Architecture imaginaire et futuriste : des châteaux de sable cubistes

Agnès Zamboni
Constructions éphémères et géométriques, les châteaux futuristes et cubistes sont composés de fines particules de sable. Leur auteur est un sculpteur américain de 54 ans, Calvin Seibert, qui a gardé son âme d’enfant.
Chaque construction est un « mash-up »  (mélange) d'influences et d'idées : un château, un village de pêcheurs, une sculpture moderniste, une mise en scène pour la cérémonie des Oscars, ou tout cela à la fois.

Chaque construction est un « mash-up » (mélange) d'influences et d'idées : un château, un village de pêcheurs, une sculpture moderniste, une mise en scène pour la cérémonie des Oscars, ou tout cela à la fois.
©Calvin Seibert

Architecture et liberté


« Il y a 35 ans mes châteaux de sable étaient toujours symétriques et leurs lignes plus strictes. Au fil du temps ils sont devenus plus organiques, et par conséquent plus complexes. Alors que les châteaux se rapportent à la sculpture moderniste en raison de leurs grandes dimensions et de leur composition, moi, je me rapproche plus de l'architecture et de la conception des petites villes. J'admire particulièrement la Casa del Portuale d’Aldo Rossi à Naples, l’église de Gottfried Böhm à Neviges, en Allemagne et la maison Kaufmann dite « maison sur la cascade » de Frank Lloyd Wright en Pennsylvanie », raconte Calvin Seibert, qui doit construire chacun de ces châteaux de sable en une seule journée.


Les châteaux de sable sont construits tout simplement à la main et avec deux petits outils de rebouchage en plastique. Calvin Seibert utilise aussi un seau pour faire le tas initial.

Les châteaux de sable sont construits tout simplement à la main et avec deux petits outils de rebouchage en plastique. Calvin Seibert utilise aussi un seau pour faire le tas initial.
©Calvin Seibert


Un château, un challenge


«J'ai toujours de nouvelles idées que je veux tester. Mais, dans le projet de réaliser un château de sable avant la fin de la journée, je me tourne vers mes vieilles solutions de la veille. J'ai besoin de séjourner 6 semaines sur la plage ; mais  je ne travaille qu’une journée, par-ci par-là. Et je pourrais passer des années entières sans construire quoi que ce soit. Si je pouvais gérer le temps, je pourrais arriver à quelque chose de nouveau », explique Calvin Seibert. Construire des châteaux de sable : pour Calvin Seibert, c’est un peu un test. La nature est toujours contre lui, et le temps est toujours compté. Avoir à réfléchir vite et à tout mettre ensemble à la fin, c’est ce que qu’il aime.


La géométrie libre des créations de Calvin Seibert autorise toutes les formes.

La géométrie libre des créations de Calvin Seibert autorise toutes les formes.
©Calvin Seibert


Une technique empirique


Une fois la construction démarrée, les formes se dessinent. Calvin Seibert peut commencer à voir où vont les choses. Soit il suit cette première route, soit il tente de la contrecarrer avec quelque chose d'inattendu. Rien n’est jamais contenu ou fini. Les architectures organiques de Calvin Seibert pourraient continuer à se développer et de s'étendre à l’infini…


Les constructions de Calvin Seibert sont influencées par les architectures de  Gottfried Böhm et d’Aldo Rossi.

Les constructions de Calvin Seibert sont influencées par les architectures de Gottfried Böhm et d’Aldo Rossi.
©Calvin Seibert


Appréciez-vous ce travail atypique, éphémère et sculptural ?  


Contact : calvinseibert@gmail.com


Le maître du sable, Calvin Seibert…

Le maître du sable, Calvin Seibert…
©Calvin Seibert


La démarche de Calvin Seibert est proche de celle de l'enfant qui construit tout seul, son château de sable et qui devient un expert avec le temps.

La démarche de Calvin Seibert est proche de celle de l'enfant qui construit tout seul, son château de sable et qui devient un expert avec le temps.
©Calvin Seibert


Un château médiéval perché en haut d’une colline, comme une place forte, avec une ville qui s’étend à ses pieds ? Une interprétation parmi d’autres…

Un château médiéval perché en haut d’une colline, comme une place forte, avec une ville qui s’étend à ses pieds ? Une interprétation parmi d’autres…
©Calvin Seibert


Chaque château de sable émerge du terrain accidenté qui entoure comme une surface lisse, une structure tridimensionnelle.

Chaque château de sable émerge du terrain accidenté qui entoure comme une surface lisse, une structure tridimensionnelle.
©Calvin Seibert