Rénovation et agrandissement InOut à Boulogne

Agnès Zamboni
Sur les quais de Seine à Boulogne, un nouveau campus de bureaux, issu de la réhabilitation d’un site industriel, s’enrichit d’un pavillon atypique : double signature de l’agence d’architecture DTACC et de l’agence de design Jouin Manku.
Les lignes du Pavillon de Services s’inspirent du mouvement qui stimule la créativité. Elles résonnent comme un outil de production, toujours en action et dynamique.

Les lignes du Pavillon de Services s’inspirent du mouvement qui stimule la créativité. Elles résonnent comme un outil de production, toujours en action et dynamique.
©Thierry Lewenberg-Sturm

Un projet baptisé IN/OUT


C’était une ancienne usine des années 1930, construite par l’architecte Adolphe Bocage. Elle a abrité la fabrication d’outils de téléphonie, et puis notamment le siège social de Thomson Multimedia. Coïncidence ou hasard, le designer Patrick Jouin, mandatée sur ce projet, se rappelle y avoir travaillé 6 mois, lorsqu’il faisait partie de l’équipe de Philippe Starck. L’espace paysager, qui offre sa cohérence au lieu, et son jardin ont été réalisés en collaboration avec le paysagiste Pascal Gasquet. Un large parvis en pente douce remplace désormais la rampe de parking initiale. Au bâtiment historique rénové s’ajoutait une autre construction en briques, qui a été démolie. A son emplacement, un Pavillon de Services vient remplacer le parking et les volumes techniques existants, laissant place à une cour ouverte et arborée.


La cour intérieure du bâtiment réhabilité offre ses espaces tout en transparence, son jardin composé d’îlots végétalisés, au centre duquel  une micro-architecture en bois s’élance.

La cour intérieure du bâtiment réhabilité offre ses espaces tout en transparence, son jardin composé d’îlots végétalisés, au centre duquel une micro-architecture en bois s’élance.
©Thierry Lewenberg-Sturm


Une ouverture sur l’extérieur


Pour valoriser les façades du bâtiment des années 1930, l’agence DTACC a supprimé les allèges du rez-de-chaussée pour augmenter l’ampleur de l’étage, hiérarchiser ses proportions et éviter les obstructions visuelles dans les espaces devenus flexibles et ouverts. Les faux planchers ont permis de réduire les allèges à tous les étages, et d’optimiser les vues vers l’extérieur. On a démoli la toiture en SHEDS du patio central pour organiser une cour avec verrière et un jardin intérieur. Toutes les façades intérieures bénéficient d’une exposition en premier jour et drainent la clarté dans les bureaux. Les tuiles des deux coupoles, qui servaient autrefois de réserves d’eau pour les pompes d’incendie, ont été remplacées par des dômes en verre. Car ces espaces bénéficient d’une vue imprenable sur le parc de Saint-Cloud et la Seine. Le lobby, à la façon d’un hôtel, offre un espace d’accueil en deux temps : un grand comptoir courbe oriente le visiteur vers la cour intérieure, qui se compose d’une micro-architecture étonnante : une verrière supportée par une structure en bois lamellé-collé, à la fois légère et forte…


Dans la tour pivot du Pavillon de Services, l’escalier large et bien éclairé suit la forme arrondie des lignes extérieures. Il s’offre une rampe en Corian® et bois, et des marches en pierre de couleur claire.

Dans la tour pivot du Pavillon de Services, l’escalier large et bien éclairé suit la forme arrondie des lignes extérieures. Il s’offre une rampe en Corian® et bois, et des marches en pierre de couleur claire.
©Thierry Lewenberg-Sturm


Un chantier en route pour le développement durable


La performance énergétique est obtenue par l’utilisation de châssis respirants triple vitrage, avec stores à lamelles intégrés. Les circulations verticales ont été mises en valeur et les escaliers, peints en jaune, se démarquent du bâtiment incitant les usagers à les emprunter, tout autant que les ascenseurs… Et cette réalisation a reçu 4 certifications ; HQE, Effinergie Rénovation, équivalent BBC pour les bâtiments réhabilités, BREEAM Very Good et LEED GOLD.


Aimeriez-vous travailler dans ces bureaux, désormais à louer par plateau de 450 personnes par la Société foncière Lyonnaise ?


Le Pavillon des Services offre une forme dynamique d’avant-garde. Dans sa fonctionnalité comme dans son esthétique, il offre, aux futurs employés, une rupture par rapport aux rythmes quotidiens. Les systèmes d’aération et les cheminées évoquent par ailleurs le moteur d’une machine.

Le Pavillon des Services offre une forme dynamique d’avant-garde. Dans sa fonctionnalité comme dans son esthétique, il offre, aux futurs employés, une rupture par rapport aux rythmes quotidiens. Les systèmes d’aération et les cheminées évoquent par ailleurs le moteur d’une machine.
©Thierry Lewenberg-Sturm


Renseignements :


Société Foncière Lyonnaise

40, rue de Washington

75008 Paris.

Tél. : 01 42 97 01 51.

www.fonciere-lyonnaise.com


DTACC

98, rue de Sèvres

75007 Paris.

www.dtacc.com


Agence Jouin Manku

8, passage de la Bonne Graine

75011 Paris.

Tél. : 01 55 28 89 15.

www.jouinmanku.com


Les parties basses des murs de l’auditorium sont tapissées de panneaux en chêne micro-perforé. Au plafond, du staff perforé réfléchissant. Les courbes des cloisons et les taches de couleurs des fauteuils contrastent sur le béton blanc du bâtiment extérieur historique.

Les parties basses des murs de l’auditorium sont tapissées de panneaux en chêne micro-perforé. Au plafond, du staff perforé réfléchissant. Les courbes des cloisons et les taches de couleurs des fauteuils contrastent sur le béton blanc du bâtiment extérieur historique.
©Thierry Lewenberg-Sturm


Dans le Pavillon de Services, le comptoir pour les repas offre ses courbes accueillantes et son habit de bois chaleureux.

Dans le Pavillon de Services, le comptoir pour les repas offre ses courbes accueillantes et son habit de bois chaleureux.
©Thierry Lewenberg-Sturm


Les deux coupoles en verre offrent des espaces uniques pour recevoir des visiteurs dans des salles de prestige. Baignées de lumière, elles soulignent la modernité des bâtiments.

Les deux coupoles en verre offrent des espaces uniques pour recevoir des visiteurs dans des salles de prestige. Baignées de lumière, elles soulignent la modernité des bâtiments.
©Thierry Lewenberg-Sturm


Les formes organiques du Pavillon de Services, qui abrite notamment la cantine, contrastent avec les lignes droites du bâtiment historique construit en 1927. Deux constructions qui se complètent et s’opposent.

Les formes organiques du Pavillon de Services, qui abrite notamment la cantine, contrastent avec les lignes droites du bâtiment historique construit en 1927. Deux constructions qui se complètent et s’opposent.
©Thierry Lewenberg-Sturm