Journées de l’architecture pour le grand public

Anne Swynghedauw
Les journées 2015 organisées par le magazine Architectures à Vivre offrent l’occasion au grand public de parcourir de belles maisons d’architecte autrement que sur du papier glacé ou sur un site Internet. Visites.
En Aquitaine, le modernisme déstructuré, une maison imaginée par l’architecte Bassam El Okeily. Sur un terrain en pente, la maison est composée de trois volumes, un pour chaque génération. La cuisine au centre relie tous les membres de la famille. Les grandes pièces à vivre bénéficient de la lumière traversante grâce à des ouvertures zénithales et des baies vitrées.

En Aquitaine, le modernisme déstructuré, une maison imaginée par l’architecte Bassam El Okeily. Sur un terrain en pente, la maison est composée de trois volumes, un pour chaque génération. La cuisine au centre relie tous les membres de la famille. Les grandes pièces à vivre bénéficient de la lumière traversante grâce à des ouvertures zénithales et des baies vitrées.
©Jean-Baptiste Dorner


Chaque année, près de 500 maisons, appartements, extensions ou lofts, neufs ou réhabilités, sont ouverts à la visite dans plusieurs régions de France. À cette occasion, les particuliers rencontrent les architectes et les propriétaires. Trouver des inspirations ou des idées ou se rendre compte de la faisabilité d’un futur projet de construction, tels sont les arguments pour chaque visite. A moins que l’on préfère voir de beaux endroits… Les Journées d’Architectures à vivre sont devenues un rendez-vous incontournable depuis 15 ans. La dernière session en juin 2015 a remporté un vif succès. 



A Toulouse, une maison autonome. Seuil Architecture. Cette réhabilitation est réalisée en auto-construction à près de 90 % en terre cuite bois et acier. En étant passive elle contribue à la réduction de la dépendance à l’énergie.

A Toulouse, une maison autonome. Seuil Architecture. Cette réhabilitation est réalisée en auto-construction à près de 90 % en terre cuite bois et acier. En étant passive elle contribue à la réduction de la dépendance à l’énergie.
©Stéphane Brugidou




C’est une rencontre et des échanges entre architectes maîtres d’ouvrage et visiteurs, qui sont proposés ainsi qu’une découverte des dernières innovations techniques et esthétiques des architectes. Voici une sélection de huit maisons repérées et situées aux quatre coins de la France.



www.vincenteschalier.com

www.barres-coquet.fr

www.clementbaclearchitecte.fr

www.seuil.architectesonline.com

www.bassamelokeily.com

www.antoninziegler.com

www.arba.pro

www.atelierfadeboulade.com



Dans le sud, une construction tout en bois, par l’Atelier d`Architecture Fade Boulade. Posée sur l’atelier  de menuiserie en rez-de-chaussée, le logement profite de la vue sur la montagne Sainte-Victoire et de la terrasse. Le traitement opposé en façade des bardages, différencie les deux espaces.

Dans le sud, une construction tout en bois, par l’Atelier d`Architecture Fade Boulade. Posée sur l’atelier de menuiserie en rez-de-chaussée, le logement profite de la vue sur la montagne Sainte-Victoire et de la terrasse. Le traitement opposé en façade des bardages, différencie les deux espaces.
©Sylvain Felizat




A Fécamp, extension sur mer par Antonin Ziegler Architecte. Agrandir un espace de vie, créer un lieu inspirant face à la mer, tels étaient les enjeux de ce projet atypique. La solution fut de créer une extension à l’image d’un observatoire à trois pans vitrés.

A Fécamp, extension sur mer par Antonin Ziegler Architecte. Agrandir un espace de vie, créer un lieu inspirant face à la mer, tels étaient les enjeux de ce projet atypique. La solution fut de créer une extension à l’image d’un observatoire à trois pans vitrés.
©Antonin Ziegler




En Normandie, une  habitation minimaliste conçue par les architectes du bureau Arba. Le volume rectangulaire s’ouvre largement grâce aux baies coulissantes en bois de mélèze conçues comme des cloisons japonaises. La simplicité et la rigueur sont de mise pour une ode à la nature.

En Normandie, une habitation minimaliste conçue par les architectes du bureau Arba. Le volume rectangulaire s’ouvre largement grâce aux baies coulissantes en bois de mélèze conçues comme des cloisons japonaises. La simplicité et la rigueur sont de mise pour une ode à la nature.
©Arba




A Rennes, une maison jumelle, par Clément Bacle architecte. Empruntant les lignes de la bâtisse voisine, la seconde habitation offre une lecture contemporaine avec une ossature et une charpente bois. Les matériaux de façade opposent et réunissent les deux bâtiments : le bardage noir et l’appareillage en granit d’origine

A Rennes, une maison jumelle, par Clément Bacle architecte. Empruntant les lignes de la bâtisse voisine, la seconde habitation offre une lecture contemporaine avec une ossature et une charpente bois. Les matériaux de façade opposent et réunissent les deux bâtiments : le bardage noir et l’appareillage en granit d’origine
©Martin Argyroglo




Près de Lyon, un monobloc tout en transparence, signé Barrès Coquet Architectes. Construite en terrain inondable, cette maison tout en longueur repose sur des pilotis. Deux boîtes rassemblent les espaces techniques et les pièces intimes pour que la lumière joue avec les volumes, à la japonaise.

Près de Lyon, un monobloc tout en transparence, signé Barrès Coquet Architectes. Construite en terrain inondable, cette maison tout en longueur repose sur des pilotis. Deux boîtes rassemblent les espaces techniques et les pièces intimes pour que la lumière joue avec les volumes, à la japonaise.
©Jérôme Ricolleau




Une maison de vacances au Cap d’Agde par Vincent Eschalier Architectes. Sur un terrain en front de mer, le système constructif en cube est  en harmonie avec la nature environnante; il reprend l’architecture d’une villa balnéaire version contemporaine. Les ouvertures en façades optimisent les apports de lumière naturelle.

Une maison de vacances au Cap d’Agde par Vincent Eschalier Architectes. Sur un terrain en front de mer, le système constructif en cube est en harmonie avec la nature environnante; il reprend l’architecture d’une villa balnéaire version contemporaine. Les ouvertures en façades optimisent les apports de lumière naturelle.
©Marie-Caroline Lucat