Un studio compact et astucieux

Anne Swynghedauw
Dans un minimum d’espace, l’architecte Paul Coudamy a logé toutes les fonctions utiles à un petit studio parisien et a conçu et réalisé un luminaire XXL.
Un coin bureau est discrètement aménagé sur mesure.

Un coin bureau est discrètement aménagé sur mesure.
©Benjamin Boccas

Architecte, designer, Paul Coudamy aime les défis et ce projet lui était prédestiné, avec un cahier des charges très pointu, auquel il aime se confronter. Première contrainte? Il fallait compacter le studio et lui donner plus d’ampleur, de fluidité, tout en séparant les fonctions de jour et de nuit. Seconde contrainte? L’appartement situé au rez-de-chaussée manquait de lumière. L’architecte designer imagine un luminaire, sorte de nuage à la géométrie variable de 5 mètres de longueur, soit celle de la pièce ! Le mini-studio prend alors toute sa dimension, se métamorphose, s’agrandit sous l’effet magique de la lumière.


Le plan met en relief la fluidité de l’espace ainsi aménagé, et la taille du luminaire qui occupe la moitié de la pièce.

Le plan met en relief la fluidité de l’espace ainsi aménagé, et la taille du luminaire qui occupe la moitié de la pièce.
©DR


Optimiser l’espace


Pour gagner de la place, Paul Coudamy rehausse la chambre avec un palier et quelques marches. Puis il crée un grand rangement en dessous et un local technique nécessaire à la salle de bains. Le mobilier et les aménagements intérieurs rangements sont dessinés et réalisés en contreplaqué de bouleau à l’aide de la découpe numérique ; puis ils sont adaptés au lieu. On entre de plain-pied dans la cuisine ouverte ; on découvre alors la grande hauteur sous-plafond et le mélange de textures, bois blond et murs blancs qui confèrent à l’ensemble une belle cohérence. Le bar en pan coupé ne gêne pas le passage. Il encastre le lave-linge, les rangements, et il sert de coin-repas. C’est le point stratégique de l’appartement. 


Le contreplaqué de bouleau est verni et couvre toutes les façades des aménagements (y compris le compteur électrique).

Le contreplaqué de bouleau est verni et couvre toutes les façades des aménagements (y compris le compteur électrique).
©Benjamin Boccas


Moduler la lumière


Composée de 15 sources et de 76 triangles en acrylique dépoli, la suspension s’élève, s’articule, pour créer de nouveaux reliefs par le jeu subtil de 206 charnières et 824 rivets ! Cette structure est inspirée par les techniques de navigation à la voile, mais conçue avec le savoir-faire d’un artisan pour du design sur-mesure. Elle est composée de deux parties modulables que l’on peut actionner et orienter à la demande, à la main, grâce à une poulie. Baptisé « Nuctale », contraction de nuage fractal, ce studio de 35 m² prouve que voir grand dans un petit espace n’est pas forcément chose contradictoire!


Suspension géante, le Nuctale est composé de plaques d’acrylique dépoli, assemblées par des rivets et des charnières, et équipé de sources halogènes.

Suspension géante, le Nuctale est composé de plaques d’acrylique dépoli, assemblées par des rivets et des charnières, et équipé de sources halogènes.
©Benjamin Boccas


Paul Coudamy, architecte et designer


Depuis 2008, Paul Coudamy, invente, teste, expérimente ou réalise dans son propre atelier, pour être au plus près de ses projets de conception numérique et de fabrication manuelle. Il a le même regard architectural aussi bien pour du résidentiel, que pour du commercial. En 2012, il réalise « Fantastic Canopée » un arbre géant et aléatoire en plaquettes de bois, pour la boutique Comme des Garçons à Tokyo. En 2008, il crée du mobilier de travail en carton pour une jeune agence de publicité (Cardboard Office 2008).


www.coudamyarchitectures.com


Fiche technique :

Studio : logement privé Paris 13 ème

Surface : 31,7 m² SHON

Maîtrise d'oeuvre : CoudamyArchitectures

Etude et fabrication de Nuctale : CoudamyArchitectures

Etude et fabrication du mobilier design : CoudamyArchitectures

Coût : non communiqué

Durée des études et chantier : 6 mois

Livraison : mai 2013


La cuisine est l’espace de convergence du studio, réunissant les placards de rangement, et l’électroménager encastré.

La cuisine est l’espace de convergence du studio, réunissant les placards de rangement, et l’électroménager encastré.
©Benjamin Boccas


Bien séparée du reste de l’appartement, la chambre se dissimule en haut du palier créé à cet effet.

Bien séparée du reste de l’appartement, la chambre se dissimule en haut du palier créé à cet effet.
©Benjamin Boccas