Un triplex sous les toits

Nda Magazine
L’architecte d’intérieur Véronique Laurent a conçu la métamorphose d’un appartement rustique des années 70, près de la place du Tertre (18ème arrondissement de Paris), en un lieu contemporain, épuré, plein de charme tout en respectant l’architecture d’origine.
Au second niveau, le salon. Spacieux, la clarté du sol en chêne blanchi contraste avec le cuir noir des canapés mobilier noir et les poutres foncées, et donnant accès à la bibliothèque, cette pièce est un appel au calme et à la sérénité.

Au second niveau, le salon. Spacieux, la clarté du sol en chêne blanchi contraste avec le cuir noir des canapés mobilier noir et les poutres foncées, et donnant accès à la bibliothèque, cette pièce est un appel au calme et à la sérénité.
©DR

Sa touche personnelle dans cet aménagement correspond aux souhaits de son client. Avant d’imaginer le concept, elle a désiré comprendre les volumes et le fonctionnement du site. Après un constat des lieux, son parti pris architectural a été d’épurer l’ensemble, d’organiser les espaces et de les valoriser par l’éclairage et le choix des matériaux.


Cet appartement de 100 m² situé en plein cœur de Paris offre à ses propriétaires un petit coin de verdure, à l’abri des regards.

Cet appartement de 100 m² situé en plein cœur de Paris offre à ses propriétaires un petit coin de verdure, à l’abri des regards.
©DR


Découverte de l’appartement rue du Mont-Cenis


Dès l’entrée, un escalier mène au premier où se trouve la cuisine donnant sur une terrasse verdoyante. La cuisine aux meubles blancs brillants est un lieu de vie avec au centre la table de cuisson. Son mur teinte “pavot“ s’harmonise avec les fleurs de l’extérieur.


Au deuxième niveau, le salon est un beau volume sous les toits. L’ambiance claire, le sol en chêne blanchi mettent en valeur le mobilier en cuir noir et les œuvres, tableaux, sculptures et objets du bout du monde. On accède ensuite au bureau, un espace serein et chargé de souvenirs, qui offre une vue sur la Basilique. Les teintes ici sont plus soutenues.


Délimitée par un mur en verre dépoli, la salle de bains ouverte fait partie intégrante de la chambre. Les couleurs chaudes et les lumières intégrées à la tête de lit qui se prolonge en rangement sous la pente de toit participent à l’ambiance tamisée et douillette de cette pièce.

Délimitée par un mur en verre dépoli, la salle de bains ouverte fait partie intégrante de la chambre. Les couleurs chaudes et les lumières intégrées à la tête de lit qui se prolonge en rangement sous la pente de toit participent à l’ambiance tamisée et douillette de cette pièce.
©DR


Au dernier niveau, la chambre est sous les toits. Elle donne sur les jardins du quartier de Montmartre. Le côté chaleureux est accentué par les couleurs du sol (wengé), des rangements et de la tête de lit (bois clair gougé). L’espace bain est séparé par une baie en verre dépoli graduellement, gardant ainsi toute la perception de la dimension de la pièce.


Le salon est habillé par un lustre monumental façon lanterne contemporaine. Il donne une impression de hauteur et met en valeur ce salon installé sous les toits.

Le salon est habillé par un lustre monumental façon lanterne contemporaine. Il donne une impression de hauteur et met en valeur ce salon installé sous les toits.
©DR


Même si la lumière naturelle est omniprésente avec les 16 fenêtres de l’appartement, l’éclairage a été pensé. De nombreuses sources en indirect soulignent l’architecture d’origine. Les luminaires sont adaptés à chaque espace et à chaque fonction.


Cette rénovation est une magnifique réalisation. L’architecture de ce petit bijou est en parfaite adéquation avec le lieu et son nouveau propriétaire.


Architecture Intérieure Véronique Laurent

58, rue Henri Barbusse

75005 Paris

Tél. : 01 47 07 34 33

www.veroniquelaurent.com


Entreprise générale : Sacma

Sols : Chêne de l’Est

Lumières : Gil Castède

Surface : 100 m2

Durée des travaux : 10 semaines


Comme un prolongement du salon, glissée entre les poutres, la bibliothèque trouve astucieusement sa place dans un recoin de l’appartement.

Comme un prolongement du salon, glissée entre les poutres, la bibliothèque trouve astucieusement sa place dans un recoin de l’appartement.
©DR


L’agencement met en valeur tous les espaces de ce triplex parisien dont la terrasse donne l’allure d’une maison de campagne.

L’agencement met en valeur tous les espaces de ce triplex parisien dont la terrasse donne l’allure d’une maison de campagne.
©DR


Au premier niveau, la cuisine. Pratique, agencée autour d’un îlot central qui structure l’espace et invite à la convivialité, cette pièce devient un lieu de vie à part entière.

Au premier niveau, la cuisine. Pratique, agencée autour d’un îlot central qui structure l’espace et invite à la convivialité, cette pièce devient un lieu de vie à part entière.
©DR