A Amiens, une extension très développement durable

Agnès Zamboni
Ce bâtiment contemporain posé sur une nappe végétale qui dessine une cascade est l’œuvre de l’agence Chartier Corbasson. Son intégration, dans un site doté d’un contexte historique fort, combine admirablement, architecture, urbanisme et paysagisme.
Le projet avec l'extension offre une continuité avec le paysage existant.

Le projet avec l'extension offre une continuité avec le paysage existant.
©Yves Marchand et Romain Meffre

Un contraste saisissant


Agrandissement de l’hôtel particulier Bouctot-Vagniez, édifice remarquable de l’Art nouveau des années 1900, et Chambre de Commerce et d’Industrie d’Amiens, préfecture de Picardie ; le bâtiment est posé sur un socle végétal qui assure la liaison avec l’existant et le jardin. Les volumes construits, très contemporains, abritent des bureaux les plus compacts et les plus en retrait possibles, par rapport à l’édifice ancien. Les deux bâtiments confrontent leurs architectures et se mettent en valeur mutuellement. Le nouveau bâtiment, achevé en 2012, a permis de  mettre en œuvre des procédés innovants et de pointe, notamment dans la mise en place de la charpente et des murs végétaux complexes. Côté rue, la façade est recouverte d’un manteau en résille métallique, dont le motif est inspiré par le jeu de briques multicolores des édifices voisins. Cette couverture ajourée permet une ventilation naturelle, et fait office de brise-soleil.


Façade principale nord, en clair obscur, qui donne sur le jardin et qui fonctionne en synergie avec l’édifice actuel.

Façade principale nord, en clair obscur, qui donne sur le jardin et qui fonctionne en synergie avec l’édifice actuel.
©Yves Marchand et Romain Meffre


Des espaces intérieurs élaborés


A l’intérieur, la continuité avec l’extérieur se prolonge. L’ouverture du hall a été prévue maximale. Le sol du rez-de-chaussée en béton se déforme pour former une rocaille, et se soulève pour accueillir une baie panoramique. Et dans cette grotte lumineuse, côté fonction, les services se concentrent autour d’un grand espace central modulable, regroupant hall d’accueil et salle de réception. Quant à l’auditorium, il dessine un cocon de bois.


Le hall d’entrée s’inspire de la grotte de rocaille contiguë.

Le hall d’entrée s’inspire de la grotte de rocaille contiguë.
©Yves Marchand et Romain Meffre


Une agence déjà très récompensée


Créée en 1999, l’agence Chartier Corbasson est dirigée par Karine Chartier et Thomas Corbasson. Lauréate des albums de la jeune architecture en 2000, elle a déjà remporté plusieurs prix : notamment, en 2005, le prix européen Bauwelt de la première œuvre architecturale (pour la maison de l’architecture au couvent des Récollets, à Paris).


Et en 2012,  cette Chambre de Commerce et d’Industrie de Picardie a été nominée pour le Prix Européen d’Architecture Mies Van der Rohe, tandis que l’agence a déjà obtenu le Prix Dejean qui récompense ses études, ses recherches et ses travaux à la pointe de l’innovation.


Que pensez-vous de cette réalisation qui met en valeur l’ancien ?


L’auditorium est façonné comme un coffret en bois précieux.

L’auditorium est façonné comme un coffret en bois précieux.
©Yves Marchand et Romain Meffre


Agence Chartier Corbasson architectes

3, rue Ambroise Thomas

75009 Paris

Tél. : 01 48 01 02 98

Mail : agence@chartier-corbasson.com

http://chartcorb.free.fr


Faille sur jardin qui offre une vue sur les toits de l’hôtel particulier d’origine.

Faille sur jardin qui offre une vue sur les toits de l’hôtel particulier d’origine.
©Yves Marchand et Romain Meffre


Façade sud avec vue de l’entrée et son volume en retrait. De ce côté de la rue, le bloc bureau est protégé par une double peau en résille métallique.

Façade sud avec vue de l’entrée et son volume en retrait. De ce côté de la rue, le bloc bureau est protégé par une double peau en résille métallique.
©Yves Marchand et Romain Meffre


Vue depuis l’entrée, avec confrontation des deux architectures.

Vue depuis l’entrée, avec confrontation des deux architectures.
©Yves Marchand et Romain Meffre