Rénovation dans un esprit développement durable

Agnès Zamboni
Déjà modifiée et agrandie, cette grande maison a trouvé un second souffle grâce à une nouvelle restructuration. Mission accomplie par l’architecte Olivier Chabaud.
De style anglo-normand, la maison de base, début de siècle, avait été agrandie dans les années 1970. A gauche, la maison construite en 1904; à droite, l’extension des années 1970.

De style anglo-normand, la maison de base, début de siècle, avait été agrandie dans les années 1970. A gauche, la maison construite en 1904; à droite, l’extension des années 1970.
©DR

Un essai à transformer


Cette maison, qui appartient à un couple avec deux enfants,  avait été achetée, il y a 8 ans, lorsque l’architecte Olivier Chabaud a été amenée à la restructurer une seconde fois.


« Elle avait déjà subi quelques travaux, mais l’ensemble n’offrait pas une image cohérente. La cuisine avait été refaite, mais le reste était en attente. La distribution au rez-de-chaussée manquait de logique, de fonctionnalité et de lumière. Une véranda, ouverte sur une piscine, accueillait un bureau, une salle de sport et un jacuzzi, et  s’ajoutait aux deux autres bâtiments. La tâche s’annonçait complète et complexe. Au final, pas moins de 27 entreprises ont été impliquées dans ce chantier ». Et Olivier Chabaud a aussi assuré une mission de designer.


La terrasse en pente douce donnant sur la Seine a été réaménagée avec un enrochement et la construction d’un muret.

La terrasse en pente douce donnant sur la Seine a été réaménagée avec un enrochement et la construction d’un muret.
©DR


Entre ancien et moderne  


Un savant équilibre devait être respecté entre les aménagements existants à conserver et les transformations, qui apportaient un esprit plus contemporain. Ici, les teintes naturelles du bois clair s’accordent avec le cachet ancien du lieu modernisé par l’omniprésence du blanc. Olivier Chabaud a mis un point d’honneur à ce que son travail n’entre jamais en conflit esthétique avec les matériaux  d’origine. Et le code couleur - beige, blanc, bois - sert de fil conducteur, pour harmoniser les différents espaces.


La véranda s’ouvre sur la piscine encadrée d’un ponton en ipé, bois tropical imputrescible et parfait pour l’extérieur.

La véranda s’ouvre sur la piscine encadrée d’un ponton en ipé, bois tropical imputrescible et parfait pour l’extérieur.
©DR


L’écologie en sus


Il s’agissait aussi de trouver la bonne équation pour faire entrer cette maison dans le 3ème millénaire, et l’ère des économies d’énergie. « Toutes les solutions possibles, dans le cadre d’une rénovation, ont été étudiées pour atteindre le niveau BBC. Le projet a nécessité un budget important, mais pas démesuré par rapport à la surface traitée. C’est l’équipement de la cuisine semi-professionnelle qui a coûté le plus cher. C’était un choix assumé des propriétaires», révèle Olivier Chabaud.


Et vous, quel poste privilégieriez-vous, lors d’une rénovation ?  


Plan du général du site avec maison, piscine et tennis. Le site est composé de plusieurs bâtiments qui ont du être tous revisités, pour offrir une nouvelle cohérence harmonieuse.

Plan du général du site avec maison, piscine et tennis. Le site est composé de plusieurs bâtiments qui ont du être tous revisités, pour offrir une nouvelle cohérence harmonieuse.
©DR


Descriptif technique :

SHON : 350 m²  + 120 m² d’extension

Année de création : 2010

Durée de l’étude : 3 mois

Durée des travaux : 18 mois

Montant des travaux : non communiqué

Dispositif énergétique : doublage des murs, peinture bio, ventilation double flux, électricité et câbles blindés qui réduisent les champs électromagnétiques, pompe à chaleur pour le chauffage de l’ensemble de la maison et ballon thermodynamique électrique pour l’eau chaude, récupération des eaux de pluie et panneaux solaires sur nouvelle construction en bois, triple vitrage sur fenêtres situées au nord et double vitrage sur ouvertures situées côté sud pour profiter de la chaleur naturelle du soleil.

Performances énergétiques : niveau BBC


Réalisation :

Olivier Chabaud, OCAA architectes et associés,

28 ter, rue des Petits Pois, 921140 Clamart

Et 7, rue Plumet, 75015 Paris

Tél. : 01 80 87 64 50.

Mail : chabaud@olivierchabaud.com

www.olivierchabaud.com


La cuisine offre un savant compromis de tradition et modernité. Elle remplace le style USA précédent. Des panneaux coulissants en verre dépoli permettent de moduler l’espace, en fonction des différents moments de la journée.

La cuisine offre un savant compromis de tradition et modernité. Elle remplace le style USA précédent. Des panneaux coulissants en verre dépoli permettent de moduler l’espace, en fonction des différents moments de la journée.
©DR


La grande pièce à vivre de 52 m² a été rafraîchie par le choix de la couleur blanche.

La grande pièce à vivre de 52 m² a été rafraîchie par le choix de la couleur blanche.
©DR


Cette salle de bains, à la baignoire rétro et aux murs lambrissés, est modernisée par le choix de la couleur vert anis.

Cette salle de bains, à la baignoire rétro et aux murs lambrissés, est modernisée par le choix de la couleur vert anis.
©DR


La salle de sport est équipée d’une verrière mobile qui avance au niveau du bassin pour nager hiver comme été.

La salle de sport est équipée d’une verrière mobile qui avance au niveau du bassin pour nager hiver comme été.
©DR


Le dessin de la mezzanine en bois sombre a été allégé. Elle dessine un espace de 35 m². Le billard et la bibliothèque ont été dessinés par Olivier Chabaud. Le mur de briques a été rapporté pour rendre l’espace plus chaleureux, et absorber le trop plein de lumière.

Le dessin de la mezzanine en bois sombre a été allégé. Elle dessine un espace de 35 m². Le billard et la bibliothèque ont été dessinés par Olivier Chabaud. Le mur de briques a été rapporté pour rendre l’espace plus chaleureux, et absorber le trop plein de lumière.
©DR