Une maison à modules qui rayonne comme un soleil

Agnès Zamboni
Les différents volumes de cette maison modulable cadrent tous les moments de la journée. Avec sa terrasse, supérieure en porte-à-faux, qui joue le rôle de brise-soleil, elle ne craint pas la canicule.
Aérienne, la boîte en red cedar semble flotter en lévitation sur la sa base.

Aérienne, la boîte en red cedar semble flotter en lévitation sur la sa base.
©Brice Desrez

Une implantation particulière


Situé sur une zone pavillonnaire limitrophe de la ville de Châteauroux, ce projet de construction ne profitait pas d’un emplacement de choix. A proximité d’une route, il s’agissait de bâtir une maison d’environ 300 m² sur un terrain étroit, une bande constructible de 40 mètres de long. « Pour réaliser un volume classique, il aurait fallu un terrain deux fois plus grand », raconte l’architecte DPLG Emmanuel Alassoeur. Le terrain a permis un déploiement particulier de l’espace, avec une façade orientée plein sud, et une vue arrière sur la forêt côté nord. Soleil du matin, à l’est ou soleil du soir, la maison remplit parfaitement l’espace du terrain. « Les propriétaires souhaitaient un toit terrasse qui n’a pas posé problème. Par contre, l’habillage en tôle, proposé initialement, n’a pas été accepté au niveau du permis de construire. J’ai donc proposé un bardage en red cedar qui offre une jolie patine grise au fil du temps ».


Le volume découpé de l’ensemble évite l’effet de masse de cette vaste maison de plus de 300 m².

Le volume découpé de l’ensemble évite l’effet de masse de cette vaste maison de plus de 300 m².
©Brice Desrez


Une forme inédite


De construction mixte, en maçonnerie et ossature bois, la forme de la maison a été déterminée par celle de la parcelle. Découpée, elle dessine une sorte d’axe entre croix et étoile, avec un effet de repli en d’alcôve plus confidentiel. Chaque sous-espace, situé à l’est, au nord et au sud, est relié à un espace central. Au rez-de-chaussée, on trouve une grande pièce à vivre autour de laquelle viennent se greffer, comme des constellations, d’autres pièces. Côté nord, la chambre des parents est accompagnée d’une salle de bains et côté sud deux autres chambres, une salle et de bains et un bureau. Au premier étage, un volume en bois en porte-à-faux, comme une boîte vient se poser sur la base. C’est le royaume des enfants…


Le local technique, comme le volume supérieur, a été habillé d’un bardage en red cedar.

Le local technique, comme le volume supérieur, a été habillé d’un bardage en red cedar.
©Brice Desrez


Un confort en toutes saisons


La maison s’ouvre et se referme avec un jeu ambivalent d’espaces, offrant des vues sur l’extérieur et des volumes plus abrités. Agréable à vivre en toutes saisons, elle est chaude l’hiver. Très aérée, dotée de grandes baies vitrées, offre une ventilation naturelle l’été.


A l’intérieur, la couleur sculpte l’espace. Un escalier hélicoïdal accède au niveau supérieur, domaine des enfants.

A l’intérieur, la couleur sculpte l’espace. Un escalier hélicoïdal accède au niveau supérieur, domaine des enfants.
©Brice Desrez


Cet art de vivre lié à sa géométrie particulière vous séduit-elle ?


Réalisation :

Emmanuel Alassoeur

Architecte DPLG

14, place Saint-Cyran

36000 Châteauroux

Tél. : 02 54 36 20 76

Mail : ea.architecte@wanadoo.fr

www.atelier-alassoeur.com


Descriptif technique :

SHON : 326 m²

Année de construction : 2009

Durée de l’étude : 12 mois

Durée des travaux : 14 mois

Montant des travaux : non communiqué

Dispositif énergétique : géothermie, VMC double flux et toiture végétalisée

Performances énergétiques : 58 kWh/m²


A l’extérieur, le contraste des matériaux offre une légèreté visuelle.

A l’extérieur, le contraste des matériaux offre une légèreté visuelle.
©Brice Desrez