Allez faire un tour « Du Côté de chez Anne », à Strasbourg

Christian de Rivière
Tout proche des institutions européennes strasbourgeoises, l’hôtel-restaurant « Du Côté de chez Anne » ouvre ses portes à cinq belles chambres d’hôtes, où l’impression d’intimité confère un charme d’exception au lieu.
Dans une demeure bicentenaire, l’hôtel-restaurant « Du côté de chez Swann » conserve le charme de la tradition, avec sa façade en colombages, si typique de l’Alsace.

Dans une demeure bicentenaire, l’hôtel-restaurant « Du côté de chez Swann » conserve le charme de la tradition, avec sa façade en colombages, si typique de l’Alsace.
©DR

A Strasbourg, dans le quartier de la Robertsau, Anne Gerber a ouvert ses tables et chambres d’hôtes à sept minutes montre en main du Parlement Européen. Passionnée par sa région, elle souhaite la faire découvrir, en se lançant dans l’aventure avec pour seule envie le partage. Après dix-huit années passées dans l’univers de la pâtisserie, la nouvelle maîtresse des lieux tombe sous le charme de l’ancienne demeure du comte Sforza, datant de plus de 200 ans. Quittée par la famille italienne en 2005, la grande maison à colombages revient à la ville, qui n’hésite pas à la concéder avec un bail emphytéotique à Anne, devant ce projet d’hôtel-restaurant. La propriété est entourée d’un espace vert de trois hectares, dont 4 000 m2 d’un pré fleuri sont laissés à la disposition d’Anne Gerber.


Sur une jolie terrasse, vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur un prairie fleurie de 4000 m2, où l’esprit champêtre est relayé par des bouquets de fleurs dans les pièces de la maison.

Sur une jolie terrasse, vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur un prairie fleurie de 4000 m2, où l’esprit champêtre est relayé par des bouquets de fleurs dans les pièces de la maison.
©DR


Avec un esprit champêtre de verger, « Du Côté de chez Anne » propose partager un repas dans ce cadre d’exception, du déjeuner au dîner, en passant par le brunch. Invitation à une rêverie mélancolique, la belle maison à colombage typique de l’Alsace dispose de 50 couverts, dont la moitié se situe à l’extérieur, sur une terrasse en bois et teck. Le menu est constitué par un chef, qui aime à travailler les fruits et légumes de saison selon les arrivages du maraîchers, ce qui explique que la carte est renouvelée tous les 15 jours. Il s’agit d’une cuisine de terroir non pas alsacienne, mais plus emprunte de créativité bourgeoise. Dans quelque temps, Anne Gerber souhaite ouvrir un salon de thé, lorsqu’elle aura trouvé un chef-pâtissier capable de produire sur place ses envies gourmandes. Les agapes étant servies dans la vaisselle « Cottage » de Villeroy et Bosch, l’accent est mis sur le monde floral, relayé par les multiples bouquets de pivoines et campanules.


Les lourds rideaux bleus, Christian Lacroix chez Designer’s Guild, répondent à une étonnante tête de lit de bois signée Christopher Guy, dans cette belle chambre aux poutres apparentes.

Les lourds rideaux bleus, Christian Lacroix chez Designer’s Guild, répondent à une étonnante tête de lit de bois signée Christopher Guy, dans cette belle chambre aux poutres apparentes.
©DR


Depuis peu, cinq chambres spacieuses et toutes différentes ont été luxueusement aménagées pour passer la nuit sous les poutres historiques de la maison. Derrière une épaisse porte en chêne, vous n’aurez qu’une envie, celle de vous mettre pieds nus pour fouler une agréable moquette en relief. Le splendide satin de coton des draps signés Schlossberg promet de passer une nuit pleine de douceur, alors que fruits frais de saison sont prêts à la dégustation avec une bouteille de vendanges tardives. Business oblige, les chambres sont équipées des dernières technologies, entre média center, TV et haut parleur. De 30 à 56 m2, salle de bains comprise, chaque chambre possède sa propre identité imaginée par la maîtresse de maison, à l’image de la chambre n°5, où l’ambiance plus feutrée renvoie à une masculinité affirmée. Dans deux d’entre elles, une cheminée permet de faire brûler un feu, allumé à l’occasion avant l’entrée dans les lieux.


Dans de profonds fauteuils capitonnés Flamant, prenez place dans le restaurant de l’hôtel autour d’une table en chêne sur-mesure, pour prendre une tasse de thé dans le service « Cottage » de Villeroy et Bosch.

Dans de profonds fauteuils capitonnés Flamant, prenez place dans le restaurant de l’hôtel autour d’une table en chêne sur-mesure, pour prendre une tasse de thé dans le service « Cottage » de Villeroy et Bosch.
©DR


A deux pas des institutions européennes, « Du Côté de chez Anne » a tout pour plaire, entre le charme historique de sa construction, un cadre verdoyant et la qualité de ses services. Une nouvelle étape incontournable dans la région alsacienne, à l’ombre des jeunes filles en fleurs.


Du Côté de Chez Anne

4, rue de la Carpe Haute  

67000 Strasbourg

Tel: 03 88 41 80 77

Email : contact@du-cote-de-chez-anne.com


www.du-cote-de-chez-anne.com 


Surplombé par un dessus-de-lit en acajou et soie, un plaid de véritable renard argenté est jeté avec désinvolture sur le lit, comme une invitation voluptueuse. Moquette Stepevi.

Surplombé par un dessus-de-lit en acajou et soie, un plaid de véritable renard argenté est jeté avec désinvolture sur le lit, comme une invitation voluptueuse. Moquette Stepevi.
©DR