En Espagne, une résidence belvédère

Agnès Zamboni
Située au sommet d'une colline, à la périphérie de Valence, cette maison dite « de la carrière » escalade la montagne pour offrir une vue imprenable sur le paysage.
La maison épouse la pente de la montagne, comme si elle était née du rocher.

La maison épouse la pente de la montagne, comme si elle était née du rocher.
©Ramon Esteve Estudio


En liaison particulière avec la nature



Cette maison en construction met en évidence un ensemble de boîtes insérées dans la roche. La montagne est son point d’ancrage. L’architecte a profité d’un creux pour la positionner. Au sommet de son toit terrasse, un vide l'isole de son environnement direct. La partie supérieure de la maison forme un espace fluide, occupé par les pièces de jour. La terrasse et la piscine ont été conçues comme des extensions de l'intérieur, reliant la maison avec l’environnement. La piscine, quant à elle, dessine un prisme qui se prolonge à une hauteur surplombant les chambres et la salle de gym.



Ses trois niveaux en terrasse sont desservis par un escalier extérieur latéral.

Ses trois niveaux en terrasse sont desservis par un escalier extérieur latéral.
©Ramon Esteve Estudio




Ouverture totale



L'ouverture de la maison est renforcée par une façade avant en verre sans montants qui encadre la vue panoramique sur la mer. En ouvrant ses points de vue à l'avant et ne reposant que sur les côtés, cette maison offre une sensation ultime de légèreté et de transparence. C’est un lieu de sérénité, en liaison directe avec l'horizon.



Le lit suspendu, accroché en tête au mur, dessine un effet de lévitation.

Le lit suspendu, accroché en tête au mur, dessine un effet de lévitation.
©Ramon Esteve Estudio




Béton et pierre naturelle



Les matériaux bruts du gros œuvre dessinent une pure structure et masse. Comme une ruche en béton blanc, elle est percée par un escalier central en onyx jaune, Neige d’or, rétro-éclairé qui relie la maison de haut en bas. Sa structure autoportante et ses marches minérales illuminées encastrées dans le mur accentuent le côté aérien et magique de l’ensemble. Des panneaux de grandes dalles de pierre naturelle rétro-éclairées, simulant le feu d’un volcan en éruption, donnent à la maison un caractère tectonique. Par ses murs, son sol et son escalier, elle est reliée métaphoriquement aux entrailles de la terre.



Un regard vers l’horizon mais avec de solides fondations !



La limite dedans-dehors est seulement matérialisée par une façade entièrement vitrée.

La limite dedans-dehors est seulement matérialisée par une façade entièrement vitrée.
©Ramon Esteve Estudio




Réalisation :

Ramon Esteve Estudio,

Pere Borrego I Galindo, 7

46003 Valence

Espagne

Tél. : 0034 963 510 434

Mail : info@ramonesteve.com

www.ramonesteve.com



Plan de coupe : la maison de 612 m² offre 3 niveaux d’habitation en escalier. A chaque niveau, une terrasse offre une vue dégagée et plongeante.

Plan de coupe : la maison de 612 m² offre 3 niveaux d’habitation en escalier. A chaque niveau, une terrasse offre une vue dégagée et plongeante.
©Ramon Esteve Estudio




Les esquisses montrent une architecture en forme de boîtes avec des façades ouvertes panoramiques.

Les esquisses montrent une architecture en forme de boîtes avec des façades ouvertes panoramiques.
©Ramon Esteve Estudio




Dans le miroir du bassin se reflète l’intérieur de la maison construite en béton blanc. Des piliers en onyx au veinage prononcé ponctuent l’espace comme des sculptures.

Dans le miroir du bassin se reflète l’intérieur de la maison construite en béton blanc. Des piliers en onyx au veinage prononcé ponctuent l’espace comme des sculptures.
©Ramon Esteve Estudio




La pièce de réception est prolongée par une piscine qui se fond dans le paysage.

La pièce de réception est prolongée par une piscine qui se fond dans le paysage.
©Ramon Esteve Estudio




Une cheminée d’extérieur simule un feu de camp sur la plage.

Une cheminée d’extérieur simule un feu de camp sur la plage.
©Ramon Esteve Estudio




Deux piliers en onyx retro-éclairées animent le vaste séjour comme des totems oniriques.

Deux piliers en onyx retro-éclairées animent le vaste séjour comme des totems oniriques.
©Ramon Esteve Estudio




Les marches en onyx illuminé composent la colonne vertébrale de l’édifice.

Les marches en onyx illuminé composent la colonne vertébrale de l’édifice.
©Ramon Esteve Estudio




Dans la salle de bains, dotée d’une baignoire de forme ovoïde, un muret en onyx volcanique retro-éclairé.

Dans la salle de bains, dotée d’une baignoire de forme ovoïde, un muret en onyx volcanique retro-éclairé.
©Ramon Esteve Estudio