A Bruxelles, une rénovation tout en douceur et subtilité

Agnès Zamboni
Comment transformer et agrandir une maison sans la dénaturer? La réponse avec Gilles Fostier, architecte d’intérieur.
Le volume en toiture a été travaillé pour donner l’impression d’avoir été posé sur la maison existante, grâce à un joint creux entre le couvre-mur et le bardage du nouveau volume. Ce détail accentue l’aspect léger de l’intervention.

Le volume en toiture a été travaillé pour donner l’impression d’avoir été posé sur la maison existante, grâce à un joint creux entre le couvre-mur et le bardage du nouveau volume. Ce détail accentue l’aspect léger de l’intervention.
©Be-designer


Un double projet



“Le point de départ de ce projet, c’est une demande d’extension pour cette maison construite par l’architecte Raphaël Delville durant la deuxième guerre mondiale (en 1943), dans le respect de l’architecture art déco initiale et de son environnement.



Les clients souhaitaient agrandir le salon au rez-de-chaussée et augmenter l’ouverture entre celui-ci et le jardin, mais aussi étudier la possibilité d’ajouter un étage à l’habitation”, raconte Gilles Fostier, architecte d’intérieur. Les deux volumes rajoutés sans changer la volumétrie générale de le construction ont permis de gagner 90 m² et de dessiner une surface totale de 370 m² sur trois niveaux., dans le respect de l’architecture originale et de ses proportions initiales. “Et l’annexe du rez-de-chaussée a été travaillée pour donner l’impression qu’elle s’était glissée sous le balcon existant au premier étage de la facade arrière”.



Les lignes droites, simples et épurées des annexes, rentrent en dialogue avec l’architecture existante restée intacte.

Les lignes droites, simples et épurées des annexes, rentrent en dialogue avec l’architecture existante restée intacte.
©Frank Abbeloos




Une ouverture sur la vie



Outre les grandes baies vitrées qui illuminent l’extension du rez-de-chaussée, les grandes coupoles du toit terrasse permettent d’apporter une lumière zénithale dans l’escalier, jusqu’au rez-de-chaussée. L’entrée de l’habitation, initialement très étroite et pas très accueillante, a aussi été redessinée. Le rez-de-chaussée, totalement reconfiguré, forme un ensemble cohérent, convivial et familial, à la lumière traversante sans réelle rupture, si ce n’est une différence de niveau et deux pans de mur qui délimitent l’entrée. Une boîte en bois qui traverse littéralement les espaces permet de séparer clairement les pièces de réception des espaces plus privés des étages.



De grands châssis coulissants permettent d’ouvrir entièrement le salon sur la terrasse et le jardin pour un esprit dedans-dehors et une connexion directe avec la végétation environnante.

De grands châssis coulissants permettent d’ouvrir entièrement le salon sur la terrasse et le jardin pour un esprit dedans-dehors et une connexion directe avec la végétation environnante.
©Frank Abbeloos




Des préoccupations écologiques



L’amélioration énergétique faisait partie intégrante du projet, ainsi que le respect de l’environnement avec la mise en place de panneaux solaires, d’une citerne d’eau de pluie, d’une ventilation double flux avec récupération de chaleur, de toitures vertes et de fenêtres triple vitrage. La maison existante avait une facade en béton lavé avec un calepinage dessiné. La mise en place d’un enduit sur isolant de 16 cm a permis d’augmenter considérablement l’efficacité énergétique de la maison. On a ainsi redessiné le calepinage sur la façade neuve, avec une isolation invisible. La performance énergétique de la maison est similaire à celle d’une maison neuve aux normes basse énergie et une consommation électrique de seulement 36 Kwh,/m² et par an  ! 



La toiture verte de l’annexe se superpose à la végétation naturelle comme un prolongement du paysage.

La toiture verte de l’annexe se superpose à la végétation naturelle comme un prolongement du paysage.
©Frank Abbeloos




Réalisation:

Gilles Fostier architecte d’intérieur pour Be-designer

Et Thomas Vanwindekens - architecte pour Spotless Architecture

113, rue Marguerite Bervoets 

1190 Bruxelles

Belgique

Tél. : 0032 (0)497 037 034 et info@be-designer.eu

www.be-designer.eu

Tél. : 0032(0)477 738 078 et info@sptoless.be

www.spotless.be 



La partie architecturale de cette rénovation consistait à étendre l’habitation initiale en toiture en profitant de la toiture plate existante.

La partie architecturale de cette rénovation consistait à étendre l’habitation initiale en toiture en profitant de la toiture plate existante.
©Be-designer




Double enjeu pour cette rénovation qui consistait en une double greffe en façade et sur la toiture existante, tout en conservant le volume existant très compact.

Double enjeu pour cette rénovation qui consistait en une double greffe en façade et sur la toiture existante, tout en conservant le volume existant très compact.
©Be-designer




Une nouvelle annexe au rez-de-chaussée, traitée de la même manière que l’annexe en toiture, a permis d’agrandir et d’ouvrir le salon.

Une nouvelle annexe au rez-de-chaussée, traitée de la même manière que l’annexe en toiture, a permis d’agrandir et d’ouvrir le salon.
©Be-designer




Une porte coulissante en bois intégrée permet de fermer complètement la « box ».

Une porte coulissante en bois intégrée permet de fermer complètement la « box ».
©Frank Abbeloos




L’escalier intérieur disparaît alors et les espaces privés sont aussi sécurisés pour les enfants.

L’escalier intérieur disparaît alors et les espaces privés sont aussi sécurisés pour les enfants.
©Frank Abbeloos




Les espaces intérieurs ont été entièrement repensés pour s’adapter à une vie actuelle avec une grande pièce de vie ouverte sur l’extérieur.

Les espaces intérieurs ont été entièrement repensés pour s’adapter à une vie actuelle avec une grande pièce de vie ouverte sur l’extérieur.
©Frank Abbeloos




La salle à manger est éclairée par des fenêtres avec châssis aluminium en partie cintrés.

La salle à manger est éclairée par des fenêtres avec châssis aluminium en partie cintrés.
©Frank Abbeloos




Les parties existantes en crépi, actualisées par un quadrillage linéaire, dialoguent avec les nouveaux panneaux en Eternit qui dessinent un jeu graphique de code barres.

Les parties existantes en crépi, actualisées par un quadrillage linéaire, dialoguent avec les nouveaux panneaux en Eternit qui dessinent un jeu graphique de code barres.
©Frank Abbeloos