Les maisons bulles de Pascal Haüsermann

Agnès Zamboni
Leurs formes organiques en béton projeté font référence aux créations avant-gardistes de la fin des années 1960. Découvrez cet ensemble architectural qui forme une sorte de village de maisons bulles au cœur des Vosges.
De jour comme de nuit, les espaces intérieurs et extérieurs offrent jeux de perspective, légèreté et poésie.

De jour comme de nuit, les espaces intérieurs et extérieurs offrent jeux de perspective, légèreté et poésie.
©Architecture de collection


Une vision expérimentale de l’habitat



Ces maisons en formes de bulles ont été imaginées par Pascal Haüsermann (1936 - 2011), un architecte suisse utopiste, qui a essentiellement travaillé dans la région Rhône-Alpes. A partir de 1959, cet architecte visionnaire a inventé et expérimenté une architecture alternative, une nouvelle forme d’habitat. Cette tendance, de style vernaculaire, est née après-guerre, en rupture avec le Mouvement moderne qui ne jurait alors que par l’angle droit.



Construit en 1967, une architecture futuriste avec des formes ovoïdes qui dessinent des habitations en forme de cocons.

Construit en 1967, une architecture futuriste avec des formes ovoïdes qui dessinent des habitations en forme de cocons.
©Architecture de collection




Un témoignage rare



De 1955 à 1975, les architectes Pascal Haüsermann et ses complices Antti Lovag, Jean-Louis Chanéac et Benjamin Maneval ont construit des « maisons bulles » basées sur la modularité et la libre expression de l'individu. Grâce à eux, des dizaines de sites vont éclore en France : dans cette veine, plusieurs maisons particulières (Villa le Dolmen, Villa Pasquini, Villa la Ruine, etc.), des restaurants (la Baleine, le Balcon de Belledonne, avec Claude Häusermann-Costy), des hôtels, des écoles et même un théâtre. Situé à Raon-l’Étape, petite commune des Vosges, cet ensemble qui compose une véritable « architecture-sculpture » est l'une des réalisations les plus abouties de Pascal Haüsermann, et protégée au titre des Monuments Historiques.



Dans la Bulle Orange, ambiance psychédélique, années plastique 1960/70.

Dans la Bulle Orange, ambiance psychédélique, années plastique 1960/70.
©Architecture de collection




Tout confort



Le bâtiment principal d’environ 150 m² accueille au rez-de-chaussée une réception, une cuisine, des communs et à l’étage une salle à manger prolongée par un espace polyvalent et un cellier. Il est encadré de 9 pavillons : 6 petites bulles pour 2 personnes, avec entrée, chambre et salle d’eau avec douche à l’italienne, et 3 grosses bulles pour 5 personnes, dont 2 avec entrée, deux chambres et salle d’eau avec douche à l’italienne et une entièrement aménageable. Cet ensemble, transformé en 2007 en Museum- motel, offre une décoration créative qui fait écho aux années 1950 à 1970. Bulle Verner Panton, Andy Warhol, Zen, Purple, Fifties and rock’n roll, Orange, et pop, Star pour une ambiance spatiale et planante, Chlorophylle, véritable hymne au vert ou Love avec lit en forme de cœur, toutes les bulles offrent une décoration kitsch et ludique. Ce bien, véritable domaine, est à vendre par l’agence immobilière Architecture de Collection (www.architecturedecollection.fr)



Au cœur d’une petite île privée entourée par les deux bras d’une rivière.

Au cœur d’une petite île privée entourée par les deux bras d’une rivière.
©Architecture de collection




Un bungalow pour 2 personnes offre  une surface moyenne de 25 m² et un diamètre moyen de 6,5 mètres.

Un bungalow pour 2 personnes offre une surface moyenne de 25 m² et un diamètre moyen de 6,5 mètres.
©DR




Le bâtiment principal, baptisé L’Eau Vive, offre une longueur maximale de 13,50 m et une largeur maximale de 7,50 m. Il intègre une mezzanine de 30 m². La salle principale Mojo compose un espace convivial de 60 m².

Le bâtiment principal, baptisé L’Eau Vive, offre une longueur maximale de 13,50 m et une largeur maximale de 7,50 m. Il intègre une mezzanine de 30 m². La salle principale Mojo compose un espace convivial de 60 m².
©DR




Le plan type d’un bungalow-bulle pour 5 personnes offre une surface moyenne de 35 m² pour un diamètre moyen de 8 mètres.

Le plan type d’un bungalow-bulle pour 5 personnes offre une surface moyenne de 35 m² pour un diamètre moyen de 8 mètres.
©DR




Des fenêtres rondes qui découpent des vues sur le jardin et la végétation extérieure.

Des fenêtres rondes qui découpent des vues sur le jardin et la végétation extérieure.
©Architecture de collection




Le bâtiment principal, baptisé l’Eau Vive est en connexion directe avec les éléments et la rivière toute proche.

Le bâtiment principal, baptisé l’Eau Vive est en connexion directe avec les éléments et la rivière toute proche.
©Architecture de collection