Buddha Bar : petit lifting tant sur la déco que sur la carte

Michel Tanguy
Plus de quinze ans se sont écoulés. Quelques travaux de rafraîchissement, un relooking plus qu’un lifting. Le Buddha Bar n’a rien perdu de son charme.
La grande salle de restauration et son Buddha toujours aussi majestueux.

La grande salle de restauration et son Buddha toujours aussi majestueux.
©Michel Tanguy

Si l’espace de restauration paraît gigantesque et donne aux heures de grandes affluences des airs de cantine à touristes, le lieu reste magique. Le Buddha majestueux trône toujours, bienveillant, sur la foule qui se plaît à goûter la cuisine qui, elle aussi, vient de subir une cure de jouvence.


Le Buddha Bar ne s’est jamais fait remarquer pour ses prouesses culinaires, mais pourrait bien aujourd’hui faire parler de lui. Qualité du produit, présentation, saveurs… Le travail du chef et de son équipe se fait sentir dans les assiettes.


La carte joue toujours les partitions asiatiques. Le chef maîtrise la symphonie des goûts et des saveurs. Les produits sont bien choisis, leur fraîcheur irréprochable et leur mise en avant parfaite. Les cuissons sont précises, les harmonies sont justes et l’envie d’y re-goûter s’annonce à la première bouchée.


A ne pas manquer la nouvelle gamme de sushi du maître Masato Nakabayashi.

A ne pas manquer la nouvelle gamme de sushi du maître Masato Nakabayashi.
©Michel Tanguy


A souligner, l’arrivée du nouveau maître sushi Masato Nakabayashi. L’homme maitrise la technique et excelle dans le design. Chaque plat est un véritable tableau, et c’est au palais que s’affirme sa plus belle expression. Texture, goût, originalité…Tout y est. Le client partage - c’est l’esprit maison – quelques nouveautés comme le New Style Tuna, le New Style Tataki Salmon, le Kanifornia ou le Gyoza de homard et Saintt-Jacques, mais peut aussi se régaler de quelques classiques comme le Thon mi-cuit ou le Black Cod rôti sauce miso et Yuzu.


Côté boisson, laissons nous guider par les bonnes intuitions de Bertrand Valentin, le sommelier, qui sait vous conseiller les jolis crus de la carte, à l’image de ce Chambolle Musigny 2004 du Domaine Christian Clerget, tout simplement parfait.


En début ou en fin de soirée, le bar de la mezzanine vous accueille autour d’une belle carte de cocktails, « checkés » par le chef barman exécutif des Buddha Bar Matthias Giroud. Notre cœur balance pour les cocktails à base de Martini qui se décline presque à l’infini. Le café Martini est en l’occurrence parfait pour ponctuer votre dîner.


Tartare de thon avocat, un plat aussi beau que bon !!

Tartare de thon avocat, un plat aussi beau que bon !!
©Michel Tanguy


Le Buddha Bar

8, rue Boissy d’Anglas

75008 Paris

Tél. 01 53 05 90 00

www.buddha-bar.com