Les grands principes de la maison BBC

Agnès Zamboni
La maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) est devenue la norme depuis le Grenelle de l’environnement et la réglementation thermique qui en a découlé RT 2012 encore actuellement en vigueur. Derrière ces trois lettres et mots que se cache-t-il ?
Idéale pour l’habillage en ITE et en rénovation, l’ardoise offre une solution pérenne et efficace pour l’enveloppe du bâtiment. Elle peut cacher un isolant extérieur, tout en protégeant la maison du froid. Panneaux  Cupaclad® de Cupa Paizarras.

Idéale pour l’habillage en ITE et en rénovation, l’ardoise offre une solution pérenne et efficace pour l’enveloppe du bâtiment. Elle peut cacher un isolant extérieur, tout en protégeant la maison du froid. Panneaux Cupaclad® de Cupa Paizarras.
©Cupa Pizarras


Qu’est-ce qu’une maison BBC ?



La maison BBC est une construction qui vise à réduire la consommation d’énergie. En moyenne, elle est limitée en énergie à 50 kWhep/m²/an pour le chauffage, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire, la ventilation et l’éclairage, en attendant des exigences plus élevées à pour l’année 2020, avec le bâtiment à énergie positive (BEPOS). Ce coefficient varie aussi en fonction des régions plus ou moins chaudes (de 40 à 65 kWh/ep/m²/an). Il permet de diviser par trois la facture énergétique, mais offre un bénéfice surtout sur la durée, car les investissements de base sont plus importants que dans une maison classique (15 % à 20 % de plus). Si la maison est labellisée BBC Effinergie, par un organisme accrédité, on peut obtenir des aides financières. Pour concevoir une maison BBC, il faut bien considérer son orientation et sélectionner des matériaux  propres à réduire le gaspillage énergétique et favoriser l’isolation. La maison BBC se distingue de la maison passive, qui a une consommation annuelle de seulement 15kWhep/m²/an. Il existe aussi une norme pour les maisons rénovées (BBC  Rénovation) qui oscille entre 64 et 120 kWhep/m²/an. Une maison BBC n’est pas une maison intrinsèquement écologique, même si sa finalité de maison durable répond à une exigence écologique de réduire notamment les dépenses énergétiques avec un taux de rejets de CO² très réduit.



Isoduo 36 d’Isover est le premier isolant composé de fibres de bois et de laine de verre, deux matériaux bio-sourcés. Ses performances le préconisent dans l’isolation par l’intérieur des maisons BBC. Il peut être mis en œuvre sur les murs à ossature bois ou maçonnés, dans les combles et sur les cloisons, dans le domaine du neuf comme de la rénovation.

Isoduo 36 d’Isover est le premier isolant composé de fibres de bois et de laine de verre, deux matériaux bio-sourcés. Ses performances le préconisent dans l’isolation par l’intérieur des maisons BBC. Il peut être mis en œuvre sur les murs à ossature bois ou maçonnés, dans les combles et sur les cloisons, dans le domaine du neuf comme de la rénovation.
©DR




L’importance de l’isolation thermique



Pour obtenir le coefficient exigé, il faut miser sur l’isolation qui peut être intérieure (ITI) ou extérieure (ITE), et dans ce cas plus efficace. Il faut arrêter le froid comme la chaleur avant qu’il ne pénètre dans le bâti. Mais il est parfois difficile de mettre en œuvre en façade d’une maison l’ITE (Isolation Thermique Extérieure), surtout en rénovation. L’ITE est très efficace pour préserver l’inertie thermique d’un bâtiment, soit sa capacité à stocker la chaleur et à la restituer petit à petit pour éviter les surchauffes en été. Elle permet aussi d’éliminer tous les ponts thermiques et offre à une parfaite étanchéité à l’air de l’enveloppe extérieure et des réseaux. Dans une maison BBC, on préconise des isolants intérieurs de 15 cm, (contre 30 cm d’épaisseur dans une maison passive). Mais tout dépend des matériaux utilisés et de leurs performances : laine minérale, fibre de bois, ouate de cellulose, polystyrène expansé ou extrudé…



Préconisé pour réduire la facture énergétique, ce premier et unique panneau solaire thermique en ardoise naturelle utilise les propriétés intrinsèques de ce matériau pour capter et redistribuer la chaleur via un circuit relié à la production d’eau chaude sanitaire. Il peut couvrir 60 % des besoins en ECS (Eau Chaude Sanitaire). Panneaux Thermoslate® de Cupa Pizarras

Préconisé pour réduire la facture énergétique, ce premier et unique panneau solaire thermique en ardoise naturelle utilise les propriétés intrinsèques de ce matériau pour capter et redistribuer la chaleur via un circuit relié à la production d’eau chaude sanitaire. Il peut couvrir 60 % des besoins en ECS (Eau Chaude Sanitaire). Panneaux Thermoslate® de Cupa Pizarras
©Cupa Thermoslate




Les conditions favorables



Pour obtenir les performances d’une maison BBC, il faut aussi faire le choix d’équipements performants et en adéquation avec le volume et les besoins de la maison (mode de chauffage adapté-gaz-bois-géothermie ou pompe à chaleur électriques, avec éventuellement un appoint en énergie renouvelable, système d’éclairage économique avec lampes à LED, par exemple). Les matériaux de construction comme la brique isolante, la brique Monomur, l’ossature bois ou le béton cellulaire doublé sont préconisés, au même titre que les éco-matériaux mais qui ne sont pas indispensables. Les fenêtres avec châssis à double joint doivent être équipées de double vitrage à faible émissivité avec gaz Argon, alors que dans une maison passive, on utilise du triple vitrage. Une VMC double flux est nécessaire et le plancher chauffant à eau semble être la meilleure solution, avec une eau chaude sanitaire chauffée par panneaux photovoltaïques. L’orientation de la maison, doit être étudiée selon les principes des habitations bioclimatiques qui prennent en compte le terrain, l’environnement, le climat et la végétation qui l’entoure. Equipée de baies vitrées et/ou dotée d’une véranda au sud, elle offrira un apport de calories en hiver. Enfin, la forme de la maison a un impact sur sa consommation énergétique. Une forme allongée ou découpée est plus énergivore qu’une forme compacte. Et dans la veine du développement durable, de nombreux nouveaux matériaux et équipements innovants rivalisent d’efficacité pour vous permettent de réduire cette fameuse facture énergétique.



Capteur solaire plan Vitosol 200-F  qui remplit les exigences de la RT 2012, en conjuguant chaudière à gaz et microphotovoltaïque (MicroPV). C’est une solution peu onéreuse à l’investissement, qui permet de couvrir le socle de la consommation électrique de la maison. Chez Wiessmann.

Capteur solaire plan Vitosol 200-F qui remplit les exigences de la RT 2012, en conjuguant chaudière à gaz et microphotovoltaïque (MicroPV). C’est une solution peu onéreuse à l’investissement, qui permet de couvrir le socle de la consommation électrique de la maison. Chez Wiessmann.
©Wiessmann




Tour d’horizon des matériaux destinés aux maisons BBC en images !



www.isover.fr

www.ami-bois.fr

www.cupapizarras.com

www.hormann.fr

www.veka.fr

www.wiessmann.fr

www.wienerberger.fr

www.confort-sauter.com

www.rehau.fr



Outre son très bon coefficient d’isolation pouvant atteindre 0,8 W/(m².K), cette porte d’entrée se décline en 15 motifs et est équipée d’un triple vitrage en verre de sécurité à l’intérieur comme à l’extérieur. Modèle Thermosafe Motif 860 chez Hörmann.

Outre son très bon coefficient d’isolation pouvant atteindre 0,8 W/(m².K), cette porte d’entrée se décline en 15 motifs et est équipée d’un triple vitrage en verre de sécurité à l’intérieur comme à l’extérieur. Modèle Thermosafe Motif 860 chez Hörmann.
©Hörmann




Fenêtres de la gamme 70 mm de Veka s’adaptant à tous les systèmes d’isolation avec dormant extraplat pour ITI ou ITE. Trois nouvelles lignes ; Softline70 au design classique (Uw jusque 1,3 W/(m².K) en double vitrage), Swingline 70 aux courbes plus contemporaines (Uw jusque 0,85 W/(m².K) en triple vitrage) et Kietisline 78, solution semi-affleurante (Uw jusque 0,81 W/(m².K) en triple vitrage).

Fenêtres de la gamme 70 mm de Veka s’adaptant à tous les systèmes d’isolation avec dormant extraplat pour ITI ou ITE. Trois nouvelles lignes ; Softline70 au design classique (Uw jusque 1,3 W/(m².K) en double vitrage), Swingline 70 aux courbes plus contemporaines (Uw jusque 0,85 W/(m².K) en triple vitrage) et Kietisline 78, solution semi-affleurante (Uw jusque 0,81 W/(m².K) en triple vitrage).
©Veka




Préconisée pour les bâtiments BBC, passifs et positifs, porte d’entrée Thermosafe Motif 680 en aluminium injecté de mousse PU rigide avec profilé de cadre ouvert à rupture de pont thermique garantissant un haut niveau d’étanchéité et d’isolation. Chez Hörmann.

Préconisée pour les bâtiments BBC, passifs et positifs, porte d’entrée Thermosafe Motif 680 en aluminium injecté de mousse PU rigide avec profilé de cadre ouvert à rupture de pont thermique garantissant un haut niveau d’étanchéité et d’isolation. Chez Hörmann.
©Hörmann




Construite avec CliMAmur ®, la première  brique en terre cuite auto-isolante à isolation thermique répartie haute performance, cette maison ne nécessite pas d’isolant supplémentaire pour devancer les standards prévus pour l’habitat passif et à énergie positive. Elle dépasse donc les exigences de la maison BBC. Et son gain de fraîcheur peut atteindre 4°C en été. Chez Wienerberger.

Construite avec CliMAmur ®, la première brique en terre cuite auto-isolante à isolation thermique répartie haute performance, cette maison ne nécessite pas d’isolant supplémentaire pour devancer les standards prévus pour l’habitat passif et à énergie positive. Elle dépasse donc les exigences de la maison BBC. Et son gain de fraîcheur peut atteindre 4°C en été. Chez Wienerberger.
©Wienerberger




Cette fenêtre en matériau composite 100 % recyclable Rau-Fibro® moins cher que l’aluminium, plus stable et rigide offre 15 % de lumière naturelle en plus et 20 % de réduction des coûts de chauffage par rapport à une ouverture en aluminium sur base d’un vitrage identique. Valeur Uw : 1,2W/(m².K). Modèle Néféria de Rehau.

Cette fenêtre en matériau composite 100 % recyclable Rau-Fibro® moins cher que l’aluminium, plus stable et rigide offre 15 % de lumière naturelle en plus et 20 % de réduction des coûts de chauffage par rapport à une ouverture en aluminium sur base d’un vitrage identique. Valeur Uw : 1,2W/(m².K). Modèle Néféria de Rehau.
©Rehau




Premier chauffe-eau thermodynamique équipé d’une pompe à chaleur sanitaire en haut de la cuve qui capte les calories de l’air ambiant, le modèle Arialis de Sauter permet de réduire sa facture énergétique jusqu’à 70 % par rapport à un chauffe-eau électrique. Il offre ainsi un retour d’investissement de moins de 3 ans. Chez Sauter.

Premier chauffe-eau thermodynamique équipé d’une pompe à chaleur sanitaire en haut de la cuve qui capte les calories de l’air ambiant, le modèle Arialis de Sauter permet de réduire sa facture énergétique jusqu’à 70 % par rapport à un chauffe-eau électrique. Il offre ainsi un retour d’investissement de moins de 3 ans. Chez Sauter.
©Sauter




Cette maison en bois BBC, recouvert d’un bardage en Red Cedar et fabriquée en France, offre de grands espaces distincts et de larges ouvertures donnant sur des terrasses couvertes laissant entrer la lumière naturelle à l’intérieur. Modèle Minéral, Ami Bois.

Cette maison en bois BBC, recouvert d’un bardage en Red Cedar et fabriquée en France, offre de grands espaces distincts et de larges ouvertures donnant sur des terrasses couvertes laissant entrer la lumière naturelle à l’intérieur. Modèle Minéral, Ami Bois.
©Ami Bois