jaune, des rideaux vert végétal, un fauteuil bleu roi et une tête de lit rouge écarlate.

L’Océanie explose de couleurs et réunit une table jaune, des rideaux vert végétal, un fauteuil bleu roi et une tête de lit rouge écarlate.
©DR


L’élégance classique de l’alliance des rayures noires et blanches se marie à merveille avec la touche de couleur aux frontières du vert et du jaune.

L’élégance classique de l’alliance des rayures noires et blanches se marie à merveille avec la touche de couleur aux frontières du vert et du jaune.
©DR