Art et architecture : trois œuvres in situ réinventent trois quartiers de Beauvais

Agnès Zamboni
Géométries variables, c’est la thématique d’une installation plastique qui dialogue avec trois lieux et sites emblématiques de la ville de Beauvais. A découvrir jusqu’au 30 septembre 2014.
Omniprésence des chantiers de construction, de restauration, de fouilles archéologiques, la ville de Beauvais interroge son architecture par le biais de cette sculpture. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Cathédrale Saint-Pierre, Beauvais, 2014.

Omniprésence des chantiers de construction, de restauration, de fouilles archéologiques, la ville de Beauvais interroge son architecture par le biais de cette sculpture. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Cathédrale Saint-Pierre, Beauvais, 2014.
©P. Piron - Ville de Beauvais et Communauté d'Agglomération du Beauvaisis

Depuis 2010, la ville de Beauvais invite des artistes à créer des œuvres éphémères contemporaines qui s’inscrivent dans le tissu urbain et architectural existant. Cette année, le collectif marseillais Cabanon Vertical a créé trois œuvres inédites. Issues d’une forme type qui offre trois interprétations, ces microarchitectures s’organisent autour du chiffre trois. Leur forme respective, dont le positionnement et l’échelle varient d’un site à l’autre, évoquant un tétrapode, reprend l’organisation spatiale de la chapelle, le clocher, la nef et le transept.


La chapelle se referme sur elle-même, lieu de méditation, dégagé du poids de la religion. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Maladrerie Saint-Lazare, Beauvais, 2014.

La chapelle se referme sur elle-même, lieu de méditation, dégagé du poids de la religion. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Maladrerie Saint-Lazare, Beauvais, 2014.
©P. Piron - Ville de Beauvais et Communauté d'Agglomération du Beauvaisis


Une architecture


Insérée dans la chapelle de la Maladrerie Saint-Lazare, qui accueillait au XIIème siècle les lépreux, l’architecture composée d’un bardage en bois peint en blanc permet de découvrir le bâtiment ancien, en ruines, qui autrefois était le seul lien entre reclus et personnes saines. Comme un cocon de voliges blanches au cœur de la pierre, elle forme un grand vide sonorisé par les roucoulements et froissement d’ailes des pigeons.


Ici, le projet artistique tente de sensibiliser les habitants du quartier avec un objet à conquérir, puis à l’utiliser. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Quartier Saint-Jean, Parc Leblanc, Beauvais, 2014.

Ici, le projet artistique tente de sensibiliser les habitants du quartier avec un objet à conquérir, puis à l’utiliser. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Quartier Saint-Jean, Parc Leblanc, Beauvais, 2014.
©P. Piron - Ville de Beauvais et Communauté d'Agglomération du Beauvaisis


Une sculpture


Aux abords de la cathédrale Saint-Pierre et dans le quartier épiscopal, la sculpture compactée, comme un objet ornemental, a été placée entre l’église et la Galerie nationale de la tapisserie. Elle suggère l’idée de bâtir par sa construction en voliges.


Les adultes y verront des bancs propices à la détente, alors que les enfants s’approprieront un nouvel espace de jeux sur lequel grimper. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Quartier Saint-Jean, Parc Leblanc, Beauvais, 2014.

Les adultes y verront des bancs propices à la détente, alors que les enfants s’approprieront un nouvel espace de jeux sur lequel grimper. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Quartier Saint-Jean, Parc Leblanc, Beauvais, 2014.
©P. Piron - Ville de Beauvais et Communauté d'Agglomération du Beauvaisis


Du mobilier urbain


Dans le Parc Leblanc du quartier Saint-Jean en pleine réhabilitation, la troisième œuvre du Cabanon Vertical est posée sur une pelouse, dans laquelle il s’enfonce en partie. Dans ce lieu d’attente, un peu disparate, entouré de chantiers de construction et de rénovation urbaine, il s’adresse aux habitants du quartier. Et son statut évolue, de l’architecture à la sculpture, il prend les dimensions d’un élément de mobilier urbain.


Parmi ses trois créations, quelle œuvre préférez-vous ?


Renseignements : 03 44 15 67 00 et www.maladrerie.fr


Dans cœur historique de Beauvais, la forme inattendue de la sculpture provoque des réflexions et des usages inédits. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Cathédrale Saint-Pierre, Beauvais, 2014.

Dans cœur historique de Beauvais, la forme inattendue de la sculpture provoque des réflexions et des usages inédits. Exposition Géométries variables du Cabanon Vertical, Cathédrale Saint-Pierre, Beauvais, 2014.
©P. Piron - Ville de Beauvais et Communauté d'Agglomération du Beauvaisis