Le Pavillon français à Milan: un rayonnement international

Anne Swynghedauw
Engagée en faveur d’une architecture biologique innovante et nourricière, l’agence d’architecture XTU a conçu le Pavillon français de l’Exposition universelle à Milan 2015. Un territoire agricole de partage…
Soucieux d’attirer les visiteurs, les architectes ont développé une approche immersive de la scénographie: depuis l’extérieur, le bâtiment est un territoire qui invite à un voyage intérieur. Les poteaux arborescents qui soutiennent ce toit structurent les espaces, les fonctions et les parcours.

Soucieux d’attirer les visiteurs, les architectes ont développé une approche immersive de la scénographie: depuis l’extérieur, le bâtiment est un territoire qui invite à un voyage intérieur. Les poteaux arborescents qui soutiennent ce toit structurent les espaces, les fonctions et les parcours.
©Studio Adeline Rispal


Après Shanghai en 2010, c’est au tour de Milan d’accueillir, l’Exposition universelle, du 1er mai au 31 octobre 2015. Depuis 1851, cet événement international a pour objectif de montrer les moyens dont dispose l’humanité pour satisfaire ses besoins, en valorisant les progrès réalisés ou les perspectives d’avenir.



Avant d’entrer dans le marché, les visiteurs traversent un champ cultivé qui illustre la diversité du sol français, et dont chaque séquence montre différents types de cultures (céréalière, maraîchère, vergers, élevage).

Avant d’entrer dans le marché, les visiteurs traversent un champ cultivé qui illustre la diversité du sol français, et dont chaque séquence montre différents types de cultures (céréalière, maraîchère, vergers, élevage).
©Andrea Bosio




En 2015, les 140 participants ont travaillé autour du thème « Nourrir la planète, énergie pour la vie». Des architectes renommés ont été sollicités pour la réalisation des pavillons qui rivalisent d’ingéniosité et de techniques afin de représenter l’esprit, l’innovation, le savoir-faire de chaque pays.



Déformé par des reliefs symboliques, ce plafond forme un paysage et prend une dimension spectaculaire qui évoque de manière la variété des terroirs français.

Déformé par des reliefs symboliques, ce plafond forme un paysage et prend une dimension spectaculaire qui évoque de manière la variété des terroirs français.
©XTU




Pour le Pavillon français, l’agence X-TU, en charge du projet, a travaillé à partir de la diversité des terroirs de la France, de ses traditions culturelles et gastronomiques. Elle propose une lecture singulière de la typologie du marché couvert, avec des formes qui sont à la fois un paysage et des fragments de territoire. L’archétype du marché de France symbolise son identité en matière d’alimentation qui vient de sa remarquable diversité géologique et génétique.



www.expo2015.org/fr/index.html?packedargs=op=changeLang



Fiche technique:



Client : FranceAgriMer

Architectes : XTU | Anouk Legendre + Nicolas Desmazières 

Chef de projet : Mathias Lukacs

Partenaire : Atelier Architecture

Architectes d’exécution : Studio Adeline Rispal

Scénographes : Innovision

Multimédia : Licht Kunst Licht

Eclairagiste : Grontmij

Bureau d’études : Oasiis, BET environnemental Agence Laverne Paysagistes

Paysagistes : Viasonora

Acousticiens : BECP

Cuisinistes: Chevalvert

Graphistes Lordculture 

Ingénierie culturelle : Les Films d’Ici

Production films : Entreprises C.M.C di Ravenna Simonin Planning

Surface du bâtiment 3.532 m² shon / 3.286 m² utile Surface du site 3.500 m²

Coût : 14 M€



« La France symbolise un rêve culturel, un savoir-faire, un savoir-vivre », rappelle l’architecte Anouk Legendre de l’agence X-TU.

« La France symbolise un rêve culturel, un savoir-faire, un savoir-vivre », rappelle l’architecte Anouk Legendre de l’agence X-TU.
©Andrea Bosio




La trame orthogonale est découpée selon des formes libres qui génèrent un effet de voûte. Outre sa plastique remarquable, cette canopée met en valeur les innovations françaises en matière d’architecture avec des systèmes de fixation invisible (brevet Résix®).

La trame orthogonale est découpée selon des formes libres qui génèrent un effet de voûte. Outre sa plastique remarquable, cette canopée met en valeur les innovations françaises en matière d’architecture avec des systèmes de fixation invisible (brevet Résix®).
©XTU




S’inspirant du concept « low-tech », le Pavillon français est une structure entièrement démontable et remontable.

S’inspirant du concept « low-tech », le Pavillon français est une structure entièrement démontable et remontable.
©Andrea Bosio




Ce paysage construit vient se glisser à l’intérieur du marché en sous-face du plafond, seule partie visible lorsque la foule se presse dans cet espace de 2 000 m².

Ce paysage construit vient se glisser à l’intérieur du marché en sous-face du plafond, seule partie visible lorsque la foule se presse dans cet espace de 2 000 m².
©XTU




Le cahier des charges faisait référence aux Halles de Baltard, lieu emblématique de la production et de la consommation, et point de rencontre entre tous les maillons de la chaîne agro-alimentaire.

Le cahier des charges faisait référence aux Halles de Baltard, lieu emblématique de la production et de la consommation, et point de rencontre entre tous les maillons de la chaîne agro-alimentaire.
©XTU




Le projet est un grand toit abritant des espaces libres qui évoque la diversité géographique des territoires, les spécificités agricoles et les cultures culinaires françaises. Le Pavillon s’inspire d’une forme hexagonale soulevée par des forces tectoniques.

Le projet est un grand toit abritant des espaces libres qui évoque la diversité géographique des territoires, les spécificités agricoles et les cultures culinaires françaises. Le Pavillon s’inspire d’une forme hexagonale soulevée par des forces tectoniques.
©XTU




Tel un grenier ou une grange, un laboratoire et un lieu expérimental, le Pavillon dévoile ses richesses sous la voûte : spécialités régionales, dégustations gourmandes, recherche scientifique et biotechnologique…

Tel un grenier ou une grange, un laboratoire et un lieu expérimental, le Pavillon dévoile ses richesses sous la voûte : spécialités régionales, dégustations gourmandes, recherche scientifique et biotechnologique…
©Studio Adeline Rispal