Dans la campagne espagnole, une maison expérimentale en forme d’anneau

Agnès Zamboni
Cette construction fait partie du projet Solo Houses qui réinvente l’habitat de demain. Mais demain c’est maintenant et tout de suite, avec 12 architectes pour un lieu unique.
Pieter Vermeerschen a dessiné les équipements techniques du toit de la Solo Office : les réservoirs tampons, réservoir à pellets et les cellules photovoltaïques sont traités comme des sculptures contemporaines, dans un dialogue avec le paysage environnant.

Pieter Vermeerschen a dessiné les équipements techniques du toit de la Solo Office : les réservoirs tampons, réservoir à pellets et les cellules photovoltaïques sont traités comme des sculptures contemporaines, dans un dialogue avec le paysage environnant.
©Office


Qu’est-ce que Solo Houses ?



Solo Houses est un projet unique de villas, pensé et développé par Christian Bourdais depuis 2011: il a donné “carte blanche" à 12 agences d’architectures de nationalités différentes “pour redéfinir l'essence même de la résidence secondaire et réinventer une façon d'habiter l’espace”. Certaines maisons sont déjà construites, d’autres en cours et toutes sont à vendre. Elles ont été conçues en lien étroit avec le lieu de construction, un parc de 100 hectares au coeur d’un site naturel remarquable : la région de Matarranya, à deux heures au sud de Barcelone. Leur point commun, outre le terrain et la situation exceptionnelle, une volonté des maisons commune de se fondre dans l’environnement pour mieux l’apprécier, avec des configurations différentes. 



Le mobilier de la Solo Office a été dessiné par Muller Van Severen et Office Kersten Geers David Van Severen. L’artiste Richard Venlet a transformé un tabouret en lampe. Cet intérieur a été exposé à la Biennale Interieur 2016, de Courtrai, du 14 au 23 octobre 2016.

Le mobilier de la Solo Office a été dessiné par Muller Van Severen et Office Kersten Geers David Van Severen. L’artiste Richard Venlet a transformé un tabouret en lampe. Cet intérieur a été exposé à la Biennale Interieur 2016, de Courtrai, du 14 au 23 octobre 2016.
©Piet-Albert Gothals




Un programme en cours



Parmi les maisons déjà construites ou en chantier, la maison de l’architecte japonais Sou Fujimoto offrant une forêt géométrique de branches de bois brut. Elle dessine un treillage protégeant du soleil et permettant au vent de circuler. Cette structure peut servir de rebords de fenêtres, d’étagères et supports pour les plantes, mais permet aussi pour grimper jusqu’à la partie supérieure du toit-terrasse. Surplombant une étendue sauvage, la maison de l’agence chilienne Pezo Von Ellrichshausen, a été conçue comme une sculpture monolithique sur un podium caché. Elle forme une rotonde panoramique tenue par 16 colonnes espacées d’intervalles réguliers. Dans cet anneau, sont intégrées des séquences de vie lovées dans des enceintes transparentes, symétriquement articulées par des angles ouverts. Quant à la Solo ronde de l’architecte américain Johnston Marklee, elle émerge d’une amanderaie, avec une vue à couper le souffle. Et l’espace en open plan se prolonge dans le paysage. La Solo du français Didier Faustino, telle une carapace percée de larges ouvertures, cadre le paysage en de nombreux points de vue. Au coeur de l’oliveraie, la maison de l’agence Mos offre cinq volumes en forme de T nappés par la rugosité du béton et un toit-terrasse sur les montagnes…



Le toit de la Solo Office est supporté par 4 ensembles de colonnes, dont chacun forme un volume plus ou moins abrité.

Le toit de la Solo Office est supporté par 4 ensembles de colonnes, dont chacun forme un volume plus ou moins abrité.
©Stefano Graziani




Plein feu sur la Solo belge



L’enveloppe et les meubles de la maison Solo Office KGDVS ont été imaginés par un groupe d’architectes et designers belges : Office Kersten Geers, David Van Severen, Muller Van Sevren, Richard Venlet et Pieter Vermeerschen. Le toit circulaire, qui définit la forme de la maison, invite à une promenade couverte le long du plateau. La façade rideau composée de baies coulissantes, aménagées sur le bord du cercle, permettent l’ouverture totale des espaces de vie et garantissent une relation directe entre les occupants et la nature environnante. Le périmètre du toit sert de tringle à rideau. Et seule une partie de la surface du plateau naturel, sur lequel la maison repose, est entamée par un plan d’eau, créé pour le confort des habitants.



Le plan de la Solo Office témoigne que la maison ne fait que souligner la nature du site. Elle épouse simplement le périmètre du plateau existant.

Le plan de la Solo Office témoigne que la maison ne fait que souligner la nature du site. Elle épouse simplement le périmètre du plateau existant.
©Office




Contact :

Solo Houses

Christian Bourdais

13, rue du Béarn

75003 Paris

Mail : contact@solo-houses.com et christian.bourdais@me.com



Maison à vendre par l’agence immobilière Architecture de Collection

Tél. : 01 53 00 97 44

Mail : contact@architecture.com

www.architecturedecollection.fr



Les façades extérieures de la Solo Office sont faites de panneaux ultras légers pouvant s’ouvrir intégralement, offrant ainsi un lien direct entre dedans et dehors. Cet intérieur a été exposé à la Biennale Interieur 2016 de Courtrai, du 14 au 23 octobre 2016.

Les façades extérieures de la Solo Office sont faites de panneaux ultras légers pouvant s’ouvrir intégralement, offrant ainsi un lien direct entre dedans et dehors. Cet intérieur a été exposé à la Biennale Interieur 2016 de Courtrai, du 14 au 23 octobre 2016.
©Piet-Albert Gothals




La Solo Office a été construite dans la région de Matarranya, située dans l’arrière-pays Aragonais en bordure du parc naturel de « Los puertos de Beceite ». Sa végétation verdoyante qui mêle l’esprit de la Toscane et l’âme de la Provence a inspiré Picasso.

La Solo Office a été construite dans la région de Matarranya, située dans l’arrière-pays Aragonais en bordure du parc naturel de « Los puertos de Beceite ». Sa végétation verdoyante qui mêle l’esprit de la Toscane et l’âme de la Provence a inspiré Picasso.
©Office




Le plateau naturel, sur lequel la maison a été bâtie, n’a pas été modifié.

Le plateau naturel, sur lequel la maison a été bâtie, n’a pas été modifié.
©Office




Construite dans une grande forêt à proximité des montagnes, le bâtiment a été édifié sur le bord d'un plateau circulaire, surplombant la mer Méditerranée.

Construite dans une grande forêt à proximité des montagnes, le bâtiment a été édifié sur le bord d'un plateau circulaire, surplombant la mer Méditerranée.
©Office




Le plateau lui-même compose la forme architecturale de base qui minimise ainsi son emprise au sol.

Le plateau lui-même compose la forme architecturale de base qui minimise ainsi son emprise au sol.
©Office




La maison est conçue pour être autonome et passive. Les panneaux photovoltaïques fourniront l'énergie thermique et électrique, qui sera stockée dans des réservoirs tampons. L'eau est collectée sur le site lui-même et recyclée après utilisation.

La maison est conçue pour être autonome et passive. Les panneaux photovoltaïques fourniront l'énergie thermique et électrique, qui sera stockée dans des réservoirs tampons. L'eau est collectée sur le site lui-même et recyclée après utilisation.
©Office




Chaises Solo Chair, conçues pour la Solo Office par Office Kersten Geers David Van Severen, édition Maniera.

Chaises Solo Chair, conçues pour la Solo Office par Office Kersten Geers David Van Severen, édition Maniera.
©Sven Laurent




Chaise longue Wires en treillis de fils d’acier inoxydable dessinée par Muller Van Severen qui meublera la Solo Office.

Chaise longue Wires en treillis de fils d’acier inoxydable dessinée par Muller Van Severen qui meublera la Solo Office.
©Muller Van Severen




L’architecture discrète de la Solo Office s’intègre parfaitement dans le paysage environnant et la nature.

L’architecture discrète de la Solo Office s’intègre parfaitement dans le paysage environnant et la nature.
©Office