Les Cailloux, salles festives à Aubagne

Anne Swynghedauw
L’agence ARM a conçu « L’espace des libertés » à Aubagne un lieu associatif, festif et citoyen ouvert au public depuis avril 2013. Une architecture qui met à l’honneur le béton.
Les blocs de béton, en pans inclinés, sont percés de larges baies vitrées.

Les blocs de béton, en pans inclinés, sont percés de larges baies vitrées.
©Olivier Amsellem

S’intégrant à l’opération de transformation de la ville, initiée par le maire d’Aubagne Daniel Fontaine, le projet s’impose dans toute sa masse minérale. « L’espace des libertés » prend la forme d’un rocher brut de décoffrage, éclaté en quatre cailloux. L’agence ARM, dirigée par Matthieu Poitevin et Pascal Reynaud, en charge de la maîtrise d’oeuvre crée l’esplanade Guy Moquet, d’où surgissent les quatre corps de bâtiments en béton.


Le béton des façades et de la toiture est brut, avec les rebouchages des trous de banche (coffrage) en saillie. Les baies vitrées sont encadrées de bois.

Le béton des façades et de la toiture est brut, avec les rebouchages des trous de banche (coffrage) en saillie. Les baies vitrées sont encadrées de bois.
©Olivier Amsellem


Dans les cailloux, les salles polyvalentes


Au programme ? La construction d’un espace public, traditionnelle salle des fêtes, et l’aménagement du site. Le plus grand des cailloux abrite une salle de spectacle polyvalente de 700 m² avec 500 places assises amovibles, pouvant accueillir jusqu’à 1400 personnes pour des concerts, des spectacles vivants, des évènements festifs. Les trois autres “cailloux” accueillent une salle des mariages modulable, un forum citoyen, des lieux de réunion pour les associations et des bureaux.


Les façades, le sol et les bancs et les éclairages sont traités sous plusieurs aspects de béton, lisse, ou rugueux (sol du parvis).

Les façades, le sol et les bancs et les éclairages sont traités sous plusieurs aspects de béton, lisse, ou rugueux (sol du parvis).
©Olivier Amsellem


Le béton, matériau brut et vivant


Pour « l’espaces des libertés », les architectes ont travaillé le béton en jouant avec les formes et les textures. Ils ont cherché à retrouver la minéralité du massif calcaire de Garlaban surplombant la ville et la plaine d’Aubagne. Sur les parois inclinées des blocs, le béton est brut de décoffrage ; au sol et sur le parvis, il est érodé et sablé par endroit. Les équipements urbains, (bancs et éclairages) sont eux-aussi traités en béton brut, pour donner une cohérence à l’architecture tectonique de l’ensemble. Entre les cailloux, deux rues intérieures structurées par des charpentes de bois et des baies vitrées, relient les quatre blocs. Un concept cher aux architectes qui fait entrer une partie de la ville dans « l’espaces des libertés ».


Le projet s’intègre aux équipements urbains de la ville d’Aubagne.

Le projet s’intègre aux équipements urbains de la ville d’Aubagne.
©Olivier Amsellem


ARM, une agence d’architectes engagés


L’agence est créée en 1992, par deux architectes marseillais, Matthieu Poitevin et Pascal Reynaud. Après la Friche Belle de Mai inaugurée à l’occasion de Marseille capitale européenne de la culture, ARM poursuit sa quête de projets citoyens, avec deux chantiers, l’un convertit et déploie des friches agricoles en Centre National des Arts du Cirque (le CNAC à Châlons-en-Champagne, livraison 2014); l’autre rénove le front de neige de Saint-Chaffrey (à Serre-Chevalier Vallée).


ARM :  www.arm-architecture.fr

La Friche Belle de Mai :  www.lafriche.org


Le projet est implanté au cœur du nouveau paysage urbain d’Aubagne. Les rues intérieures, imaginées par les architectes, font le lien avec l’autre partie de la ville.

Le projet est implanté au cœur du nouveau paysage urbain d’Aubagne. Les rues intérieures, imaginées par les architectes, font le lien avec l’autre partie de la ville.
©DR


Fiche technique :

Maître d’ouvrage : Ville d’Aubagne

Architecte mandataire (Maîtrise d’œuvre): ARM Architecture, Matthieu Poitevin & Pascal Reynaud.

Architecte associé : José Morales Architecte

TCE : BETEREM

Scénographie : DUCKS Sceno

Acoustique : IGETEC

Paysage : Christine Dalnoky

Surface SHON : 1 777 m²

Coût des travaux: 3 845 000 € HT


Adresse :

« L’espace des libertés »

Avenue Simon Lagunas 13400 Aubagne

www.aubagne.fr


Le plan du rez-de-chaussée met en évidence les quatre blocs ou « cailloux », reliés entre eux par deux rues intérieures.

Le plan du rez-de-chaussée met en évidence les quatre blocs ou « cailloux », reliés entre eux par deux rues intérieures.
©DR


Les salles annexes sont construites sur le même principe, avec des formes différentes.

Les salles annexes sont construites sur le même principe, avec des formes différentes.
©DR


La salle polyvalente de 500 places assises, peut accueillir jusqu’à 1400 personnes.

La salle polyvalente de 500 places assises, peut accueillir jusqu’à 1400 personnes.
©DR