Christian Estrosi et la ville de Nice

Nda Magazine
Christian Estrosi est passionné par sa ville et sa région. Alors qu’il était destiné à une carrière de pilote de moto, son destin l’oriente vers la politique dès 1983, où il devient conseiller municipal de Nice et adjoint aux sports du maire Jacques Médecin. Il nous parle de Nice et de ses projets pour la ville.
La Coulée Verte est l’un des grands projets engageant la mutation de Nice. En plein cœur de la ville, il s’agira d’un parc urbain de 12 hectares réalisé par l’agence d’architectes - paysagistes Péna & Peña, connue pour ses aménagements d’envergure. La Coulée Verte dégagera les façades des immeubles baroques de la vieille ville sur la ville nouvelle, et contribuera ainsi à mettre en valeur le patrimoine niçois.

La Coulée Verte est l’un des grands projets engageant la mutation de Nice. En plein cœur de la ville, il s’agira d’un parc urbain de 12 hectares réalisé par l’agence d’architectes - paysagistes Péna & Peña, connue pour ses aménagements d’envergure. La Coulée Verte dégagera les façades des immeubles baroques de la vieille ville sur la ville nouvelle, et contribuera ainsi à mettre en valeur le patrimoine niçois.
©Photographe Ville de Nice/Pricilia Renou Tallon

Nda : Comment présenteriez-vous votre ville, quels sont ses grands atouts ? 


Christian Estrosi : Nice possède tous les atouts et les attraits d’une cité innovante et respectueuse de son environnement, idéalement placée au cœur du bassin méditerranéen, et résolument tournée vers l’international.  Je tiens à donner à ce territoire d’exception, entre mer et montagne, tous les moyens de son expansion, à travers une politique ambitieuse en matière de transports, d’aménagement du territoire, de développement durable et de croissance économique dans des secteurs de pointe. Nice est une ville en pleine mutation. Les grands projets choisis écrivent son histoire : l’Eco-Vallée, le Nice Stadium, la Coulée Verte, le schéma global des transports avec 4 lignes de tramway d’ici à 2030. 


Député des Alpes-Maritimes, Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi est passionné par sa ville et sa région, qui possède selon lui toutes les qualités d’une cité innovante et respectueuse de l’environnement.

Député des Alpes-Maritimes, Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi est passionné par sa ville et sa région, qui possède selon lui toutes les qualités d’une cité innovante et respectueuse de l’environnement.
©Photographe Ville de Nice/Pricilia Renou Tallon


Quels sont les grands projets ?


CE : Nice connaît une nouvelle phase de développement avec le projet d’aménagement de l’Opération d’Intérêt National de la Plaine du Var - Eco-Vallée. Ce territoire de 10.000 hectares deviendra le lieu d’une croissance durable fondée sur le Grand Aréna, quartier d’affaires articulé autour d’un pôle multimodal et d’un parc des expositions, le technopôle urbain de Nice Méridia dédié aux entreprises et à la Recherche & Développement, mais aussi le Nice Stadium, premier Eco-stade en Europe. Il fallait rénover et dynamiser le centre-ville avec l’aménagement de la Coulée Verte, parc urbain de 12 hectares en plein cœur de Nice, la piétonisation de l’avenue Jean Médecin, le réaménagement de l’ancienne Gare du Sud en un lieu de vie et de loisirs, la réalisation de la ligne Ouest-Est de Tramway qui permettra de relier l’aéroport Nice Côte d’Azur au port de Nice en moins de 30 minutes, ou encore l’aménagement de la gare de Nice-Thiers et de son quartier à travers le Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés.


Christian Estrosi mène une politique ambitieuse dans de nombreux domaines, notamment dans celui des transports, avec la création de quatre lignes de tramways

Christian Estrosi mène une politique ambitieuse dans de nombreux domaines, notamment dans celui des transports, avec la création de quatre lignes de tramways
©Photographe Ville de Nice/Pricilia Renou Tallon


Comment sont choisis les architectes des projets ?


CE : Une attention particulière a été portée au choix des architectes pour ces grands projets. Plusieurs critères entrent en jeu dans cette décision, comme les références des candidats. L’agence d’architectes - paysagistes Péna & Peña connue pour ses aménagements d’envergures a été choisie pour la Coulée Verte. La capacité d’innover dans les réflexions et dans les propositions est un élément déterminant. Dans le cadre de l’Opération d’Intérêt National - Eco-Vallée, nous avons fait appel à l’équipe de Rem Koolhas, David Mangin et Josep Luis Matteo.  La qualité architecturale du projet et son insertion dans le site sont très importantes. Les projets doivent s’insérer dans le paysage existant pour le magnifier sans le dénaturer. C’est le cas du projet de réaménagement de la Gare du Sud réalisé par les architectes Reichen et Robert, qui s’intègre parfaitement à l’environnement urbain existant, tout en se développant à l’arrière sur la rue Binet.


Par ailleurs, à projet égal, les architectes locaux sont favorisés comme l’Atelier d’architecture Barani qui a obtenu l’Equerre d’Argent, prix décerné par le Groupe Moniteur, pour son projet de Centre opérationnel du Tramway Nice Côte d’Azur de Las Planas. Nous sommes très attentifs aux projets avec une démarche de développement durable. Le Nice Stadium, conçu par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, répond ainsi à cette exigence en mettant en œuvre un stade pensé entièrement dans les normes du Grenelle de l’environnement. Son « mur soufflant » qui canalise les vents de la plaine du Var et sa structure en bois tridimensionnelle recouverte d’une membrane translucide, contribueront à faire du Nice Stadium un des tous premiers Eco-Stadium du monde


La promenade des Anglais est un lieu mythique de la ville de Nice, construit par la communauté anglaise au début du XIXème siècle.

La promenade des Anglais est un lieu mythique de la ville de Nice, construit par la communauté anglaise au début du XIXème siècle.
©P. Behar


Que reste-t-il des racines historiques de la ville et de son architecture ?


CE : Nice possède, par son architecture publique et ses constructions privées, un panorama d'une qualité insoupçonnée. Ville ouverte sur la mer et carrefour des cultures, elle est la seule ville de France à avoir une architecture sarde, piémontaise et baroque proche de celle de Turin. Je suis convaincu que cette architecture joue un rôle majeur dans l'âme de notre cité et le développement harmonieux de notre territoire. Les proportions des constructions, la qualité des matériaux, l'inscription dans le paysage concourent à cette osmose. C’est pourquoi, ce patrimoine exceptionnel sera mis en valeur avec le projet de Coulée Verte qui dégagera les façades des immeubles baroques de la vieille ville, afin de recréer un lien fort avec la ville nouvelle, tout en offrant aux Niçois une magnifique promenade verte. 


Le projet de l’Eco-Vallée a été pris en charge par  l’équipe des architectes Rem Koolhas, David Mangin et Josep Luis Matteo, visant la qualité architecturale du projet, ainsi que son  insertion dans la ville.

Le projet de l’Eco-Vallée a été pris en charge par l’équipe des architectes Rem Koolhas, David Mangin et Josep Luis Matteo, visant la qualité architecturale du projet, ainsi que son insertion dans la ville.
©Photographe Ville de Nice/Pricilia Renou Tallon


Quelle est votre politique de développement durable ?


CE : En tant que Député-Maire de Nice et Président de Nice Côte d’Azur, j’ai la conviction qu’une politique volontariste et des engagements fermes en matière de Développement Durable à l’échelle de la ville et de la Communauté Urbaine sont une des solutions majeures au défi du réchauffement climatique. Aujourd’hui, la Ville de Nice et Nice Côte d'Azur doivent être des espaces exemplaires en matière d'environnement, mais aussi des plus innovants pour créer des nouveaux emplois et participer ainsi à la croissance verte du territoire. La Communauté Urbaine entend être un acteur territorial exemplaire dans ce domaine. En regard de la stratégie politique de Nice Côte d'Azur et du contexte national articulé autour du Grenelle de l’environnement, il était nécessaire de refonder notre Agenda 21 de 1ère génération, de l’élargir aux sujets économiques et sociaux et de mobiliser les acteurs du territoire et  la population, pour permettre l’approbation de l’Agenda 21 de 2e génération, le premier Agenda 21 intercommunautaire de 2e génération de France. En complément de cet Agenda communautaire, la prise en compte concrète du développement durable à l'échelle de tous les projets communautaires est optimisée.


La gouvernance durable c’est aussi une administration municipale responsable. Nous mettons  en place des achats verts : les prestataires doivent apporter la preuve que leurs prestations sont conformes aux normes environnementales. Nous avons la volonté de changer les comportements en développant l'Eco-mobilité, avec des modes de déplacements doux, tels que le Vélo Bleu (dispositif de vélos en libre service), les transports en commun et ceux non polluants comme les Auto bleues, (véhicules en libre-service 100% électriques) et le recours aux véhicules électriques pour les agents dans le parc automobile mutualisé.


C’est aussi la prise en compte du développement durable dans les conseils de quartier, avec la sélection d'un référent, car le développement durable commence par une politique de proximité au plus près de la vie de nos concitoyens. L'expérience l'a montré, en terme de développement durable, penser et faire évoluer, nécessite une sensibilisation et une éducation, et ce dès le plus jeune âge. C'est pourquoi nous poursuivons un programme pédagogique organisé par Nice Côte d'Azur, en partenariat avec l’Inspection Académique, ciblé notamment sur l’environnement, l’énergie, l’eau et la lutte contre le bruit, regroupé dans un passeport de l’Eco-lier pour l'éducation des générations futures. Nous avons le devoir de les éduquer en ce sens.


Il s’agit enfin de doter notre territoire de nouveaux savoirs indispensables à cette croissance verte. C'est dans cette optique que nous avons créé l'Institut Méditerranéen des Risques de l'Environnement et du Développement Durable dans l’Eco-vallée (IMRED), en partenariat avec l’Université. Le Grenelle de l’Environnement a défini les grands axes d’actions pour parvenir à des résultats tangibles. A Nice, ces axes trouvent des solutions concrètes. 


L’architecte Jean-Michel Wilmotte est à l’origine du Nice Stadium, premier éco-stade d’Europe, qui prendra place au cœur de l’Eco-Vallée. Avec son mur soufflant qui canalise les vents de la plaine du Var et sa structure en bois tridimensionnelle recouverte d’une membrane translucide, le stade répond parfaitement aux exigences du Grenelle de l’Environnement.

L’architecte Jean-Michel Wilmotte est à l’origine du Nice Stadium, premier éco-stade d’Europe, qui prendra place au cœur de l’Eco-Vallée. Avec son mur soufflant qui canalise les vents de la plaine du Var et sa structure en bois tridimensionnelle recouverte d’une membrane translucide, le stade répond parfaitement aux exigences du Grenelle de l’Environnement.
©Wilmotte Associés


Quelle place accordez-vous au design ?


CE : Préserver le paysage et l’environnement, réintroduire la nature dans la ville, valoriser les espaces publics, font partie des objectifs prioritaires fixés pour redonner à Nice un caractère unique.


Cette volonté d’embellissement de la ville passe par le choix d’architectes ayant cette même vision d’une architecture innovante et durable, mais aussi des matériaux utilisés, et bien sûr de la place faite au design. Du mobilier urbain que nous installons tous les jours jusqu’à la membrane translucide du futur Nice Stadium, le design et l’élégance sont mis en avant pour faire de Nice la Ville de demain.  Tout est mis en œuvre pour ouvrir de nouvelles perspectives avec des lignes et un paysage urbain redessinés. La Coulée Verte supprimera des édifices bâtis sans aucune logique d’urbanisme, comme la gare routière ou le parking qui dénaturaient le cœur de ville.


L’Eco-Vallée est un projet d’envergure qui marque la mutation de la ville de Nice. Sur un territoire de 10 000 hectares, l’Eco-Vallée a pour objectif d’être un lieu de croissance durable, articulé autour du quartier d’affaires Grand Aréna, du technopôle urbain de Nice Méridia, et du Nice Stadium.

L’Eco-Vallée est un projet d’envergure qui marque la mutation de la ville de Nice. Sur un territoire de 10 000 hectares, l’Eco-Vallée a pour objectif d’être un lieu de croissance durable, articulé autour du quartier d’affaires Grand Aréna, du technopôle urbain de Nice Méridia, et du Nice Stadium.
©Photographe Ville de Nice/Pricilia Renou Tallon


Quels sont les plus de Nice par rapport à toutes ces grandes villes de France qui bougent ?


CE : Nice est une ville pilote dans de nombreux domaines, comme la mobilité douce ou à énergie propre avec le Vélo bleu et l’Auto bleue, mais aussi dans les secteurs de pointe telles que les technologies vertes avec la création de l’Institut Méditerranéen des Risques et du Développement Durable ou encore le développement du sans contact. Dans cette dynamique, j’ai voulu doter notre territoire de la forme la plus aboutie de coopération intercommunale en faisant de Nice Côte d’Azur la première Métropole de France au 1er janvier 2012, et lui offrir ainsi les armes et la taille qui lui permettront d’être concurrentielle auprès des grandes villes française et européennes. Nice Côte d’Azur sera une Métropole où s’inventera l’avenir des territoires français du 21e siècle autour du « Mieux vivre». Une Métropole qui sera le laboratoire de la France urbaine où se créeront les emplois de demain.


L’ancienne Gare du Sud va être réaménagée afin de redynamiser le centre ville. Elle deviendra un lieu de vie et de loisirs, doté d’une ligne de Tramway Ouest-Est qui permettra de relier l’aéroport Nice Côte d’Azur au port de Nice en moins de 30 minutes. Ce projet, qui s’intégrera parfaitement à l’environnement urbain existant, est pris en charge par les architectes Reichen et Robert.

L’ancienne Gare du Sud va être réaménagée afin de redynamiser le centre ville. Elle deviendra un lieu de vie et de loisirs, doté d’une ligne de Tramway Ouest-Est qui permettra de relier l’aéroport Nice Côte d’Azur au port de Nice en moins de 30 minutes. Ce projet, qui s’intégrera parfaitement à l’environnement urbain existant, est pris en charge par les architectes Reichen et Robert.
©Reichen et Robert & Associées Architectes Urbanistes PLATFORM


Si vous aviez un vœu à formuler, quel serait-il ?


CE : Je souhaite continuer mon action en faveur des Azuréens. Les grands projets que nous avons lancés prennent forme et transforment durablement le visage de la ville, confirmant ainsi son statut unique au cœur de la Riviera. Mon ambition est de donner une nouvelle impulsion au développement urbain et économique de Nice Côte d’Azur tout en apportant un soin tout particulier à la préservation et à la mise en valeur des espaces naturels et ainsi promouvoir notre nouvelle marque à l’international : Nice and Smart.


www.ndamagazine.com