L’architecture textile en plein développement

Agnès Zamboni
L’habitat de demain ne devrait pas manquer d’étoffe ! C’est en tous cas un sujet qui intéresse les architectes et designers textiles. Poétiques et techniques, les tissus innovants dévoilent une double facette qui dépoussière leur fonction et image classique, à l’extérieur comme à l’intérieur.
Véritable tour de force architectural, la toiture du Centre Pompidou-Metz forme un hexagone de 90 m de largeur faisant écho au plan du bâtiment. Les lames de la charpente dessinent une trame hexagonale évoquant le tissage d’un chapeau chinois. L’ensemble de la structure en bois est recouvert d’une toile protectrice étanche, membrane à base de fibre de verre et de Teflon qui participe à l’approche énergétique très poussée du bâtiment, assurant aux œuvres les meilleures conditions d’exposition et conservation

Véritable tour de force architectural, la toiture du Centre Pompidou-Metz forme un hexagone de 90 m de largeur faisant écho au plan du bâtiment. Les lames de la charpente dessinent une trame hexagonale évoquant le tissage d’un chapeau chinois. L’ensemble de la structure en bois est recouvert d’une toile protectrice étanche, membrane à base de fibre de verre et de Teflon qui participe à l’approche énergétique très poussée du bâtiment, assurant aux œuvres les meilleures conditions d’exposition et conservation
©Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes


Une histoire millénaire



L’habitat nomade ou éphémère a toujours tissé sa toile. Depuis la nuit des temps, l’étoffe tissée est utilisée pour la construction d’abris de tout type : tipis, toiles, grandes tentes, chapiteaux de cirque, pare-soleil ou yourtes, thermiquement isolées. Sa facilité de montage et de démontage, sa légèreté s’accorde aussi avec une grande résistance. Aujourd’hui, le textile se fait matériau de construction et de protection, au même titre que la pierre, l’acier, le béton et le verre.



Composée d’une nappe de fils en polyester haute ténacité, la toile Sunworker possède des fils de liage qui la sécurise, mais permet aux fils de bouger les uns par rapport aux autres pour répartir et absorber l’énergie mécanique en cas d’amorce ou de déchirure. Le tissu est recouvert d’une enduction spécifique déperlante qui protège les couleurs des UV et des intempéries. Création Dickson®.

Composée d’une nappe de fils en polyester haute ténacité, la toile Sunworker possède des fils de liage qui la sécurise, mais permet aux fils de bouger les uns par rapport aux autres pour répartir et absorber l’énergie mécanique en cas d’amorce ou de déchirure. Le tissu est recouvert d’une enduction spécifique déperlante qui protège les couleurs des UV et des intempéries. Création Dickson®.
©Dickson®




Des matières étonnantes



De la toiture en fibre de verre et Teflon du Centre Pompidou  conçue par Shigeru Ban et Jean de Gastines, aux simples rideaux isolants, en passant par les tentures qui décomposent les espaces redessinés par le couple de designers belges Eric Masson et d’Anne Chevalier. Le lin, naturel, écologique, anti-bactérien, imputrescible, recyclable se développe en textile souple, mais aussi en plaques semi-rigides sur les murs, et en rouleaux au sol. On pense aussi aux stores en tissu Sunworker de Dickson, indéformable et véritable filtre thermique ou encore le parpaing de Litracon TM en fibres optiques et béton conducteur de lumière. Particulièrement résistantes, les tissages en fibre de verre et de carbone ou en fibre de basalte (développée notamment en poutrelles de Basaltex, résistant à une température supérieure à 600 °). Proche de la fibre de carbone, mais aussi moins chère et plus endurante encore et qui n’entretient ni ne propage la flamme.  



Confrontation de styles… et d’époques pour cette réalisation en résille métallique qui orne la façade du musée de Bailleul en Normandie. Ces écrans brise-soleil, montés sur des cadres métalliques, sont composés d’un tissu de mailles formé de câbles entrelacés et de tiges métalliques transversales. Modèle style Aalto, création Maillemétal design.

Confrontation de styles… et d’époques pour cette réalisation en résille métallique qui orne la façade du musée de Bailleul en Normandie. Ces écrans brise-soleil, montés sur des cadres métalliques, sont composés d’un tissu de mailles formé de câbles entrelacés et de tiges métalliques transversales. Modèle style Aalto, création Maillemétal design.
©Maillemétal design




La cotte de mailles a la côte



En architecture, dans les années 1990, c’est l’architecte Dominique Perrault qui

donne l’impulsion en utilisant la cotte de mailles dans la réalisation de la BNF
à Paris. Outre la décoration intérieure innovante qui utilise des plafonds en cotte de mailles d’acier, c’est l’ensemble des différents bâtiments qui est houssé de cette seconde peau vivante. En fonction des différents moments de  la journée, la maille est plus ou moins opaque et brillante. La nuit, elle affiche une transparence qui révèle les volumes qu’elle protège. Rien n’est vraiment fermé, rien n’est totalement ouvert ; la magie de la matière opère. Les mailles métalliques sont sans âge, elles se marient avec l'ancien, le moderne, le béton, le bois, la pierre, les végétaux... Elles font partie de l'identité graphique et esthétique des bâtiments. Elles offrent l'accès à des univers variés et surprennent en ouvrant des axes de créativité multiples. Elles habillent et illuminent (jeux de lumière naturelle ou artificielle) le mobilier intérieur, le mobilier urbain, les façades de bâtiment, les parkings. Une infinie palette d'applications pour une multitude de projets. Petite niche de créativité, la cotte de mailles n’est qu’au début de son aventure. Façades de bâtiments, panneaux de séparation, rideaux, luminaires, petits objets, elle habille de lumière notre quotidien et met en valeur formes et volumes. Une matière à suivre…



La toile de protection Sunworker régule la lumière et la chaleur et optimise les dépenses énergétiques dans une dynamique de développement durable. Création Dickson®.

La toile de protection Sunworker régule la lumière et la chaleur et optimise les dépenses énergétiques dans une dynamique de développement durable. Création Dickson®.
©Dickson®




www.centrepompidou-metz.fr

www.moondreamwebstore.fr

www.dickson-constant.com

www.kriskadecor.com/fr

www.maillemetaldesign.fr

www.byzancedesign.com



A gauche, rideau anti-ondes électromagnétiques composé d’un tissage métallique qui réfléchit les ondes (GSM, 3G, 4G, Wifi) et minimise leur impact sur notre quotidien. Les ondes qui pénètrent dans l’habitat sont considérablement diminuées et le fonctionnement des appareils domestiques n’est pas perturbé. A droite, rideau phonique anti-bruit composé d’un complexe textile breveté fait de 3 couches de tissus (occultant, isolant thermique et coton épais) qui combinés atténuent le bruit. Créations Moondream.

A gauche, rideau anti-ondes électromagnétiques composé d’un tissage métallique qui réfléchit les ondes (GSM, 3G, 4G, Wifi) et minimise leur impact sur notre quotidien. Les ondes qui pénètrent dans l’habitat sont considérablement diminuées et le fonctionnement des appareils domestiques n’est pas perturbé. A droite, rideau phonique anti-bruit composé d’un complexe textile breveté fait de 3 couches de tissus (occultant, isolant thermique et coton épais) qui combinés atténuent le bruit. Créations Moondream.
©Moondream




Véritable climatiseur, la toile Sunworker est certifiée Greenguard, un label qui contribue à la création d’un environnement intérieur plus sain et moins polluant. Création Dickson®.

Véritable climatiseur, la toile Sunworker est certifiée Greenguard, un label qui contribue à la création d’un environnement intérieur plus sain et moins polluant. Création Dickson®.
©Dickson®




Rideau extérieur intégré au projet lauréat d’infrastructures polyvalentes pour le site de La Fraineuse, centre sportif de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à Spa. Création Chevalier Masson en collaboration avec le cabinet d’architecture bruxellois Baukunst. Projet regroupant 12 pièces de 10,5 x 3 m, en maille 100 % polyester variablement colorées selon les points de vue, courant tout au long du patio et constituant un filtre translucide mobile.

Rideau extérieur intégré au projet lauréat d’infrastructures polyvalentes pour le site de La Fraineuse, centre sportif de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à Spa. Création Chevalier Masson en collaboration avec le cabinet d’architecture bruxellois Baukunst. Projet regroupant 12 pièces de 10,5 x 3 m, en maille 100 % polyester variablement colorées selon les points de vue, courant tout au long du patio et constituant un filtre translucide mobile.
©CID, exposition Des choses à faire




Décor organique avec ce système de rideaux statiques formant des cylindres pour animer un plafond et jouer avec la lumière des spots. Chaîne en aluminium anodisé haute résistance des couleurs à l’extérieur. Réalisable en deux espacements de chaîne, 15 couleurs brillantes et 13 teintes mates. Création Kriskadécor.

Décor organique avec ce système de rideaux statiques formant des cylindres pour animer un plafond et jouer avec la lumière des spots. Chaîne en aluminium anodisé haute résistance des couleurs à l’extérieur. Réalisable en deux espacements de chaîne, 15 couleurs brillantes et 13 teintes mates. Création Kriskadécor.
©Kriskadécor




A gauche, rideau en tulle de coton graphiquement animé par un procédé de teinture en réserve, créé dans le cadre d’une scénographie conçue par Erwin de Muer, en 2012. A droite, détail d’un rideau créé pour une installation de 5 pièces placées dans la bibliothèque du Centre for Openess and Dialogue, à Tirana en Albanie. Projet réalisé avec les architectes bruxellois 51N4E et les architectes d’intérieur Doorzon. En crêpe de laine coloré et voilage blanc imitation dentelle assosiés par un système aimanté.

A gauche, rideau en tulle de coton graphiquement animé par un procédé de teinture en réserve, créé dans le cadre d’une scénographie conçue par Erwin de Muer, en 2012. A droite, détail d’un rideau créé pour une installation de 5 pièces placées dans la bibliothèque du Centre for Openess and Dialogue, à Tirana en Albanie. Projet réalisé avec les architectes bruxellois 51N4E et les architectes d’intérieur Doorzon. En crêpe de laine coloré et voilage blanc imitation dentelle assosiés par un système aimanté.
©CID, exposition Des choses à faire




Style ultra contemporain pour ce centre culturel entièrement recouvert d’une toile formée de fils spiralés métalliques laminés appelés « spires » liés entre eux à chaque extrémité par une tige transversale ondulée ou droite. Modèle Eiffel 15, création Maillemétal design.

Style ultra contemporain pour ce centre culturel entièrement recouvert d’une toile formée de fils spiralés métalliques laminés appelés « spires » liés entre eux à chaque extrémité par une tige transversale ondulée ou droite. Modèle Eiffel 15, création Maillemétal design.
©Maillemétal design




Tube translucide : dans cette école maternelle située à Vic en Espagne, une résine métallique forme un cylindre protecteur autour d’un escalier. Une réalisation à la fois sécurisante et esthétique. Modèle Mies, création Maillemétal design.

Tube translucide : dans cette école maternelle située à Vic en Espagne, une résine métallique forme un cylindre protecteur autour d’un escalier. Une réalisation à la fois sécurisante et esthétique. Modèle Mies, création Maillemétal design.
©Maillemétal design




Bar lumineux réalisé en plaques en LitraconTM, un parpaing de béton translucide (96 % de béton et 4 % de fibre optique de verre) qui offrent un éclairage naturel et décoratif. Création Byzance Design.

Bar lumineux réalisé en plaques en LitraconTM, un parpaing de béton translucide (96 % de béton et 4 % de fibre optique de verre) qui offrent un éclairage naturel et décoratif. Création Byzance Design.
©Byzance Design