Une rénovation compacte et mobile d’un deux pièces

Agnès Zamboni
Intégrer dans 44 m², un espace bureau, un lit et un espace de vie confortable, c’est le challenge de l’architecte Antonio Torres qui a favorisé les rangements et la double fonction.
Sur la cloison existante, glisse un panneau coulissant sur rail qui permet de cloisonner les deux pièces et double la cloison, lorsqu’il est ouvert. La bibliothèque intègre un plan de travail en MDF peint.

Sur la cloison existante, glisse un panneau coulissant sur rail qui permet de cloisonner les deux pièces et double la cloison, lorsqu’il est ouvert. La bibliothèque intègre un plan de travail en MDF peint.
©Nicolas Fussler


Un espace à remanier



Dans ce faux trois pièces de 44 m², outre la décoration surannée et les équipements vétustes à remplacer, il fallait intégrer un grand coin bureau en connexion avec les autres pièces. Entre la chambre et le bureau, il fallait aussi choisir, car on ne pouvait pas créer trois grandes pièces dans l’espace à disposition. L’architecte Antonio Torres, exploitant la relative belle hauteur sous plafond de 2,80 mètres a pris le parti de camoufler le lit sous une estrade qui accueillerait un espace de travail. Et pour créer un effet de double volume et favoriser ainsi la communication entre les espaces, il a remplacé une partie de la cloison existante entre les deux pièces principales d’origine par un panneau coulissant coloré. Quant à l’ancien bureau, sa cloison a été démolie pour former deux pièces au volume équivalent et équilibré.



Dans la cuisine étroite, on a intégré une table rabattable dans un rangement ouvert.

Dans la cuisine étroite, on a intégré une table rabattable dans un rangement ouvert.
©Nicolas Fussler




Un jeu de couleurs



La couleur, c’est un élément important qui a été décliné pour moderniser l’espace. Les propriétaires ont participé aux choix des teintes qui devaient illustrer la dualité du style du lieu, entre l’ancien et le moderne. Côté séjour, la cloison coulissante est peinte dans une nuance particulière d’orange tirant vers l’ocre qui s’associe au mobilier en bois classique. De l’autre, elle offre un tableau monochrome bleu qui favorise le sommeil nocturne et qui évoque aussi le bleu de l’océan, une couleur emblématique des Charentes Maritimes. Outre la cloison bicolore, un vert frais et moderne a été choisi pour donner une personnalité à la cuisine et à la nouvelle salle de bains. Il s’accorde et alterne avec les dessins du bambou imputrescible, un matériau adapté aux pièces humides.



Le plateau du bureau d’une profondeur de 70 cm prolonge la bibliothèque multifonction. Côté bureau, la cloison mobile est peinte dans une autre couleur.

Le plateau du bureau d’une profondeur de 70 cm prolonge la bibliothèque multifonction. Côté bureau, la cloison mobile est peinte dans une autre couleur.
©Nicolas Fussler




Rangements optimisés



Une place de choix a été réservée aux rangements, notamment pour les livres, avec l’aménagement sur mesure de deux bibliothèques dont l’une intègre le plan de travail du bureau. En façade, ses niches ouvertes font office de pieds de lit. A sa gauche, une dernière niche cache un coffre et fait office de table de nuit lorsqu’elle qu’on la tire sur quelques dizaines de centimètres. Car ici les surprises sont nombreuses. Lit et rangements escamotables, table rabattable, cloisons coulissantes pour moduler l’espace… il a été exploité au maximum pour favoriser un esprit pratique et fonctionnel.



Plan de l’appartement après travaux : le coin WC a été réduit et déplacé pour agrandir la cuisine et créer une connexion avec le séjour. La petite cheminée rétro a été conservée pour valoriser le caractère ancien de l’appartement. La cloison entre le bureau et la chambre a été abattue. Le jour, la chambre devient un espace polyvalent, bureau et espace de réception qui agrandit le séjour. Le lit s’escamote sous l’estrade qui accueille l’espace bureau.

Plan de l’appartement après travaux : le coin WC a été réduit et déplacé pour agrandir la cuisine et créer une connexion avec le séjour. La petite cheminée rétro a été conservée pour valoriser le caractère ancien de l’appartement. La cloison entre le bureau et la chambre a été abattue. Le jour, la chambre devient un espace polyvalent, bureau et espace de réception qui agrandit le séjour. Le lit s’escamote sous l’estrade qui accueille l’espace bureau.
©DR




Plan de l’appartement avant travaux : un appartement hyper-cloisonné avec un espace perdu dans les WC. Un petit bureau isolé et une cuisine sans liaison avec l’espace séjour.

Plan de l’appartement avant travaux : un appartement hyper-cloisonné avec un espace perdu dans les WC. Un petit bureau isolé et une cuisine sans liaison avec l’espace séjour.
©DR




Renseignements :

Antonio Torres-Atelier d’architecture

30, rue de Belgrand

75020 Paris

Tél. : 06 29 60 28 21

Mail : towers.architecture@yahoo.fr

http : //antoniotorresarchitecte.over-blog.com



Dans la chambre-bureau, la cloison couleur bleu fait office de tableau monochrome. Comme dans l’autre pièce, on a conservé les moulures d’origine qui étaient en bon état. Juste repeintes, elles mettent en valeur le lieu.

Dans la chambre-bureau, la cloison couleur bleu fait office de tableau monochrome. Comme dans l’autre pièce, on a conservé les moulures d’origine qui étaient en bon état. Juste repeintes, elles mettent en valeur le lieu.
©Nicolas Fussler




Le panneau coulissant referme totalement la pièce pour accorder plus d’intimité à l’espace nuit.

Le panneau coulissant referme totalement la pièce pour accorder plus d’intimité à l’espace nuit.
©Nicolas Fussler




Le lit est dissimulé sous l’estrade. Au niveau du sol, il suffit de tirer le dernier rayonnage de façade de la bibliothèque pour le faire apparaître. Il s’agit d’un couchage classique de 160 cm. Le matelas et le sommier sont installés sur un châssis à roulettes en MDF.

Le lit est dissimulé sous l’estrade. Au niveau du sol, il suffit de tirer le dernier rayonnage de façade de la bibliothèque pour le faire apparaître. Il s’agit d’un couchage classique de 160 cm. Le matelas et le sommier sont installés sur un châssis à roulettes en MDF.
©Nicolas Fussler




Côté cuisine, on retrouve les lattes de bambou associées à un vert pomme, coloris résolument lumineux.

Côté cuisine, on retrouve les lattes de bambou associées à un vert pomme, coloris résolument lumineux.
©Nicolas Fussler




Les rangements de la cuisine, qui privilégient les niches et étagères sans porte pour gagner en dégagement, utilisent toute la hauteur sous plafond.

Les rangements de la cuisine, qui privilégient les niches et étagères sans porte pour gagner en dégagement, utilisent toute la hauteur sous plafond.
©Nicolas Fussler




Le jour, le lit se glisse sous le plancher du bureau et libère la surface au sol pour la vie quotidienne ou recevoir des invités. Seule l’élégante bibliothèque qui sert de garde-corps à l’estrade est visible.

Le jour, le lit se glisse sous le plancher du bureau et libère la surface au sol pour la vie quotidienne ou recevoir des invités. Seule l’élégante bibliothèque qui sert de garde-corps à l’estrade est visible.
©Nicolas Fussler




Dans le séjour, une ouverture offre une vue sur la cuisine. Elle est habillée de lattes de parquet en bambou pré-vitrifiées et intègre un spot d’éclairage. Comme un passe-plat, elle se referme grâce à un panneau coulissant latéral.

Dans le séjour, une ouverture offre une vue sur la cuisine. Elle est habillée de lattes de parquet en bambou pré-vitrifiées et intègre un spot d’éclairage. Comme un passe-plat, elle se referme grâce à un panneau coulissant latéral.
©Nicolas Fussler




Avant les travaux : ouverture partielle de la cloison entre l’ancienne chambre et le séjour.

Avant les travaux : ouverture partielle de la cloison entre l’ancienne chambre et le séjour.
©DR




Avant les travaux : une cuisine inesthétique et archaïque avec des aménagements en forme de verrues, qui mêle lambris et stratifié marbré.

Avant les travaux : une cuisine inesthétique et archaïque avec des aménagements en forme de verrues, qui mêle lambris et stratifié marbré.
©DR