A Paris, éloge de la ruine

Agnès Zamboni
Oui, ces photos de friches urbaines sont aussi de l’architecture ! Et grâce au talent conjugué de trois photographes qui construisent de bien belles images, ces sublimes ruines ne manquent pas d’âme.
Sylvain Margaine, Centrale électrique de Crespi d’Adda, Italie, 2011, impression fine art contrecollée sur Dibond, 50 x 75 cm.

Sylvain Margaine, Centrale électrique de Crespi d’Adda, Italie, 2011, impression fine art contrecollée sur Dibond, 50 x 75 cm.
©Sylvain Margaine


Une expo hors murs



Organisée par le musée de la Poste, actuellement en travaux, cette exposition a été déplacée dans l’Espace Niemeyer, immeuble du Siège du Parti Communiste, construit par l’architecte Oscar Niemeyer dans les années 1970 place du Colonel Fabien. Elle regroupe plus de 70 clichés de trois artistes français et belges, Sylvain Mairgaine, Henk Van Rensbergen et Romain Veillon qui affectionnent particulièrement les vestiges d’espaces et les constructions abandonnées. Usines désaffectées, églises qui s’écroulent, hôpitaux hors service, villas menacées d’effondrement, peinture effritée, planchers et plafonds éventrés, de ces lieux s’échappent une étrange poésie et singulière beauté qui séduisent, et même fascinent.



Henk Van Rensbergen, Four seaons in one day, Villa Quiete, Italie, 2013, Diasec, 100 x 150 cm.

Henk Van Rensbergen, Four seaons in one day, Villa Quiete, Italie, 2013, Diasec, 100 x 150 cm.
©Henk Van Rensbergen




Trois regards croisés



Sylvain Margaine, ingénieur et photographe, parcourt le monde en quête de lieux insolites. Il est l’auteur d’un site qui répertorie de nombreux lieux abandonnés dans le monde. Henk Van Rensbergen, pilote de ligne et photographe, est l’un des premiers explorateurs urbains en Europe. Et Romain Veillon est aussi un spécialiste de l’exploration de patrimoine abandonné mondial. Les photos de ces trois artistes, outre leur valeur esthétique, véhiculent un message social. Elles témoignent des mutations récentes de la société et de leurs conséquences actuelles. Au discours sur le recyclage et à la réhabilitation de lieux pour des affectations nouvelles, des pratiques bien actuelles, ils opposent les images de l’obsolescence programmée.



Romain Veillon, L’aube dorée, France, 2015, impression fine art contrecollée sur Dibond, 100 x 150 cm.

Romain Veillon, L’aube dorée, France, 2015, impression fine art contrecollée sur Dibond, 100 x 150 cm.
©Romain Veillon




Voyage au pays de l’architecture



Désertée et souvent cachée, «la ruine n’est pas seulement la marque de l’abandon et du passage du temps, elle émet un message de détresse, elle emporte dans une même douleur le visiteur et la ville même, elle tisse un lien intime entre elle et les hommes», explique Alain Schnapp, Professeur émérite à l’Université de Paris I dans le catalogue de l’exposition, qui a analysé la ruine dans l’histoire de Pétrarque à Diderot. Dans ces espaces où le temps s’est arrêté et la poussière recouvre les restes de la présence humaine oubliée, le paysage se fige dans une sorte de composition définitive. Palais endormis attestant de richesses passés, ateliers aux outils laissés pour compte, on imagine aussi la vie qui s’est en allée et tout ce qui s’est déroulé. Embarqué dans un voyage dans le temps, on peut aussi observer les styles architecturaux, les lignes et les formes qui ont marqué une époque, les matériaux en usage et leur pérennité, et la décoration dans son jus qui décline l’art de la fresque…



Contact :

Le Temps suspendu


Exploration urbaine

Jusqu’au 18 décembre 2016

Espace Niemeyer

2, place du Colonel Fabien

75019 Paris.

Tél. : 01 42 79 24 24

www.museedelaposte.fr



Henk Van Rensbergen, Nara Dreamland rollercoaster, Japon, 2012, Diasec, 100 x 150 cm.

Henk Van Rensbergen, Nara Dreamland rollercoaster, Japon, 2012, Diasec, 100 x 150 cm.
©Henk Van Rensbergen




Romain Veillon, The black star, Allemagne, 2013, impression fine art contrecollée sur Dibond, 100 x 150 cm.

Romain Veillon, The black star, Allemagne, 2013, impression fine art contrecollée sur Dibond, 100 x 150 cm.
©Romain Veillon




Romain Veillon, Les sables du temps, Namibie, 2013, impression fine art contrecollée sur Dibond, 100 x 150 cm.

Romain Veillon, Les sables du temps, Namibie, 2013, impression fine art contrecollée sur Dibond, 100 x 150 cm.
©Romain Veillon




Henk Van Rensbergen, Corridor of zen, Italie, 2011, Diasec 120 x 276 cm.

Henk Van Rensbergen, Corridor of zen, Italie, 2011, Diasec 120 x 276 cm.
©Henk Van Rensbergen




Sylvain Margaine, La centrale des Douze Singes, Baltimore, Etats-Unis, 2006, impression fine art contrecollée sur Dibond, 50 x 75 cm.

Sylvain Margaine, La centrale des Douze Singes, Baltimore, Etats-Unis, 2006, impression fine art contrecollée sur Dibond, 50 x 75 cm.
©Sylvain Margaine




Sylvain Margaine, Le village olympique de 1936, Wustermark, Allemagne, 2008, impression fine art contrecollée sur Dibond, 50 x 75 cm.

Sylvain Margaine, Le village olympique de 1936, Wustermark, Allemagne, 2008, impression fine art contrecollée sur Dibond, 50 x 75 cm.
©Sylvain Margaine