A Boulogne-Billancourt, 4 maisons sur un toit-terrasse

Agnès Zamboni
Approche innovante de l’occupation urbaine pour cette surélévation située à proximité de Paris. Une intégration parfaite orchestrée par l’architecte Vincent Eschalier.
La surélévation et l’aménagement du toit-terrasse étirent les proportions du bâtiment existant, augmente sa verticalité et crée un équilibre entre les deux constructions, l’ancienne et la nouvelle.

La surélévation et l’aménagement du toit-terrasse étirent les proportions du bâtiment existant, augmente sa verticalité et crée un équilibre entre les deux constructions, l’ancienne et la nouvelle.
©Esprimm, Vincent Eschalier


Une intégration réussie



Jeune architecte, Vincent Eschalier n’en est pas à son premier coup de maître dans le domaine de l’extension sur toiture. Il avait déjà réalisé, dans le 13ème arrondissement de Paris, 4 autres petites maisons au-dessus d’un immeuble qui abritait une école primaire et un lycée dans les étages inférieurs. Dans cette autre réalisation avec 4 maisons en surélévation, comme ici, on retrouve l’idée des 2 étages optimisés et de l’intégration double : les nouvelles constructions en bois s’inscrivent non seulement harmonieusement dans le paysage avec la création de terrasses privatives végétalisées, mais aussi d’un point de vue architectural, car elles chapeautent élégamment le bâtiment et se devinent depuis la rue, en continuité verticale du bâtiment existant.



Le mobilier contemporain est marqué par des associations de matériaux et de couleurs actuelles comme le gris et le bleu turquoise avec des touches de bois clair et un rappel du marbre de la crédence de la cuisine, en trompe-l’œil imprimé sur le tissu d’un pouf en forme de ballon.

Le mobilier contemporain est marqué par des associations de matériaux et de couleurs actuelles comme le gris et le bleu turquoise avec des touches de bois clair et un rappel du marbre de la crédence de la cuisine, en trompe-l’œil imprimé sur le tissu d’un pouf en forme de ballon.
©Esprimm, Vincent Eschalier




Le gain de place en ville



Lorsque l’espace horizontal manque, les architectes envisagent d’autres solutions pour résoudre cette problématique. Cette réalisation s’inscrit dans la volonté de Vincent Eschalier d’envisager autrement l’occupation de l’espace urbain dans les villes saturées où la surface au sol encore constructible est rare, voire inexistante. L’architecte a aussi réalisé la réhabilitation des façades de l’immeuble de bureaux et leurs plateaux existants, ainsi que l’aménagement du hall au rez-de-chaussée. L’ensemble du projet a été géré par les maîtres d’ouvrage Esprimm, Benoît d’Halluin et Emmanuel Basse.



Les terrasses séparées par des claustras en bois pour conserver l’intimité et rythmées par des différences de niveaux dessinent un espace à vivre en continuité des espaces intérieurs.

Les terrasses séparées par des claustras en bois pour conserver l’intimité et rythmées par des différences de niveaux dessinent un espace à vivre en continuité des espaces intérieurs.
©Esprimm, Vincent Eschalier




Des maisons sur deux niveaux



A l’intérieur, l’espace de chaque maison a été aménagé dans un esprit contemporain et fonctionnel, avec une grande pièce à vivre qui s’ouvre largement sur une terrasse arborée. Des matériaux chaleureux, comme le bois ou la pierre, ponctuent les lignes épurées, accompagnent le travail de la lumière, la mise en évidence de la circulation et le travail des matériaux soignés. Les trois chambres de chacune des maisons sont installées au niveau inférieur ainsi que la salle de bains familiale. La suite parentale comporte également une salle de douche indépendante. Et à travers les baies vitrées ou sur la terrasse, on profite du ciel à perte de vue et d’un panorama à couper le souffle.



Le premier niveau d’habitation offre une grande pièce à vivre avec un sol différencié pour la cuisine et la salle à manger / salon.

Le premier niveau d’habitation offre une grande pièce à vivre avec un sol différencié pour la cuisine et la salle à manger / salon.
©Esprimm, Vincent Eschalier




Contact : Studio Vincent Eschalier

210, avenue Pasteur

93170 Bagnolet

Tél. : 09 82 55 68 13


Mail : studio@vincenteschalier.com

www.vincenteschalier.com

www.esprimm.com



Chaque terrasse est séparée par des claustras en bois qui préservent l’intimité des voisins.

Chaque terrasse est séparée par des claustras en bois qui préservent l’intimité des voisins.
©Esprimm, Vincent Eschalier




Une large baie vitrée éclaire le niveau inférieur, baigné de lumière.

Une large baie vitrée éclaire le niveau inférieur, baigné de lumière.
©Esprimm, Vincent Eschalier




On contemple la ville à 360 ° avec un panorama d’exception sur l’ouest parisien.

On contemple la ville à 360 ° avec un panorama d’exception sur l’ouest parisien.
©Esprimm, Vincent Eschalier




Les 4 maisons individuelles de 80 m² à 100 m² ont été créées avec une terrasse accessible sur la toiture de l’immeuble, véritable bouffée d’oxygène au cœur de la ville.

Les 4 maisons individuelles de 80 m² à 100 m² ont été créées avec une terrasse accessible sur la toiture de l’immeuble, véritable bouffée d’oxygène au cœur de la ville.
©Esprimm, Vincent Eschalier




Une table qui s’insère dans un pan de mur ouvert fait office de séparation de pièce.

Une table qui s’insère dans un pan de mur ouvert fait office de séparation de pièce.
©Esprimm, Vincent Eschalier




L’escalier intérieur avec ses dessus de marches en bois est intégré à une bibliothèque au second niveau.

L’escalier intérieur avec ses dessus de marches en bois est intégré à une bibliothèque au second niveau.
©Esprimm, Vincent Eschalier




Les matériaux simples et élégants se font écho dans toutes les pièces.

Les matériaux simples et élégants se font écho dans toutes les pièces.
©Esprimm, Vincent Eschalier