Un appartement tout en ligne

Agnès Zamboni
Décloisonnement et restructuration au programme de cet espace découpé en multiples pièces qui n’attendait qu’un architecte pour révéler sa belle personnalité. Philippe Demougeot, architecte DPLG, était aux commandes.
Le plafond surbaissé favorise l’intimité du salon. L’éclairage artificiel a été savamment étudié pour palier à l’inconvénient de la mono-orientation de l’espace seulement dotée de trois fenêtres côté cour.

Le plafond surbaissé favorise l’intimité du salon. L’éclairage artificiel a été savamment étudié pour palier à l’inconvénient de la mono-orientation de l’espace seulement dotée de trois fenêtres côté cour.
©Philippe Demougeot

Dans le sens de l’espace


Divisé en multiples pièces, cet appartement de 70 m² n’était pas exploité au maximum de ses potentialités. Dotées d’une seule exposition, les pièces de vie étaient assombries par les cloisons séparatives et un long couloir qui menait aux deux chambres. « On a supprimé l’entrée et ses WC, pour dessiner une grande ouverture sur la salle à manger, et on a implanté la cuisine dans la longueur de la pièce en continuité du couloir et dans le sens de l’espace. On a rapproché le séjour et les chambres dans l’alignement de la cuisine pour modeler une nouvelle géométrie de l’espace qui tient compte de sa configuration de base, et qui la met en valeur. On a ramené l’escalier qui desservait les deux chambres en demi-étage au cœur de l’appartement », raconte l’architecte Philippe Demougeot.


La cuisine se dévoile dès l’entrée, figurée par un mur peint en bleu et une grande affiche  de cinéma. Ses éléments discrets se confondent avec l’espace nappé de blanc.

La cuisine se dévoile dès l’entrée, figurée par un mur peint en bleu et une grande affiche de cinéma. Ses éléments discrets se confondent avec l’espace nappé de blanc.
©Philippe Demougeot


Un nouveau dessin


Désormais, le long couloir sombre de 10 mètres est devenu une passerelle pour accéder à l’espace nuit composé de deux chambres séparées par une salle de bains commune.  Equipée de deux douches, elle fait office d’espace tampon entre les deux pièces qui ont vu leur surface optimisée par ce changement bénéfique. L’espace mono-orienté sur la cour a été doté d’une ligne de Leds, sur l’arrière et le côté du mur sans ouverture pour équilibrer les apports de lumière. Dans l’entrée, un mur bleu sculpte le volume et les rideaux qui courent le long de la partie vitrée rendent l’espace plus intime si nécessaire. Un faux plafond chapeaute la passerelle et l’escalier qui délimitent l’espace jour et l’espace nuit.


La chambre sous les toits est douillette. La couleur blanche agrandit l’espace. Le sol est réchauffé par un parquet en bambou à la teinte chaleureuse.

La chambre sous les toits est douillette. La couleur blanche agrandit l’espace. Le sol est réchauffé par un parquet en bambou à la teinte chaleureuse.
©Philippe Demougeot


Une contrainte


Et dans ce vieil immeuble en béton rénové dans les années 1970/80, il a fallu gérer la présence de grosses colonnes de ventilation qui traversaient l’appartement et les canaliser sans trop baisser la hauteur sous plafond. Une mauvaise surprise habilement contournée par l’architecte Philippe Demougeot.


Et vous, quels inconvénients avez-vous dû affronter lors d’une rénovation ?


L’espace salon est séparé de la salle à manger par un poteau de soutènement, et intimisé par le mur des chambres.

L’espace salon est séparé de la salle à manger par un poteau de soutènement, et intimisé par le mur des chambres.
©Philippe Demougeot


Contact :

Agence People’s Republic of Design

Philippe Demougeot

144, rue du Chemin Vert, 75011 Paris

Tél. : 01 43 55 22 22

Mail : www.philippedemougeot@prod.fr

Site internet : www.philippedemougeot.com


Le couloir est souligné par une bande peinte au sol de couleur rouge qui dessine un tapis graphique et sculpte les marches.

Le couloir est souligné par une bande peinte au sol de couleur rouge qui dessine un tapis graphique et sculpte les marches.
©Philippe Demougeot


Un parquet en bambou à lames larges, qui concilie les atouts du bois exotique et l’aspect d’un vieux chêne teinté, nappe tout l’espace.

Un parquet en bambou à lames larges, qui concilie les atouts du bois exotique et l’aspect d’un vieux chêne teinté, nappe tout l’espace.
©Philippe Demougeot


L’espace ouvert déroule ses fonctions en enfilade. La cuisine (Ikea) s’inscrit en continuité du couloir qui mène aux chambres.

L’espace ouvert déroule ses fonctions en enfilade. La cuisine (Ikea) s’inscrit en continuité du couloir qui mène aux chambres.
©Philippe Demougeot


L’escalier a été découpé en deux parties reliées par un plateau pour alléger sa présence.

L’escalier a été découpé en deux parties reliées par un plateau pour alléger sa présence.
©Philippe Demougeot