Séjourner dans une tente igloo

Anne Swynghedauw
En Suisse, le village des Whitepods est un bivouac haut de gamme, idéal pour prendre un bol d’air pur été comme hiver. Une aventure à ne pas rater pour être écolo jusqu’au bout!
Les Whitepods jouent les igloos isolés, et sont intégrés discrètement dans le paysage de jour, comme de nuit.

Les Whitepods jouent les igloos isolés, et sont intégrés discrètement dans le paysage de jour, comme de nuit.
©Jean-Marc Palisse

À 1700 m d’altitude, le petit village des Cerniers de la région du Valais, accueille quinze tentes éco-conçues. Il ne manquait plus d’un nom de code « Whitepod » pour faire de ce campement, un endroit paisible, propice à la détente et au tourisme vert. Sur fond de paysage carte postale, lac Léman et sommets alpins, les Whitepods  sont regroupés autour d’un « mazot ». Ce chalet traditionnel est le point de rendez-vous de tous les hôtes. On y trouve la salle des petits-déjeuners, le bar et l’espace de relaxation.


Depuis les terrasses, on découvre une vue panoramique sur les sommets du massif alpin.

Depuis les terrasses, on découvre une vue panoramique sur les sommets du massif alpin.
©Vincent Hofer


Le confort et l’engagement éco-responsable


Défiant le froid et l’altitude, les Whitepods sont équipés de matériaux high-tech comme le polyester et les isolants issus de la NASA pour la structure. Et ils n’ont que peu d’impact sur l’environnement! Entièrement démontables, ils reposent sur des terrasses en bois, orientées pleins sud. Les chambres, de 26 à 40 m², sont chauffées avec des poêles à bois et éclairées avec des lampes à huile. Un peu spartiate peut-être? Eh bien non! Le confort est étudié dans les moindres détails! Le concept du domaine des Whitepods prône un retour à la simplicité, en écho avec la nature. Et si les couvertures de l’armée, les fauteuils, et les skis en bois proviennent de la région pour le folklore, la préoccupation d’être exemplaire en matière écologique fait partie du projet, dès le départ. L’eau de source, dont le domaine est propriétaire, est chauffée et alimente les sanitaires, à raison de 150 litres par jour. Le bois de chauffage est fourni par les forêts avoisinantes. Les draps et le linge de toilette sont changés à la demande, contrairement à l’hôtellerie classique. 


Au pied des Dents du Midi, les tentes ou Whitepods sont des dômes qui  se fondent dans le manteau neigeux.

Au pied des Dents du Midi, les tentes ou Whitepods sont des dômes qui se fondent dans le manteau neigeux.
©Whitepod


Une expérience hors du commun


Dans ce paysage grandiose, on profite pleinement de la montagne. En contrebas, le chalet des Cerniers abrite la réception du domaine, le restaurant du terroir et l’espace de détente et de soins. En altitude, le refuge de l’Alpage de Cindonne, plus rustique, fait partie du domaine avec ses dortoirs, et sa salle de repas de 100 couverts. Dès l’arrivée, on est en immersion totale : on vous remet la lampe frontale et les raquettes pour accéder aux Whitepods, situés à 10 minutes à pied de l’accueil! Les activités proposées sont nombreuses et libres au sein du domaine skiable privé de 7 km : ski de fond, ballade en raquettes, mais aussi sauna finlandais.


La nouveauté pour cet hiver ? On peut s’initier à la construction d’un igloo, à la manière des esquimaux !


Bois, fourrure, feutre rappellent les codes du chalet traditionnel, avec le confort moderne en plus !

Bois, fourrure, feutre rappellent les codes du chalet traditionnel, avec le confort moderne en plus !
©Jean-Marc Palisse


Réserver :

Ouverture de la saison hiver le 19 décembre 2013

Whitepod Les Cerniers 1871 Les Giettes SUISSE

Tél. +41 (0)24 471 38 38 

www.whitepod.com


Y aller :

En train, jusqu’à Aigle, puis la petite ligne AOMC jusqu’à Monthey.

Car postal jusqu’aux Cerniers. En hiver, les bagages sont pris en charge par des motos neige jusqu’au camp.


Informations sur la région du Valais : www.valais.ch


La structure est une enveloppe très isolante protégeant du froid, dans une bulle rustique et futuriste.

La structure est une enveloppe très isolante protégeant du froid, dans une bulle rustique et futuriste.
©Jean-Marc Palisse