A Paris 11 m², parfaitement gérés

Agnès Zamboni
Ce studio, situé dans le quartier du Canal Saint-Martin a été aménagé par l’architecte d’intérieur Grégory Gauthier. Au programme, optimisation de la surface et récupération des espaces perdus.
Le lit est installé sur une mezzanine en acier à la structure fine de 6 cm d’épaisseur, d’aspect visuel léger, réalisée avec des tubes métalliques rectangulaires de 6 x 3 cm. Le sommier à lattes de 4 cm d’épaisseur, posé sur une planche de bois, accueille un vrai couchage pour deux personnes avec un matelas de 140 cm de largeur. Face à l’échelle, au bout du lit, un dégagement de 60 cm de profondeur permet un accès facilité sur toute la largeur du lit.

Le lit est installé sur une mezzanine en acier à la structure fine de 6 cm d’épaisseur, d’aspect visuel léger, réalisée avec des tubes métalliques rectangulaires de 6 x 3 cm. Le sommier à lattes de 4 cm d’épaisseur, posé sur une planche de bois, accueille un vrai couchage pour deux personnes avec un matelas de 140 cm de largeur. Face à l’échelle, au bout du lit, un dégagement de 60 cm de profondeur permet un accès facilité sur toute la largeur du lit.
©Lofstdesign


Un espace à exploiter



« J’ai été séduit par la jolie cour pavée parisienne à l’ancienne et la situation dans le quartier de La République, qui a aujourd’hui le vent en poupe. La façade vitrée, façon atelier, sur toute la longueur du local, offrait une belle source de lumière naturelle, et le parquet à chevrons ancien était en bon état malgré le manque d’entretien évident, » raconte l’architecte d’intérieur Grégory Gauthier qui a pu acquérir ce petit local à un prix très intéressant. Il a aussi tout de suite remarqué la hauteur sous plafond de 3,45 m qui permettait d’aménager une chambre sur une mezzanine. Cette structure a été réalisée sur mesure par un artisan serrurier et ferronnier, avec un acier brut noirci et oxydé puis verni.



La cuisine (meubles de chez Ikea) offre une crédence en faïence blanche basique, ponctuée deux carreaux qui intègrent des pots (D Tile, chez Droog Design). Plan de travail en stratifié gris avec chant en aluminium.

La cuisine (meubles de chez Ikea) offre une crédence en faïence blanche basique, ponctuée deux carreaux qui intègrent des pots (D Tile, chez Droog Design). Plan de travail en stratifié gris avec chant en aluminium.
©Lofstdesign




Des aménagements minimalistes mais pas cheap



La kitchenette, aux meubles élégamment peints en gris, a tout d’une grande. La salle de bains se cache derrière une porte en acier réalisée par un artisan qui a aussi fabriqué la mezzanine. Le coin repas, avec table et chaises en métal laqué vert, façon meubles de jardin, apporte une touche de fraîcheur. Et sous la mezzanine, un canapé dessine un coin salon et offre un lit d’appoint pour les invités.  



La salle de bains joue la carte du décor graphique en noir et blanc. Au-dessus de l’étagère en tube d’acier chromé qui surplombe les toilettes, le volume cubique renferme le chauffe-eau.

La salle de bains joue la carte du décor graphique en noir et blanc. Au-dessus de l’étagère en tube d’acier chromé qui surplombe les toilettes, le volume cubique renferme le chauffe-eau.
©Lofstdesign




Une salle de bains de poche



Au-dessus de la salle de bains, on a créé un coffrage pour cacher le chauffe-eau et la VMC. Et on a récupéré en outre de la hauteur au niveau de la cabine de douche. L’installation de toilettes suspendues et la chasse d’eau intégrée dans le mur ont permis d’optimiser encore l’espace au sol. « Avant d’acquérir le local, j’ai visité les caves pour vérifier où étaient situées les arrivées et les évacuations d’eau. Et l’évacuation principale passait justement sous le local ? ce qui m’a permis de l’utiliser pour aménager la salle de bain et de véritables toilettes. Un tuyau d’1mètre de longueur et un raccord en forme de T ont suffi ». Et côté chauffage, un grand radiateur fluide caloporteur (Acova, 2500 W) qui permet de diffuser de façon uniforme la chaleur, tout en respectant le taux naturel d’humidité dans l’air a été installé en soubassement au ras de la verrière.



Un vrai petit nid douillet et tranquille au cœur de la capitale !



Réalisation : 

Grégory Gauthier, design d’espace et architecture d’intérieur

Tél. : 02 18 10 49 16 et 06 23 24 59 28

Mail : loftsdesign@gmail.com

www.loftsdesign.ultra-book.com



A l’extérieur, la façade a été simplement repeinte et quelques vitres cassées remplacées. Les verres des vitres sont recouverts d’un film dépoli sur 1,80 mètre de hauteur.

A l’extérieur, la façade a été simplement repeinte et quelques vitres cassées remplacées. Les verres des vitres sont recouverts d’un film dépoli sur 1,80 mètre de hauteur.
©Lofstdesign




L’acier de la mezzanine et de la porte de la salle de bains a été traité comme une matière vivante. Teintée en noir, sa surface fait ressortir toutes les traces de soudure ou de meulage.

L’acier de la mezzanine et de la porte de la salle de bains a été traité comme une matière vivante. Teintée en noir, sa surface fait ressortir toutes les traces de soudure ou de meulage.
©Lofstdesign




A la tête du lit, une étagère permet de poser un cadre ou quelques livres et affaires personnelles.

A la tête du lit, une étagère permet de poser un cadre ou quelques livres et affaires personnelles.
©Lofstdesign




Avant les travaux : un local qui servait de vestiaire et de cuisine aux employés d’une entreprise de restauration de lustres anciens.

Avant les travaux : un local qui servait de vestiaire et de cuisine aux employés d’une entreprise de restauration de lustres anciens.
©Lofstdesign




Avant les travaux : une façade vitrée protégée par un grillage anti-effraction et un espace sans installation électrique indépendante ni point d’eau. A l’origine, un local de 30 m², situé en face dans la cour, assuraient ces fonctions de base.

Avant les travaux : une façade vitrée protégée par un grillage anti-effraction et un espace sans installation électrique indépendante ni point d’eau. A l’origine, un local de 30 m², situé en face dans la cour, assuraient ces fonctions de base.
©Lofstdesign




Le long de la verrière en simple vitrage, aux quelques carreaux cassés remplacés et débarrassée de son grillage inesthétique, de grands rideaux épais permettent d’occulter la pièce la nuit, et d’assurer son intimité comme son isolation thermique.

Le long de la verrière en simple vitrage, aux quelques carreaux cassés remplacés et débarrassée de son grillage inesthétique, de grands rideaux épais permettent d’occulter la pièce la nuit, et d’assurer son intimité comme son isolation thermique.
©Lofstdesign