Au Havre, un volcan se réveille

Agnès Zamboni
Le Havre rénove le Volcan. Cet emblématique bâtiment, dessiné par l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, rouvre ses portes après une dizaine d’années de travaux. Visite d’une médiathèque pas comme les autres.
L’affinement vers le haut du volcan amplifie l’élan dynamique de cette architecture inédite. Niemeyer a rabaissé la place pour créer une construction qui tienne compte du climat (les vents de la mer) et de l’environnement (l’harmonie des bâtiments alentour). La place multiplie les dimensions architecturales : les passants ne voient pas les éléments d’un seul point de vue, ils peuvent aussi regarder la place d’en haut. Est dissimulé ce qui peut l’être, et la surface du sol est aussi aérée que possible.

L’affinement vers le haut du volcan amplifie l’élan dynamique de cette architecture inédite. Niemeyer a rabaissé la place pour créer une construction qui tienne compte du climat (les vents de la mer) et de l’environnement (l’harmonie des bâtiments alentour). La place multiplie les dimensions architecturales : les passants ne voient pas les éléments d’un seul point de vue, ils peuvent aussi regarder la place d’en haut. Est dissimulé ce qui peut l’être, et la surface du sol est aussi aérée que possible.
©Ville du Havre, Philippe Breard


Une mutation historique



C’est en 1972 que la Ville du Havre commande, à Oscar Niemeyer, une nouvelle Maison de la Culture. Inaugurée en 1982, après 4 années consacrées à sa construction, elle se compose de deux volumes en béton brut, Grand et Petit Volcan. En 2010, débute la rénovation du site de l’Espace Niemeyer, décidée en 2006. Elle se donne pour but de revitaliser un espace urbain alors délaissé et de réhabiliter un bâtiment au caractère architectural exceptionnel. Le Petit Volcan, abritant un centre de documentation et conçu à l’origine pour devenir une salle polyvalente, est transformé en grande bibliothèque. Depuis le 2 novembre 2015, il accueille ses nouveaux visiteurs dans un espace de 5 000 m² déployant une offre documentaire et culturelle de tout premier plan, avec des collections imprimées, musicales, audiovisuelles et numériques. Quant au Grand Volcan, après rénovation, cette salle de spectacle a été inaugurée par un concert le 7 janvier 2015.



On retrouve des grands classiques du design comme le fauteuil Egg, dessiné en 1958, accompagné de son repose-pied, aux rondeurs s’accordant avec les courbes de l’espace. Création Arne Jacobsen pour Fritz Hansen.

On retrouve des grands classiques du design comme le fauteuil Egg, dessiné en 1958, accompagné de son repose-pied, aux rondeurs s’accordant avec les courbes de l’espace. Création Arne Jacobsen pour Fritz Hansen.
©Ville du Havre, Silvera




Une rénovation lumineuse



Dominique Deshoulières, architecte mandataire de l’équipe de maîtrise d’œuvre, a fait appel à Françoise Sogno représentant l’agence Sogno-Architecture pour ses références dans le domaine des bibliothèques et du patrimoine du XXème siècle. Celle-ci a apporté ses compétences dans le cas de cette restructuration et transformation de bâtiment construit entre 1930 et 1980, domaine de son expertise. Françoise Sogno décrit ainsi son intervention : « C’était un enjeu extraordinaire que de travailler à la restructuration d’une construction en béton brut de forme ronde et sans lumière naturelle : la perception de l’espace est confuse et totalement déstabilisée, l’absence de repères et de perspectives trouble toute notion d’orientation... Notre travail a donc consisté à donner un sens à l'aménagement de l'espace, à l'organiser en fonction des besoins documentaires et des caractéristiques des espaces générés par la structure du bâtiment, à trouver des sources de lumière naturelle comme les bancs-lumière, les verrières en toiture, les hublots, la façade vitrée, et à imaginer une utilisation des espaces enfouis sous l’enveloppe de béton et à mettre en valeur les parois de béton brut que nous voulions conserver».



Les parois sont dotées de murs en béton planche originels, bruts, peints ou vernis. Le parquet est en bois de châtaigner sur chants (bois de bout) dans tous les espaces de consultation. Le lieu est caractérisé par une large verrière et un escalier principal qui suit les lignes arrondies du bâtiment.

Les parois sont dotées de murs en béton planche originels, bruts, peints ou vernis. Le parquet est en bois de châtaigner sur chants (bois de bout) dans tous les espaces de consultation. Le lieu est caractérisé par une large verrière et un escalier principal qui suit les lignes arrondies du bâtiment.
©Ville du Havre, Erik Levilly




Un aménagement intérieur soigné



L’aménagement mobilier a été réalisé par Silvera : rayonnages de présentation des collections, tables de consultation, postes d’information, postes de visionnement des films ou d’écoute de la musique, toute la typologie des sièges pour une grande diversité de postures de lecture (poufs, banquettes, galets, tapis), ainsi que toutes les possibilités de connexions numériques. Et il a fallu trouver un système de rangement courbe, épousant la forme ronde du bâtiment et répondant aux nombreuses exigences formulées par les utilisateurs.



Essai transformé pour Silvera qui avait déjà réalisé ce type de rangement lors de l’aménagement de la Médiathèque de Mont de Marsan.



Les différentes assises de la collection Saruyama Island de Moroso (création Toshiyuki Kita, 2006) dessinent un véritable espace de lecture,  combinant confort, liberté et proximité pour favoriser le relationnel. Lampe Pipe d’Artemide.

Les différentes assises de la collection Saruyama Island de Moroso (création Toshiyuki Kita, 2006) dessinent un véritable espace de lecture, combinant confort, liberté et proximité pour favoriser le relationnel. Lampe Pipe d’Artemide.
©Ville du Havre




« Le béton est la pierre de notre siècle. Quand on connaît la façon de l’utiliser, il offre des possibilités véritablement illimitées. Il est contestation et défi dans la forme. » Oscar Niemeyer, 1982.        



« Au Havre, j’ai voulu faire une structure pour l’homme qui marche et qui voit des points de vue différents.» Entretien avec Niemeyer Le Havre Libre, 10 novembre 1982, p. 3.       



Médiathèque Le Petit Volcan

Espace Niemeyer

76600 Le Havre

Tél. : 02 35 19 10 10

www.lehavre.fr/node/21438 



La bibliothèque offre de multiples espaces hors normes dotés d’un mobilier homogène et parfois décalé, qui peuvent surprendre comme la salle du Conte. Ici, l’espace d’écoute pour les enfants est lové le long d’une paroi existante et dominé d’un ciel étoilé. Poufs des gradins réalisés par Quinze & Milan.

La bibliothèque offre de multiples espaces hors normes dotés d’un mobilier homogène et parfois décalé, qui peuvent surprendre comme la salle du Conte. Ici, l’espace d’écoute pour les enfants est lové le long d’une paroi existante et dominé d’un ciel étoilé. Poufs des gradins réalisés par Quinze & Milan.
©Ville du Havre




Chauffeuse K2, de Globe Zero4, création Busk & Hertzog et fauteuil FJord de Moroso, création Patricia Urquiola. Le mobilier accompagne la dominance de deux couleurs, le jaune citron (Z 016 FIA) et le bleu violet (RAL 5022).

Chauffeuse K2, de Globe Zero4, création Busk & Hertzog et fauteuil FJord de Moroso, création Patricia Urquiola. Le mobilier accompagne la dominance de deux couleurs, le jaune citron (Z 016 FIA) et le bleu violet (RAL 5022).
©Ville du Havre, Philippe Breard




Silvera a travaillé étroitement le fabricant Iduna, qui a redessiné 80% des mobiliers de rangements courbes sur une base de rayonnages standards (gamme Nova).

Silvera a travaillé étroitement le fabricant Iduna, qui a redessiné 80% des mobiliers de rangements courbes sur une base de rayonnages standards (gamme Nova).
©Ville du Havre, Erik Levilly




Un volume de révolution : un hyperboloïde, formé d’une coque en voiles minces de béton inclinés, appuyés sur des planchers successifs. Son volume est symétrique, mais ses parois sont à courbure variable. Entièrement constituée par diverses courbes, la Maison de la Culture s’oppose à l’orthogonalité architecturale en général, et au cadre urbain du Havre en particulier. Elle offre un contrepoint au classicisme structurel d’Auguste Perret, des immeubles voisins et aux typologies de la reconstruction française.

Un volume de révolution : un hyperboloïde, formé d’une coque en voiles minces de béton inclinés, appuyés sur des planchers successifs. Son volume est symétrique, mais ses parois sont à courbure variable. Entièrement constituée par diverses courbes, la Maison de la Culture s’oppose à l’orthogonalité architecturale en général, et au cadre urbain du Havre en particulier. Elle offre un contrepoint au classicisme structurel d’Auguste Perret, des immeubles voisins et aux typologies de la reconstruction française.
©Ville du Havre, Philippe Breard




Dans la salle de presse, fauteuils d’extérieur avec tressage artisanal, gamme Maia, création Patricia Urquiola pour Kettal.

Dans la salle de presse, fauteuils d’extérieur avec tressage artisanal, gamme Maia, création Patricia Urquiola pour Kettal.
©Ville du Havre, Philippe Breard




Le Petit Volcan, comme son homologue le grand Volcan, est caractéristique des recherches plastiques de l’architecte Oscar Niemeyer qui transforme une construction en sculpture habitable. Les coffrages pour le béton ont été réalisés avec des planches de bois sablés pour conserver, au décoffrage, un parement brut aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur des deux bâtiments. Une coloration blanche a été utilisée pour éclaircir les façades, actuellement revêtues de Revcoat.

Le Petit Volcan, comme son homologue le grand Volcan, est caractéristique des recherches plastiques de l’architecte Oscar Niemeyer qui transforme une construction en sculpture habitable. Les coffrages pour le béton ont été réalisés avec des planches de bois sablés pour conserver, au décoffrage, un parement brut aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur des deux bâtiments. Une coloration blanche a été utilisée pour éclaircir les façades, actuellement revêtues de Revcoat.
©DR