A Paris, un deux pièces totalement remanié

Agnès Zamboni
Situé dans l’ancien quartier des métalliers du 11ème arrondissement de la capitale, dans un immeuble datant du début XXème, cet appartement a bénéficié d’un réaménagement complet, réalisé par l’architecte Mélanie Lallemand Flucher.
Un grand dressing toute hauteur, de 3,80 m de longueur (profondeur : 60 cm) remplace le modeste placard aux portes pliantes en accordéon Les portes intérieures sont à peine visibles en position fermée et affleurent aux murs, sans charnières apparentes.

Un grand dressing toute hauteur, de 3,80 m de longueur (profondeur : 60 cm) remplace le modeste placard aux portes pliantes en accordéon Les portes intérieures sont à peine visibles en position fermée et affleurent aux murs, sans charnières apparentes.
©Hélène Hilaire


Un contexte négatif



« Les pièces de vie offraient une vue frontale sur un mur lépreux appartenant à la copropriété voisine. La configuration initiale ne permettait pas à la lumière de pénétrer et cloisonnait les vues extérieures sur ce mur vétuste comme l’ensemble de l’appartement. La distribution des pièces rendait le parcours intérieur compliqué et réduisait la surface utile des mètres carrés. Les aménagements étaient en très mauvais état», raconte Mélanie Lallemand Flucher.



La chambre est fermée et permet un usage mixte. D’un côté une alcôve intimiste et pourvue de rangements est dédiée à l’espace nuit, de l’autre le bureau profite de la vue sur le salon et de la lumière directe de la fenêtre extérieure. Un lit double d’une largeur maximale de 140 cm peut être installé dans cette chambre de 8,60 m²

La chambre est fermée et permet un usage mixte. D’un côté une alcôve intimiste et pourvue de rangements est dédiée à l’espace nuit, de l’autre le bureau profite de la vue sur le salon et de la lumière directe de la fenêtre extérieure. Un lit double d’une largeur maximale de 140 cm peut être installé dans cette chambre de 8,60 m²
©Hélène Hilaire




La nouvelle donne



L’architecte a décidé de travailler l’espace pour exploiter au mieux les 34 m² à sa disposition. Il fallait que les occupants puissent se sentir dans un espace plus grand qu’il ne l’était en réalité. Afin de créer un espace à vivre convivial en tirant parti des contraintes existantes, telles que la position des trois fenêtres et du seul accès au réseau d’eau, Mélanie Lallemand Flucher a choisi de démolir des cloisons existantes pour créer une nouvelle organisation spatiale qui favorise l’entrée de la lumière et les vues sur l’extérieur et offre des perspectives qui agrandissent l’espace visuel.



La cuisine est ainsi vaste et confortable proportionnellement au lieu, et invite au salon avec un bar généreux. Celui-ci se déplie pour profiter d’une table pour tous les  repas conviviaux.

La cuisine est ainsi vaste et confortable proportionnellement au lieu, et invite au salon avec un bar généreux. Celui-ci se déplie pour profiter d’une table pour tous les repas conviviaux.
©Hélène Hilaire




Des astuces pour tricher



Une étude des gestes quotidiens a permis d’améliorer l’ergonomie dans la vie de tous les jours. La surface de la chambre initiale a été réduite au profit d’une grande pièce à vivre de presque 15 m². La cuisine cloisonnée a disparu au profit d’un îlot placé à proximité de la salle de bains pour profiter intelligemment des évacuations et arrivées d’eau regroupées au même endroit. La cloison de la chambre cache le lit, mais pas la lumière ni la perspective. Sur la partie basse maçonnée, un grand bureau a trouvé naturellement sa place. Et ce ne sont que quelques-unes des bonnes idées mises en œuvre, ici, dont certaines sont invisibles comme le camouflage du chauffe-eau dans le faux-plafond des WC, accessible grâce à une trappe. Les toilettes séparées de la salle de bains sont aussi occultées par une porte coulissante qui fait gagner de la place…



Les fenêtres oscillo-battantes sont en chêne laqué blanc, le parquet et le mobilier sur mesure sont en chêne massif vernis.

Les fenêtres oscillo-battantes sont en chêne laqué blanc, le parquet et le mobilier sur mesure sont en chêne massif vernis.
©Hélène Hilaire




Renseignements :

Mélanie Lallemand Architectures

34, rue de l’Hermet

93400 Saint-Ouen

Tél. : 01 40 12 88 39 

Mail : agence@melanielallemandarchitectures.com

www.melanielallemandarchitectures.com



Plan : la cuisine en deux parties est parfaitement intégrée dans l’espace. On profite visuellement de toute la surface de l’appartement, grâce à la baie vitrée qui offre une ouverture sur la chambre.

Plan : la cuisine en deux parties est parfaitement intégrée dans l’espace. On profite visuellement de toute la surface de l’appartement, grâce à la baie vitrée qui offre une ouverture sur la chambre.
©DR




La salle de bains et la cuisine communiquent par la lumière naturelle. Baignée de lumière, la salle de bains offre un confort absolu malgré ses 4 m². Une vasque de faible profondeur (L 80 x P 41 cm) avec mitigeur intégré optimise la surface au sol. Une vraie baignoire de 160 cm de longueur avec douche a pu être installée. Les WC sont indépendants et sont traités avec la même attention que les autres pièces.

La salle de bains et la cuisine communiquent par la lumière naturelle. Baignée de lumière, la salle de bains offre un confort absolu malgré ses 4 m². Une vasque de faible profondeur (L 80 x P 41 cm) avec mitigeur intégré optimise la surface au sol. Une vraie baignoire de 160 cm de longueur avec douche a pu être installée. Les WC sont indépendants et sont traités avec la même attention que les autres pièces.
©Hélène Hilaire




L’entrée se fait par la cuisine traitée comme un grand meuble pour permettre l’usage des deux fonctions distinctes. Les carreaux de verre de la crédence prolongent l’effet lumineux tout en apportant une note colorée.

L’entrée se fait par la cuisine traitée comme un grand meuble pour permettre l’usage des deux fonctions distinctes. Les carreaux de verre de la crédence prolongent l’effet lumineux tout en apportant une note colorée.
©Hélène Hilaire




Un vase suspendu, mis en valeur par l’habillage en chêne massif qui lui sert de cadre permet de composer un bouquet aérien sans encombrer le plan de travail et la table.

Un vase suspendu, mis en valeur par l’habillage en chêne massif qui lui sert de cadre permet de composer un bouquet aérien sans encombrer le plan de travail et la table.
©Hélène Hilaire




Pour rappeler le passé du quartier, la baie vitrée intérieure imite les ateliers d’autrefois. Elle est fabriquée en acier finition canon de fusil comme les poignées de portes.

Pour rappeler le passé du quartier, la baie vitrée intérieure imite les ateliers d’autrefois. Elle est fabriquée en acier finition canon de fusil comme les poignées de portes.
©Hélène Hilaire




Avant : un sol endommagé et une cuisine de bricolée où on ne peut pas prendre de repas.

Avant : un sol endommagé et une cuisine de bricolée où on ne peut pas prendre de repas.
©DR




Avant : une salle de bains encombrée avec une vasque trop profonde par rapport à la taille de la pièce.

Avant : une salle de bains encombrée avec une vasque trop profonde par rapport à la taille de la pièce.
©DR




Avant : des détails inesthétiques comme un passage en alcôve inutile et un placard vieillot trop étriqué.

Avant : des détails inesthétiques comme un passage en alcôve inutile et un placard vieillot trop étriqué.
©DR




Travaux : les reprises profondes ont permis de renforcer la structure de l’immeuble affaiblie au niveau des anciennes pièces humides et d’isoler les planchers, les plafonds et les murs mitoyens pour le confort sonore.

Travaux : les reprises profondes ont permis de renforcer la structure de l’immeuble affaiblie au niveau des anciennes pièces humides et d’isoler les planchers, les plafonds et les murs mitoyens pour le confort sonore.
©DR




Travaux : démolition des cloisons initiales pour redécouper l’espace et agrandir la pièce de vie principale.

Travaux : démolition des cloisons initiales pour redécouper l’espace et agrandir la pièce de vie principale.
©DR




Travaux : montage du mur de la chambre qui offrira une partie vitrée transparente et des parties totalement opaques pour le lit et le bureau.

Travaux : montage du mur de la chambre qui offrira une partie vitrée transparente et des parties totalement opaques pour le lit et le bureau.
©DR