A Lacanau, au bord de l’océan Atlantique, rénovation lourde d’une maison en béton

Agnès Zamboni
Nouveau look et nouvelle vie pour cette maison de la côte Atlantique métamorphosée par une nouvelle enveloppe de bois formant bardage. Mais tout a aussi changé à l’intérieur.
La maison est habillée d’un bardage réalisé à partir de lames de trois tailles différentes (format standard, 2/3 et moitié). L’essence de Cèdre rouge été choisie pour sa déclinaison naturelle de nuances assez marquée.

La maison est habillée d’un bardage réalisé à partir de lames de trois tailles différentes (format standard, 2/3 et moitié). L’essence de Cèdre rouge été choisie pour sa déclinaison naturelle de nuances assez marquée.
©Whyarchitecture


Un espace à réinventer



C’est une maison de vacances pour un couple de londoniens qui travaille à l’étranger. Mais ils avaient surtout acheté la maison pour son emplacement.  « On a coupé le balcon qui créait un pont thermique avec l’habitation et on a supprimé le petit avant-toit inutile. Et on a aménagé une terrasse métallique indépendante de la maison. La maison en maçonnerie se love dans une deuxième maison en ossature bois, qui lui offre une excellente isolation aux performances énergétiques supérieures à celles réclamées par la RT 2012 », raconte Julien Vincent de Whyarchitecture.



La nouvelle terrasse désolidarisée du bâtiment ne crée pas de pont thermique.

La nouvelle terrasse désolidarisée du bâtiment ne crée pas de pont thermique.
©Whyarchitecture




Un nouveau départ



La maison a presque doublé sa surface habitable. Elle offre 270 m² et une terrasse de 120 m². La vie s’est installée sur les trois niveaux, reliés par des vides judicieusement créés dans la dalle. La lumière pénètre jusqu’au fond de la maison, les habitants profitent de la vue splendide sur la pinède, depuis tous les étages. Dans cette maison généreuse, on peut désormais accueillir famille et amis, en bord de mer. Terminés en 2013, les travaux qui ont duré 4 mois, ont coûté 340 000 €.



La maison vieillotte possédait notamment un avant toit qui ne servait à rien. Pavillon standard des années 1980, il était nécessaire de l’adapter aux modes de vie actuels et de l’ancrer dans le paysage.

La maison vieillotte possédait notamment un avant toit qui ne servait à rien. Pavillon standard des années 1980, il était nécessaire de l’adapter aux modes de vie actuels et de l’ancrer dans le paysage.
©Whyarchitecture




Performances BBC ?



Comme dans toutes les maisons, ici la chaleur monte. Il fait donc plus chaud en haut qu’en bas. Pour compenser la différence de température de quelques degrés entre le haut et le bas de la maison, on a installé un système de renvoi de la chaleur qui prend la chaleur sur la mezzanine et le souffle dans les chambres du rez-de-jardin. Quant au bois qui habille les anciens murs extérieurs en béton pour dessiner un joli bardage contemporain, il  façonne un cocon isolant qui, ajouté à la bonne inertie de la construction d’origine, offre une maison fraîche en été, saison où les propriétaires sont longtemps présents.



Les hivers étant doux dans la région, on est peut-être pas loin des performances BBC ?



Le salon du premier étage est surplombé par une mezzanine.

Le salon du premier étage est surplombé par une mezzanine.
©Whyarchitecture




Contact :

Agence Whyarchitecture

18, rue des Bahutiers

33000 Bordeaux

Tél. : 05 40 01 96 23

Mail : contact@whyarchi.com

www.whyarchi.com



Plan du rez-de-chaussée : l’ancien garage a été exploité en espace de vie. Ce niveau accueille désormais une cuisine, deux chambres, deux salles de bains, deux toilettes et un espace buanderie.

Plan du rez-de-chaussée : l’ancien garage a été exploité en espace de vie. Ce niveau accueille désormais une cuisine, deux chambres, deux salles de bains, deux toilettes et un espace buanderie.
©Whyarchitecture




Plan du premier étage : une grande pièce de vie, deux chambres et une salle de bains ont été aménagées. Sur la mezzanine, une grande chambre et des couchages supplémentaires sont installés.

Plan du premier étage : une grande pièce de vie, deux chambres et une salle de bains ont été aménagées. Sur la mezzanine, une grande chambre et des couchages supplémentaires sont installés.
©Whyarchitecture




Le balcon-terrasse supérieur prolonge une grande pièce à vivre largement ouverte sur l’extérieur, grâce un large baie vitrée. Les rez-de-chaussée et premier étage profitent désormais d’une terrasse protégée du soleil.

Le balcon-terrasse supérieur prolonge une grande pièce à vivre largement ouverte sur l’extérieur, grâce un large baie vitrée. Les rez-de-chaussée et premier étage profitent désormais d’une terrasse protégée du soleil.
©Whyarchitecture




Dehors, une douche d’extérieur a été installée pour se débarrasser du sable au retour de la plage, sans salir l’intérieur de la maison. Dedans, on a ouvert la dalle en béton pour offrir un volume triple.

Dehors, une douche d’extérieur a été installée pour se débarrasser du sable au retour de la plage, sans salir l’intérieur de la maison. Dedans, on a ouvert la dalle en béton pour offrir un volume triple.
©Whyarchitecture




Le Cèdre rouge offre un subtil camaïeu de teintes chaleureuses. Les volets ont été fabriqués dans le même bois, aux teintes dégradées, que les murs extérieurs. On a caché les descentes d’eau pluviales dans une fente de la nouvelle peau boisée.

Le Cèdre rouge offre un subtil camaïeu de teintes chaleureuses. Les volets ont été fabriqués dans le même bois, aux teintes dégradées, que les murs extérieurs. On a caché les descentes d’eau pluviales dans une fente de la nouvelle peau boisée.
©Whyarchitecture




La terrasse du rez-de-chaussée en connexion avec à la cuisine est aussi une salle à manger d’extérieur.

La terrasse du rez-de-chaussée en connexion avec à la cuisine est aussi une salle à manger d’extérieur.
©Whyarchitecture