Reconversion réussie : un loft tout confort

Agnès Zamboni
Ancienne usine de torréfaction puis garage, cette construction des années 1920 a retrouvé une troisième vie. Une habile rénovation a mis en valeur sa nature industrielle.
La façade de la maison reprend les codes de l’ancien atelier, la brique et le bois.

La façade de la maison reprend les codes de l’ancien atelier, la brique et le bois.
©Justine Stankiewicz, J&A décoration

Un lieu qui a conservé son âme


« Avec les propriétaires, nous avons décidé de transformer le bâtiment en loft, sans le dénaturer. On a conservé tout ce qu’il était possible de mettre en valeur, et on a fait réapparaître les caractéristiques architecturales comme les murs en brique cachés derrière un enduit», explique Maureen Gâté, architecte DPLG de l’agence MGA. «Au rez-de-chaussée, j’ai dessiné une grande pièce à vivre carrée de 64 m² de plan libre qui correspond au volume d’origine sans cloison. La cuisine a été aménagée dans l’appentis accolé au bâtiment, après reconstruction de son mur en brique (mémoire du lieu), qui s’est écroulé pendant les travaux. Et les combles ont été aménagés pour créer un maximum de volume dans un minimum d’espace. Ce second niveau est composé de chambres et salles de bains cloisonnées, auxquelles s’ajoute des espaces de circulation.


Les installations électriques, interrupteurs et gaines en plastique peint en noir, volontairement apparents, façon usine,  participent au décor de style industriel.

Les installations électriques, interrupteurs et gaines en plastique peint en noir, volontairement apparents, façon usine, participent au décor de style industriel.
©Justine Stankiewicz, J&A décoration


La couleur donne le ton


« Pour animer l’espace, nous avons choisi une teinte phare. C’est l’orange qui donne le ton, qui s’accorde avec les nuances de la brique et contraste sur les teintes neutres, les gris de l’inox ou du béton et les beiges et bruns des matières naturelles comme le bois ». Le mobilier conjugue à la fois des meubles qui font référence à l’univers des ateliers et des usines associés à des pièces de design iconiques. Et les matériaux bruts empruntés au monde industriel sont réchauffés par la couleur qui sert aussi à redessiner les espaces.


Pour personnaliser ces portes de chambres sans particularité, on les a entièrement peint dans une couleur. Pour créer une harmonie raffinée, on a associé trois hauteurs de tons différents, un orange vif et lumineux, un rouge dense et profond et un gris pastel contenant une pointe de rouge qui lui donne une nuance lilas. Chaise, Panton Chair en polypropylène teinté mandarine, Vitra.

Pour personnaliser ces portes de chambres sans particularité, on les a entièrement peint dans une couleur. Pour créer une harmonie raffinée, on a associé trois hauteurs de tons différents, un orange vif et lumineux, un rouge dense et profond et un gris pastel contenant une pointe de rouge qui lui donne une nuance lilas. Chaise, Panton Chair en polypropylène teinté mandarine, Vitra.
©Justine Stankiewicz, J&A décoration


Des aménagements chaleureux


Dans la grande pièce à vivre, en l’absence de cloison, on a matérialisé le coin repas en créant au sol un tapis de béton de 2 mètres par 3. Pour le dessiner, en amont, on a rehaussé la chape de 2 cm pour qu’elle soit au même niveau que le parquet en chêne. Et la poutre maîtresse traversante de 8 mètres de long  a été mise en valeur. Décapée et simplement peinte en noir, elle crée une ligne de force dans l’espace. Car ici, le challenge était de mettre en valeur l’authenticité du lieu, en l’adaptant à la vie familiale.


Pensez-vous que le pari de ce loft à la fois industriel et design est réussi ?


Une bibliothèque aux montants en acier, réalisée sur mesure, habille toute la longueur de la pièce.

Une bibliothèque aux montants en acier, réalisée sur mesure, habille toute la longueur de la pièce.
©Justine Stankiewicz, J&A décoration


Réalisation :

Agence MGA, Maureen Gâté, architecte DPLG

1, rue Albert 1er

92600 Asnières

Tél. : 01 55 02 30 06 et 06 60 77 43 77

www.mga-architectes.com

Mail : maureen.gate@bbox.fr


En collaboration avec Justine Stankiewicz de l’entreprise J&A décoration (www.ja-decoration.com)


Descriptif technique :

SHON : 126 m²

Année de création : 2010-11 et bâtiment d’origine construit en 1925

Durée de l’étude : 12 mois

Durée des travaux : 12 mois

Montant des travaux : 300 000 € HT, hors honoraires de l’architecte

Dispositifs énergétiques : 4 panneaux solaires  pour alimenter en eau chaude et plancher chauffant au rez-de-chaussée

Performances énergétiques : non communiquées


Dans cette chambre d’amis, pour mettre en valeur la brique retrouvée derrière de vieux enduits, on a sablé les murs au Karcher et bouché les trous à la chaux, un matériau respirant de même nature que la brique. On a recouvert ensuite avec un produit hydrofuge pour stabiliser la brique et éviter l’effritement des joints. A noter, le coffrage qui camoufle des tuyaux et qui sert à la fois de tête de lit et de chevet pour poser des cadres.

Dans cette chambre d’amis, pour mettre en valeur la brique retrouvée derrière de vieux enduits, on a sablé les murs au Karcher et bouché les trous à la chaux, un matériau respirant de même nature que la brique. On a recouvert ensuite avec un produit hydrofuge pour stabiliser la brique et éviter l’effritement des joints. A noter, le coffrage qui camoufle des tuyaux et qui sert à la fois de tête de lit et de chevet pour poser des cadres.
©Justine Stankiewicz, J&A décoration