Le bel envol de l’architecte Nathalie Ryan

Christian de Rivière
Architecte d’intérieur irlando-canadienne, Nathalie Ryan met un point d’honneur à conjuguer ouverture d’esprit et exigence, car dans l’univers de la décoration, son point de départ est de s’intéresser aux autres !
Après 15 ans au Canada, puis 4 ans à Los Angeles avec à son compte la réalisation de 250 boutiques Max Azria BCBG, Nathalie Ryan est indépendante depuis septembre 2010 avec son propre studio d’architecture basé à Paris.

Après 15 ans au Canada, puis 4 ans à Los Angeles avec à son compte la réalisation de 250 boutiques Max Azria BCBG, Nathalie Ryan est indépendante depuis septembre 2010 avec son propre studio d’architecture basé à Paris.
©Maria Mikulasova


Formée à Montréal, Nathalie Ryan a longtemps exercé ses talents outre-Atlantique en réalisant des boutiques de luxe, des résidences particulières d’exception et des hôtels 5 étoiles. Une rencontre avec Sidney Toledano donne un nouvel élan à sa carrière, car le PDG de Christian Dior Couture décide de lui confier l’architecture des boutiques Dior à travers le monde. Une belle aventure de 10 années à parcourir la planète pour traduire l’esprit Dior en l’adaptant à notre époque. Depuis 2010, Nathalie Ryan vole de ses propres ailes et pilote sa propre agence d’architecture, Kirei Studio. Révélateur de la personnalité de Nathalie, Kirei est un mot japonais signifiant harmonieux et rond, mais aussi une essence de bois ! La conjonction de deux valeurs fortes pour une architecte d’intérieur.



Les salles de bains contemporaines de l’hôtel Royal ont été imaginées dans des palettes de pierre sable ou grise en continuité de l’ambiance des chambres.

Les salles de bains contemporaines de l’hôtel Royal ont été imaginées dans des palettes de pierre sable ou grise en continuité de l’ambiance des chambres.
©DR




Que représente pour vous le fameux Art de vivre à la française ?



Nathalie Ryan : Venant d’un univers épicurien, je pense que le mode de réception en France apporte élégance et convivialité. Le côté humain est essentiel dans un projet d’architecture intérieure, et il me parait essentiel de se sentir bien dans un lieu. L’apport du décorateur est avant tout un savant dosage et de savoir-faire des mélanges et harmonies : une bonne ambiance, un bon éclairage et une bonne palette de couleurs. Le résultat espéré devant être une élégance naturelle qui n’est pas surfaite. Pour moi, la plus-value nord-américaine dans un projet se reconnait à la gestion du confort : coussins, plaids, fauteuils profonds...



En travaillant sur le projet de la suite historique du film «  Un homme et une femme », nous avons réussi à retrouver le motif original en l’adaptant à une palette de couleur sépia en réminiscence avec l’ambiance du film.

En travaillant sur le projet de la suite historique du film « Un homme et une femme », nous avons réussi à retrouver le motif original en l’adaptant à une palette de couleur sépia en réminiscence avec l’ambiance du film.
©DR




Que recherche un client de grand hôtel en termes de confort ?



N.R. : Naturellement exigeants, les clients de grands hôtels comme le Normandy et le Royal à Deauville, pour lesquels j’ai d’ores et déjà travaillé et poursuit ma collaboration avec une série de chambres en cours, recherchent une ambiance douce, faite d’une harmonie entre les jeux des matières, le choix des meubles et des éclairages pour un équilibre unique emprunt d’élégance, de confort et d’émotion. Pour les chambres du Normandy, j’ai défini une trame de toile de Jouy pour habiller les murs avec des associations de tissus unis, des rideaux unis pour apporter une certaine sobriété, et l’apport d’une couleur complémentaire pour trouver une harmonie,  comme par exemple l’association du bleu au mordoré. Dans la suite « Un homme et une femme » la dominante est une coloration sépia avec sous-bassement mordoré, que l’on retrouve sur le meuble vasque de la salle de bains.



Pour Nathalie Ryan l’harmonie dans une pièce est prépondérante car elle tient à que les gens se sentent bien dans leur univers.

Pour Nathalie Ryan l’harmonie dans une pièce est prépondérante car elle tient à que les gens se sentent bien dans leur univers.
©DR




Comment abordez-vous les projets de chantiers résidentiels ?



N.R. : Mon idée est de tirer partie des lieux, de la vue et des souhaits des clients. Pour un couple d’américains, je viens de terminer une grande maison à Aspen dans le Colorado, d’environ 3000 m², sur 3 niveaux. A l’origine, la maison était aménagée dans un style « Davy Crockett » et ma mission fut de la repenser entièrement en retravaillant les façades, les espaces et les circulations dans un style à la Mies van der Rohe, avec des œuvres d’art. Mes clients viennent de tous les horizons, France, Amérique, Moyen-Orient. Le prochain projet : une résidence à Saint-Tropez.



Nathalie a travaillé 10 ans à Paris pour Dior, afin de créer le département architecture et passer ainsi de 6 boutiques à 250 à travers le monde. Et maintenant, elle imagine pour Acqua di Parma des boutiques écrins.

Nathalie a travaillé 10 ans à Paris pour Dior, afin de créer le département architecture et passer ainsi de 6 boutiques à 250 à travers le monde. Et maintenant, elle imagine pour Acqua di Parma des boutiques écrins.
©DR




Vos matériaux fétiches ?



N.R. : Pour proposer sans cesse de nouvelles idées, je suis une obsessionnelle de la recherche de nouvelles matières, de nouvelles techniques. J’aime chercher et détourner les matériaux. Et je pense que la force de Kirei Studio est l’assemblage de palettes de couleurs et matières originales.



Chaque boutique Acqua di Parma est dotée de créations exclusives qui la rendent unique, mais également d’installations communes qui soulignent l’appartenance à la  marque, comme les murs gainés de cuir jaune.

Chaque boutique Acqua di Parma est dotée de créations exclusives qui la rendent unique, mais également d’installations communes qui soulignent l’appartenance à la marque, comme les murs gainés de cuir jaune.
©DR




Votre expérience pour Aqua di Parma ?



N.R. : Subtile et élégante, emblématique du style italien, la marque Acqua di Parma appartenant au groupe LVMH, nécessitait un théâtre élégant, intime, et riche en émotions.  C’est dans cet esprit que j’ai réalisé la première grande boutique Aqua di Parma via Monte Napoleone à Milan sur 250 m².  Mon point de départ fut de créer l’image de la boutique à partir de l’histoire d’Aqua di Parma et de ses flacons  mythiques, avec le triangle olfactif (base, cœur et la tête) comme inspiration. Les murs sont gainés de cuir jaune, les niches revêtues de mosaïques Sicis pour correspondre au style intimiste et au langage d’Acqua di Parma. Depuis, j’ai enchainé les boutiques de Paris et Rome.   

 



La première grande boutique Aqua di Parma via Monte Napoleone à Milan sur 250 m².

La première grande boutique Aqua di Parma via Monte Napoleone à Milan sur 250 m².
©DR




Un rêve, une envie ?



N.R. : Un jet privé, car je trouve qu’un petit avion de luxe est fascinant au niveau technique : dans un Falcon, on a besoin de confort et de luxe dans un espace très restreint. Et sinon, aménager un voilier me plairait au plus haut point, car tout y est pensé au niveau des poids et des matériaux, ce qui s’avère un véritable challenge technique.



KIREI STUDIO - Interior Architecture

45, rue du Cardinal Lemoine

75005 PARIS

FRANCE

contact@kirei-studio.fr

http://kirei-studio.com/agence.php?lang=fr



Pour l’hôtel Normandy de Deauville, Nathalie Ryan a choisi de tendre sur les murs des chambres de la toile de Jouy pour perpétrer la tradition française des hôtels de luxe en ajoutant une connotation XXI° siècle.

Pour l’hôtel Normandy de Deauville, Nathalie Ryan a choisi de tendre sur les murs des chambres de la toile de Jouy pour perpétrer la tradition française des hôtels de luxe en ajoutant une connotation XXI° siècle.
©DR




Pour l’architecte Nathalie Ryan de Kirei Studio, le savoir-faire artisanal italien est au cœur de l’univers Acqua di Parma.

Pour l’architecte Nathalie Ryan de Kirei Studio, le savoir-faire artisanal italien est au cœur de l’univers Acqua di Parma.
©DR