Une chambre en plus sans déménager

Agnès Zamboni
Changer d’appartement sans déménager, c’est possible en restructurant l’espace pour rajouter une chambre. Le challenge et la spécialité de Jean-Thomas Finateu, architecte DPLG. et créateur du concept dans l’air du temps, Chambre en +.
Nouvelle configuration de l’appartement : les trois chambres peuvent éventuellement accueillir un lit de 1,40 m  avec un dégagement de 50 cm autour. Elles possèdent toutes une fenêtre et un linéaire de placard de 2 mètres pour résoudre les problèmes de rangement. La cuisine de 10 m² offre un linéaire de placard de 5 mètres de long. Le séjour ouvert offre une surface de 31 m².

Nouvelle configuration de l’appartement : les trois chambres peuvent éventuellement accueillir un lit de 1,40 m avec un dégagement de 50 cm autour. Elles possèdent toutes une fenêtre et un linéaire de placard de 2 mètres pour résoudre les problèmes de rangement. La cuisine de 10 m² offre un linéaire de placard de 5 mètres de long. Le séjour ouvert offre une surface de 31 m².
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +


Une problématique actuelle



« Les propriétaires de cet appartement de 84 m² avaient d’abord tenté de le vendre et d’acheter une surface plus grande. Mais avec la pression immobilière parisienne, ils se sont rendus compte que l’opération ne rentrait pas dans leur budget. Il fallait un million d’euros pour acheter un appartement avec une chambre en plus. Leur bien actuel pouvait être revendu entre 8 000 € et 9 000  le m². Ils ont donc choisi la voie de la restructuration de l’espace qui n’a coûté que 100 000 € », explique Jean-Thomas Finateu qui a pris conscience d’un réel besoin des couples qui doivent agrandir leur lieu de vie avec l’arrivée d’un nouvel enfant. « Avant, on déménageait pour plus grand, aujourd’hui on restructure et on valorise son patrimoine existant. Ainsi retravaillé, le nouvel espace bénéficiera d’une réelle plus-value à la revente qui absorbera le prix des travaux », précise Jean-Thomas Finateu qui réalise aussi des travaux d’adaptation dans le résidentiel neuf, une nouvelle tendance due à la crise. En effet, les familles sont souvent obligées de revoir à la baisse la surface désirée, puis font appel à un architecte pour trouver des solutions pour optimiser l’espace.



Ancienne configuration de l’appartement : la cuisine cloisonnée n’offre aucune communication directe avec la pièce à vivre qui combine salon et espace repas. Les chambres, ne possédant aucun rangement intégré, sont encombrées par les meubles. La circulation de la zone jour à la zone nuit est entravée par une imposante zone de placards. Le couloir fait perdre de l’espace.

Ancienne configuration de l’appartement : la cuisine cloisonnée n’offre aucune communication directe avec la pièce à vivre qui combine salon et espace repas. Les chambres, ne possédant aucun rangement intégré, sont encombrées par les meubles. La circulation de la zone jour à la zone nuit est entravée par une imposante zone de placards. Le couloir fait perdre de l’espace.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Le plan de l’appartement à revoir



Il a fallu abattre toutes les cloisons. Les travaux qui ont duré deux mois ont été réalisés pendant les mois d’été et les vacances pour perturber le moins possible les occupants. Ils ont pu aussi se loger temporairement chez leurs parents. En déplaçant la cuisine dans le couloir et en jouant sur les espaces de circulation, l’architecte a réussi à dessiner 2 chambres de 9 m² pour les enfants et une chambre de 9,4 m² pour les parents. On a aussi créé une salle d’eau supplémentaire pour eux. Des pans de murs arrondis, animés d’une peinture colorée (rouge, parme, bleu ciel) rythment l’espace. La pièce à vivre, qui a pris la forme d’un L, offre un coin repas séparé du salon. Et la cuisine équipée d’une verrière d’atelier, avec double circulation, profite de la lumière de la pièce principale.



L’ancienne cuisine, sans unité, où l’on ne pouvait pas dîner a retrouvé une place de choix dans le couloir qui conserve sa fonction de circulation. A gauche, il débouche sur le coin repas et permet d’accéder à la partie nuit de l’appartement.

L’ancienne cuisine, sans unité, où l’on ne pouvait pas dîner a retrouvé une place de choix dans le couloir qui conserve sa fonction de circulation. A gauche, il débouche sur le coin repas et permet d’accéder à la partie nuit de l’appartement.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Une transformation rentabilisée



Les propriétaires peuvent espérer revendre leur bien à 10 000 € le m². Ils ont économisé un coûteux déménagement et évité un déplacement en banlieue, non souhaité. Ils ont conservé leur quartier et leurs habitudes. Et ils ont vraiment l’impression de vivre dans un lieu différent.



Que pensez-vous de cette solution pour agrandir l’espace sans changer d’adresse ?



Phase travaux : le nouveau mur qui sépare le séjour de la chambre intègre des étagères de rangement. L’espace ouvert joue sur la transparence de la cuisine qui s’intègre parfaitement dans l’espace avec l’installation d’une large verrière dans l’esprit industriel.

Phase travaux : le nouveau mur qui sépare le séjour de la chambre intègre des étagères de rangement. L’espace ouvert joue sur la transparence de la cuisine qui s’intègre parfaitement dans l’espace avec l’installation d’une large verrière dans l’esprit industriel.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Renseignements :

Jean-Thomas Finateu


7, rue Hainaut, 75019 Paris

Tél. : 01 53 11 06 86 et 06 60 42 88 00

Mail : contact@finateu-architecte.fr et contact@chambresenplus.fr

www.finateu-architecte.fr

www.chambresenplus.fr



Plan après : la nouvelle chambre des parents a été aménagée dans l’ancienne cuisine. Les deux chambres existantes, pour les enfants, ont été réduites en surface pour donner du volume à la pièce à vivre, créer un coin repas, et récupérer un supplément d’espace pour la nouvelle salle de bains destinée aux parents. Bien pratique : une colonne de buanderie a été créée derrière les toilettes.

Plan après : la nouvelle chambre des parents a été aménagée dans l’ancienne cuisine. Les deux chambres existantes, pour les enfants, ont été réduites en surface pour donner du volume à la pièce à vivre, créer un coin repas, et récupérer un supplément d’espace pour la nouvelle salle de bains destinée aux parents. Bien pratique : une colonne de buanderie a été créée derrière les toilettes.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Plan avant : une entrée démesurée et trop d’espace destiné à la circulation. Une zone de rangement centralisée qui prend trop de place et n’est pas très pratique. Un séjour trop petit et une seule salle de bains pour 4 personnes.

Plan avant : une entrée démesurée et trop d’espace destiné à la circulation. Une zone de rangement centralisée qui prend trop de place et n’est pas très pratique. Un séjour trop petit et une seule salle de bains pour 4 personnes.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Les modifications apportées rééquilibrent la zone nuit et la zone jour. Les portes des deux chambres existantes ont été reculées pour dégager de l’espace pour le coin repas et la nouvelle salle de bains. La cuisine a été aménagée dans le couloir d’origine. Elle profite d’une double circulation. La verrière permet de capter la lumière du séjour. La chambre des parents offre un mur arrondi qui joue avec la volumétrie de l’espace.

Les modifications apportées rééquilibrent la zone nuit et la zone jour. Les portes des deux chambres existantes ont été reculées pour dégager de l’espace pour le coin repas et la nouvelle salle de bains. La cuisine a été aménagée dans le couloir d’origine. Elle profite d’une double circulation. La verrière permet de capter la lumière du séjour. La chambre des parents offre un mur arrondi qui joue avec la volumétrie de l’espace.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




L’espace initial offrait des chambres trop grandes et un séjour trop petit pour la taille de l’appartement, à savoir 84 m². La cuisine était inadaptée à un usage moderne familial et convivial.

L’espace initial offrait des chambres trop grandes et un séjour trop petit pour la taille de l’appartement, à savoir 84 m². La cuisine était inadaptée à un usage moderne familial et convivial.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Avant, une salle de bains démodée et sans buanderie. Après, un espace dédié au plaisir du bain encadré par une mosaïque à effets de galets. Un espace dédié à la buanderie ayant été créé à part.

Avant, une salle de bains démodée et sans buanderie. Après, un espace dédié au plaisir du bain encadré par une mosaïque à effets de galets. Un espace dédié à la buanderie ayant été créé à part.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Avant, la chambre d’enfant en désordre. Après, des rangements intégrés et un mur de couleur qui sculpte l’espace.

Avant, la chambre d’enfant en désordre. Après, des rangements intégrés et un mur de couleur qui sculpte l’espace.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Le séjour cloisonné a fait place à un espace ouvert comme dans un loft. Les éléments de la nouvelle cuisine de couleur blanche se fondent dans l’espace.

Le séjour cloisonné a fait place à un espace ouvert comme dans un loft. Les éléments de la nouvelle cuisine de couleur blanche se fondent dans l’espace.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Phase travaux : tout a été déposé et l’architecte a pu alors jouer avec les trois poteaux porteurs. L’espace dégagé offre l’esprit d’un loft.

Phase travaux : tout a été déposé et l’architecte a pu alors jouer avec les trois poteaux porteurs. L’espace dégagé offre l’esprit d’un loft.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +




Fini le séjour encombré avec table de repas casée dans un coin. L’espace repas est désormais installé dans un repli de la pièce à vivre.

Fini le séjour encombré avec table de repas casée dans un coin. L’espace repas est désormais installé dans un repli de la pièce à vivre.
©Jean-Thomas Finateu pour Chambre en +