Une rénovation créative d’un appartement parisien

Agnès Zamboni
Un jeu de niches colorées rythme l’espace. On a joué la carte de l’intégration et de la modularité. Bravo à l’Agence d’architectes Normier + Postec !
Rouge pour la cuisine, avec un plan de travail en résine qui fait écho à la crédence et à la porte des toilettes.

Rouge pour la cuisine, avec un plan de travail en résine qui fait écho à la crédence et à la porte des toilettes.
©DR

La liberté de créer


C’était un appartement vétuste à la configuration classique, mais situé dans un quartier prisé de Paris. Il n’avait pas été rénové depuis les années 1950. Destiné à la location, le propriétaire a mandaté l’Agence Normier + Postec pour le restructurer selon une formule inédite et valorisante. Il leur a laissé carte blanche, sans cahier de charges précis ni entrave. C’est alors qu’Enora Postec et Pauline Normier, architectes DPLG, ont pu proposer une vraie création architecturale à la personnalité forte. Et leur projet a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme.


Plan avant : une distribution maladroite avec une salle de bains près de l’entrée et qui ne desservait qu’une des trois chambres.

Plan avant : une distribution maladroite avec une salle de bains près de l’entrée et qui ne desservait qu’une des trois chambres.
©DR


Une restructuration complète


Le projet esthétique s’est développé comme un exercice de style dans l’espace, mais il fallait d’abord passer par la l’étape rénovation et restructuration…


Plan après : des pièces de vie au volume plus confortable et une salle de bains prolongé par deux dressings qui séparent les deux chambres.

Plan après : des pièces de vie au volume plus confortable et une salle de bains prolongé par deux dressings qui séparent les deux chambres.
©DR


«Nous avons consacré une grosse partie du budget au renforcement structurel de l’appartement, avec reprise du plancher et réfection de la dalle allégée».


Premiers constats de départ sur la distribution maladroite de l’espace : «Nous avons tout de suite remarqué que les toilettes et la salle de bains avaient été aménagées trop loin de la chambre. Le salon était trop petit. Et les chambres dépendaient les unes des autres, sans réelle intimité», raconte Enora Postec.


Une rénovation intelligente permettant de passer de trois petites chambres communiquantes à deux belles chambres indépendantes... et un grand espace salon.

Une rénovation intelligente permettant de passer de trois petites chambres communiquantes à deux belles chambres indépendantes... et un grand espace salon.
©DR


Premières idées d’amélioration : «On a décidé de doubler le volume du salon. Nous n’avons pas déplacé les toilettes, car l’opération était trop compliquée et coûteuse. Et nous avons dessiné seulement deux chambres, avec un noyau central accueillant une salle de bains commune», rajoute Enora Postec.


Du violet pour le salon, qui est animé par un jeu de niches au fond peint dessinant des cases colorées.

Du violet pour le salon, qui est animé par un jeu de niches au fond peint dessinant des cases colorées.
©DR


Un espace fluide


Des portes coulissantes se ferment et s’ouvrent en fonction des activités de la journée, et créent des perspectives variables. Une double circulation offre des passages entre les différents espaces. La salle de bains fait la jonction entre la pièce de jour et l’espace nuit. Plutôt que de conserver les 3 chambres initiales, la priorité a été donnée à une grande chambre associée à une plus petite, en appoint, qui peut servir de bureau ou pour les invités de passage. Et on a bien entendu misé sur le rangement. Dans sa conception, cet appartement nécessite peu de meubles, quelques sièges, une table, un lit, car tous les rangements sont intégrés.


Pensiez-vous qu’il était possible de métamorphoser ainsi un espace pour lui offrir une nouvelle vie ?


Grande penderie à portes coulissantes.

Grande penderie à portes coulissantes.
©DR


Réalisation :

Agence Normier + Postec

Pauline Normier et Enora Postec, architectes DPLG

21, rue Lambert

75018 Paris

Tél. : 01 46 27 40 66

www.normierpostec.com


 


Descriptif technique :

SHON : 70 m²

Année de rénovation : 2010

Durée de l’étude : 2 mois

Durée des travaux : 3 mois

Montant des travaux : 100 000 € HT

Dispositif énergétique : chauffage électrique avec radiateurs performants, double isolation de 3 cm d’épaisseur et ventilation double flux

Niveau de performances énergétiques : non communiquées


 


Légendes


1541, 1544 - 


1566,1570, 1576 – 


1625 – 


1634, 1636, 1638 –