Un week-end à la Bourdaisière

Francis van de Walle
Montlouis-sur-Loire est un village créé au moyen-âge autour d’un port, du temps ou la Loire était navigable ! Rapidement, il s’avère une excellente terre pour planter des vignes de qualité ! On y construit une place forte, pour défendre la ville de Tours des invasions anglaises pendant la guerre de cent ans. Elle sera transformée en château d’apparat à travers les siècles et ses nombreux propriétaires. Le lieu deviendra célèbre par l’une de ses châtelaines sous la Renaissance, Marie Gaudin, maîtresse attitrée du roi François 1er et la plus belle femme du royaume ! Le décor est planté pour notre visite du château de la Bourdaisière !
Vue du château depuis les jardins.

Vue du château depuis les jardins.
©DR

La production de vin est toujours une référence dans la région, mais depuis plusieurs années, elle s’est fait voler la vedette par l’Observatoire de la Tomate sorti de terre sous l’inspiration de Louis-Albert de Broglie, le fameux Prince Jardinier ! Montlouis est devenu un rendez-vous international au château de la Bourdaisière qu’il a entièrement rénové et transformé en hôtel 3 étoiles de charme et de classe ! Le challenge était de taille, réhabiliter un château transformé en maison de retraite en un lieu convivial et chaleureux pour un week-end en famille ou en amoureux ! Dans un premier temps, la Bourdaisière fait chambre d’hôte, mais décide il y a 3 ans de passer à la vitesse supérieure et de passer les tests pour obtenir ses 3 étoiles biens méritées… mieux Louis-Albert le transforme en hôtel écoresponsable au fur et à mesure des travaux entrepris dans l’édifice.


Découvrez. le parc de 55 hectares vallonné et bien planté de cèdres, châtaigniers, chênes...

Découvrez. le parc de 55 hectares vallonné et bien planté de cèdres, châtaigniers, chênes...
©DR


A votre arrivée au bas de la propriété, vous aurez une vue globale sur le site ! Montez l’allée et vous voici arrivé ! Entrez, Martine de Roquefeuil vous y attend avec son équipe, ainsi que les 29 chambres et appartements  tous décorés avec goût par Louis-Albert et son épouse Françoise. L’ambiance est donnée par les tissus de l’éditeur Braquenié (Pierre Frey) qui réédite de nombreuses archives, dont un grand nombre est issu de l’héritage des toiles de Jouy et du travail d’Oberkampf. Lits à baldaquins, mobilier chiné dans la région, ou quelques pièces rapportées par le Prince Jardinier de ses nombreux voyages en Asie et en Inde pour meubler le château et ses chambres à thèmes.


Ici on travaille la tomate sous toutes ses formes !

Ici on travaille la tomate sous toutes ses formes !
©DR


Mais le site n’est pas uniquement une halte pour dormir, c’est aussi un parc de 55 hectares dans lequel vous découvrirez plus de 100 espèces d’oiseaux, des essences d’arbres parmi lesquels des cèdres, des châtaigniers, des chênes…Idéal pour faire votre parcours de santé ; tout y est étudié par des spécialistes pour vous revigorer et profiter du bar à tomates où vous dégusterez une des 650 espèces de tomates plantées dans le potager avec plus de 150 autres légumes, et ceci pour votre plus grand plaisir. En cuisine, c’est Laurence, une jeune chef dynamique et généreuse qui s’éclate pour vous préparer un menu de qualité supérieure avec des produits du terroir et du jardin.


Ici on y travaille la Géline de Touraine, petite poule noire dont la finesse de sa chair fond dans la bouche. Les desserts sont bien entendu réalisés avec les pommes du jardin. Mais la matière première la mieux mise en valeur reste la tomate ! En confiture, en tourte, en gaspacho, on oublie que une fois pour toutes que c’est un fruit et non un légume ! Mais ici, elle trouve sa place dans les produits d’excellence !


Vous visitez les châteaux de la Loire, la Bourdaisière est le lieu idéal pour déposer vos valises, avant la trêve hivernale et la réouverture du printemps.  


http://www.labourdaisiere.com