Une maison contemporaine pleine d’atouts

Agnès Zamboni
Moderne, personnalisée et accessible, voici une maison géométrique et contemporaine signée par un architecte breton, une belle alternative à la maison BBC encore très coûteuse.
Deux volumes en L qui s’imbriquent avec une toiture terrasse, pour une hauteur qui ne devait excéder 6 mètres.

Deux volumes en L qui s’imbriquent avec une toiture terrasse, pour une hauteur qui ne devait excéder 6 mètres.
©DR

Sa géométrie particulière en équerre cache une rationalisation des coûts qui ne s’est fait au détriment d’aucun avantage. La méthode de l’architecte Mickaël Tanguy, c’est révéler « le prix des choses » aux futurs propriétaires, pour mieux maîtriser le projet. Son pari de la transparence fait mouche.


La maison dessine une monopente qui inscrit, à l’intérieur, un volume progressif dans la pièce de vie, de 2,5 mètres à 4,75 mètres, à l’étage.

La maison dessine une monopente qui inscrit, à l’intérieur, un volume progressif dans la pièce de vie, de 2,5 mètres à 4,75 mètres, à l’étage.
©DR


La réalité et rien que ça !


Les réalisations de Mickaël Tanguy avoisinent 200 000 €, honoraires compris. Cette maison ne déroge pas à la règle et répond à un projet personnalisé d’une famille avec des besoins spécifiques. Son histoire a commencé  comme toutes celles des autres constructions signées Mickaël Tanguy, avec un tableau d’estimation type qui met en correspondance des surfaces et des coûts…ce fameux prix de construction au m². Pas de fausses promesses, de belles images…mais pas de dépassement de budget non plus. Ce tableau, base de l’étude, permet aussi de faire les bons choix, dégager des priorités et oublier ce que l’on ne peut pas s’offrir.


Au niveau supérieur,  c’est le domaine des enfants, avec un second salon très cocooning.

Au niveau supérieur, c’est le domaine des enfants, avec un second salon très cocooning.
©DR


Les secrets de Tanguy pour faire des économies


« Au départ, les propriétaires souhaitaient une maison de 150 m². Après calcul, ils se sont aperçus que 135 m² suffisaient », raconte Mickaël Tanguy. Déjà, une première économie réalisée, avant même de démarrer le projet. « Ici, on a aussi choisi une ossature mixte bois et parpaings. On a ainsi déjà économisé 30 % sur le prix des murs, soit presque 2/3 de cette partie de la construction, et on a pu réaliser le garage dans la foulée ». Mickaël Tanguy se préoccupe aussi du style de vie des occupants de la future maison. Le propriétaire travaillait à domicile sur sa propriété maraîchère. L’installation d’un poêle à bois, pour cette habitation située à quelques kilomètres d’une région boisée, et alors qu’il  pouvait régulièrement le recharger en granulé, s’est imposé. Et plutôt qu’une pompe à chaleur coûteuse (10 000 €), seulement conseillée en cas de grosse consommation énergétique, le propriétaire a fait le choix de la sur-isolation avec 15 cm de laine de verre à l’intérieur.


La cuisine, semi-ouverte, est à la fois confidentielle et conviviale, en fonction du moment de la journée. Occultée par un mur, quand elle n’est pas utilisée, elle offre un accès facile.

La cuisine, semi-ouverte, est à la fois confidentielle et conviviale, en fonction du moment de la journée. Occultée par un mur, quand elle n’est pas utilisée, elle offre un accès facile.
©DR


Une réalisation commune


Et avec Mickäel Tanguy,  les futurs propriétaires font aboutir un projet en adéquation avec le budget défini en amont. « Les délais et nos exigences ont été respectés. L’espace ouvert sur l’extérieur avec une impression de dedans-dehors est très agréable à vivre et conforme à nos souhaits. A l’intérieur, le grand volume sous toiture du premier niveau nous offre une belle sensation d’espace. Et nous avons assuré les finitions, pour économiser un peu plus », explique le propriétaire.


Pensiez-vous qu’une collaboration avec un architecte pouvait être aussi souple ?


La maison est recouverte d’un bardage métallique gris argenté. La couverture s’harmonise avec des parois.

La maison est recouverte d’un bardage métallique gris argenté. La couverture s’harmonise avec des parois.
©DR


Descriptif technique :

SHON : 135 m²

Année de création : 2010

Durée de l’étude : 8 mois

Durée du chantier : 12 mois

Budget : 200 000 € TTC (y compris honoraires de 12,5 %, soit 150 000 € HT), hors finitions (peinture, sol cuisine, terrasse...)

Dispositif énergétique : plancher chauffant, eau chaude avec chaudière électrique, poêle à bois

Performances énergétiques : non communiquées.


Réalisation :

Mickaël Tanguy, architecte DPLG

La Renézerais

35580 Goven

Tél. : 02 99 45 78 78 et 06 75 05 99 41

www.tanguy-architecte.com

Mail : tanguy-architecte@wanadoo.fr


Le dessin atypique de la maison découle des contraintes du terrain. La grande pente compense la perte de volume, due à la présence de l’escalier intérieur.

Le dessin atypique de la maison découle des contraintes du terrain. La grande pente compense la perte de volume, due à la présence de l’escalier intérieur.
©DR