En Corse, une maison de vacances qui réinterprète l’habitat vernaculaire

Agnès Zamboni
Située dans le village perché de Concha, au sud de la Corse, près de Porto-Vecchio, cette maison neuve construite en pierre s’intègre parfaitement dans le paysage naturel.
L’appareillage de la pierre en granit local de Figari met à l’honneur la tradition des matériaux naturels corses.

L’appareillage de la pierre en granit local de Figari met à l’honneur la tradition des matériaux naturels corses.
©Svend Andersen


Un hommage à la tradition corse



Vivre dans une maison contemporaine, mais imprégnée de l’identité de ses terres d’origine, c’était le souhait du propriétaire et maître d’ouvrage qui a fait le choix d’un site en pente, accroché dans le creux des rochers, avec une vue sur la mer. Les contraintes du terrain ont conditionné le dessin de la construction : « Le travail topographique du site évoque « les planches corses » : les terrasses s’inspirent des murets traditionnels de soutènement. Ici, en version plus moderne, elles forment des lignes géométriques franches dans le paysage. Des savoir-faire locaux ont aussi été mis en œuvre pour valoriser cette réalisation »,  précise Pauline Gaudry de l’agence WY-TO architects.



Toute de pierre vêtue, la maison s’immisce parfaitement dans le paysage environnant.

Toute de pierre vêtue, la maison s’immisce parfaitement dans le paysage environnant.
©Svend Andersen




Une réalisation très aboutie



Ce projet à l’allure simple regorge de détails qui offrent une lecture contemporaine de l’ensemble. Les architectes ont puisé dans les techniques anciennes pour retrouver des procédés oubliés et les mettre en œuvre dans une approche plus actuelle. Le meilleur du passé est utilisé, ici,  pour mettre en valeur la construction. Par exemple, au niveau des ouvertures, les tableaux habillés de bois s’imposent en véritable réinterprétation de l’appui de fenêtre, révélant l'épaisseur des murs. « Nous avons poussé la réinterprétation du vocabulaire vernaculaire jusque dans le détail : notamment dans la mise en œuvre d’un sol de béton matricé avec le même bois de coffrage que celui utilisé pour la terrasse, procurant ainsi une continuité d’expression. On peut citer aussi le détail du chéneau dissimulé dans l’épaisseur de la toiture qui évoque les mises en œuvre de toitures locales, tout en valorisant l’appareillage de la pierre traditionnelle ».



La charpente s’affranchit de tout point porteur, pour offrir une nef centrale d’une grande ampleur. Un filet en acier inoxydable transparent dessine une continuité sans casser la volumétrie de l’espace sous toiture, tout en offrant une sécurité aux enfants qui l’ont investi.

La charpente s’affranchit de tout point porteur, pour offrir une nef centrale d’une grande ampleur. Un filet en acier inoxydable transparent dessine une continuité sans casser la volumétrie de l’espace sous toiture, tout en offrant une sécurité aux enfants qui l’ont investi.
©Svend Andersen




L’importance de la performance environnementale



Le choix d’équipements à faible consommation d’énergie comme le ballon thermodynamique et la VMC hygroB ont contribué à la dimension environnementale de la maison. « L’épaisseur du complexe pierre/isolant joue un rôle thermique significatif. La pierre offre une épaisseur de 25 cm, à laquelle s’ajoute 15 cm de parpaing et un isolant avec plaques de plâtre de 15 cm. Ici, le challenge était de réaliser un édifice performant, tout en développant une écriture faisant émerger le projet naturellement du site ». Pari gagné pour l’agence WY-TO architects.



La terrasse dessine une salle à manger d’été. Elle a été réalisée avec une dalle en béton matricé. Le coffrage en bois utilisé a imprimé l’empreinte des veines du bois dans le béton. Une continuité visuelle, avec la terrasse en bois exotique qui accueille la piscine, a été ainsi créée.

La terrasse dessine une salle à manger d’été. Elle a été réalisée avec une dalle en béton matricé. Le coffrage en bois utilisé a imprimé l’empreinte des veines du bois dans le béton. Une continuité visuelle, avec la terrasse en bois exotique qui accueille la piscine, a été ainsi créée.
©Svend Andersen




Réalisation :

WY-TO architects

40-42, rue de la Réunion

75020 Paris

Tél. : 06 29 34 35 44

Mail : architects@wy-to.com

www.wy-to.com



D’une surface de 113 m², la maison offre une pièce de vie centrale en relation avec la cuisine. Les cinq chambres cloisonnées et accompagnées de deux salles de bains sont aménagées de part et d’autre de cet espace ouvert. Sur la mezzanine, la salle de jeux pour les enfants offre un lieu privé et plus confidentiel, en hauteur.

D’une surface de 113 m², la maison offre une pièce de vie centrale en relation avec la cuisine. Les cinq chambres cloisonnées et accompagnées de deux salles de bains sont aménagées de part et d’autre de cet espace ouvert. Sur la mezzanine, la salle de jeux pour les enfants offre un lieu privé et plus confidentiel, en hauteur.
©WY-TO architects




Le terrain en pente a nécessité un terrassement et un  enrochement  particulier. Les fondations sont en béton avec vide sanitaire également en béton.

Le terrain en pente a nécessité un terrassement et un enrochement particulier. Les fondations sont en béton avec vide sanitaire également en béton.
©WY-TO architects




La maison présente une géométrie claire, simple et monolithique.

La maison présente une géométrie claire, simple et monolithique.
©WY-TO architects




Les murs en pierre de la façade font écho aux rochers du terrain du maquis corse.

Les murs en pierre de la façade font écho aux rochers du terrain du maquis corse.
©Svend Andersen




La terrasse dessine une salle à manger d’été. Elle a été réalisée avec une dalle en béton matricé. Le coffrage en bois utilisé a imprimé l’empreinte des veines du bois dans le béton. Une continuité visuelle, avec la terrasse en bois exotique qui accueille la piscine, a été ainsi créée.

La terrasse dessine une salle à manger d’été. Elle a été réalisée avec une dalle en béton matricé. Le coffrage en bois utilisé a imprimé l’empreinte des veines du bois dans le béton. Une continuité visuelle, avec la terrasse en bois exotique qui accueille la piscine, a été ainsi créée.
©Svend Andersen