L’Anversis, le rendez-vous des gastronomes à Lamoura

Bettina Aykroyd
Niché au pied du crêt Pela, le village de Lamoura est le rendez-vous des milliers d’amateurs de sports d’hiver et aussi des gastronomes. Dans un chalet décoré en « bistrot de montagne », Sylvie et Bernard Robbe, aux commandes des fourneaux, érigent la cuisine franc-comtoise au rang de la gastronomie et de la poésie.
La délicieuse fondue franc comtoise de l’Anversis.

La délicieuse fondue franc comtoise de l’Anversis.
©DR

Une fois la porte en bois poussée, on pénètre dans une antre chaleureuse. C’est une déco tout en bois pour nous rappeler que nous sommes bien dans le Jura. Une belle cheminée avec un feu allumé est là, pour réchauffer et donner une ambiance joyeuse.


Les tables sont diposées pour accueillir autant un tête à tête en amoureux qu’une tablée d’amis. Bernad Robbe, notre hôte joyeux, à mi-chemin entre Coluche et Jean-Pierre Coffe nous raconte sa carte. Ici, chaque plat est préparé en temps réel, une fois la commande passée. Puis, il « conte » et « raconte » chaque plat, mélangeant aventure, poésie, histoire – parfois revisitée à sa sauce – et bien sûr gastronomie.


Un restaurant à l’atmosphère chaleureuse, à l’image du patron.

Un restaurant à l’atmosphère chaleureuse, à l’image du patron.
©DR


Sur le tableau noir, la fondue « la star » de la maison. Cette fondue est la vraie, l’unique, préparée avec un seul fromage : le « comté ». Pour 25 euros, elle vaut effectivement le détour. Même en plein juillet ! De plus, il vous propose 14 variantes différentes de fondues, dont le fromage provient uniquement de la fromagerie Lajoux. Sinon, le soir où j’y étais, les autres plats du menu étaient « la belle comtoise », un veau au comté et au jambon, « un filet mignon en croûte aux girôles » ou encore « une croûte jaune coq au vin jaune ». Le dernier plat fut mon choix que je n’ai pas regretté.


En amuse bouche, j’ai goûté une crème tremblottante aux plantes, un vrai délice. « Je vis au milieu d’un jardin et je ramasse uniquement autour de mon restaurant », raconte Bernard. C’est une chance inouïe confie-t-il. D’ailleurs, il raconte que c’est grâce à une rencontre avec une passionnée des herbes et des fleurs de montagne, qu’il s’est mis à les regarder différemment, et les utiliser dans sa cuisine.


Le festival des saveurs se poursuivra jusqu’au dessert. A la carte, « le temps des cerises »… cerise avec bourgeon de sapin et orties ! la Tatin d'abricot, abricot, vin jaune, noix et gaude (farine de maïs) et « l'Incontournable, crème brulée de la belle mère » à la reine des prés ou à la framboise ! Le choix des vins fut tout aussi fantastique. J’ai retenu un vin de paille, provenant du domaine de Laloue à Port Lesney dirigé par Catherine Hannoun, parisienne dans le cinéma reconvertie en vigneronne de l’agriculture biologique. Sa carte des vins, mérite une mention toute particulière, et à elle seule le déplacement. Carte d'absinthes, avec pas moins de 20 références, carte des cafés (les meilleurs du monde, en provenance de l'Arbre à café), carte des thés.


L’Anversis

39310 Lamoura

Tél : 03 84 41 20 91

www.lanversis.com


L’absinthe prête à être dégustée.

L’absinthe prête à être dégustée.
©DR


Carnet d’adresses à Lamoura « un village qui invite au calme et au dépaysement au cœur de la nature du Jura.


Pour dormir : La Spatule

Au cœur du village de Lamoura, l'hôtel 3 étoiles La Spatule dévoile sa fière façade au pied des pistes de ski ...Les chambres sont impeccables, l’accueil charmant et le petit-déjeuner copieux et délicieux.

612 Grande Rue

39310 Lamoura

Tél: 03 84 41 20 23

www.hotellaspatule.com


Parc Naturel Régional du Haut-Jura pour des promenades www.parc-haut-jura.fr


A quelques kilomètres, à Saint-Claude, je vous conseille vivement de visiter le Musée de l’Abbaye (www.musees-franchecomte.com)


Etape gourmande dans cette belle région authentique qu'est restée le Jura: le restaurant de l'Anversis.

Etape gourmande dans cette belle région authentique qu'est restée le Jura: le restaurant de l'Anversis.
©DR