La villa Bateau Ivre de Jacques Patingre

Nda Magazine
Le Bateau Ivre, une villa imaginée par l’architecte Jacques Patingre, est le fruit du constructeur Villas la Provençale, et l’une des dix maisons contemporaines réalisées sous le label « villasconcept.com ». Visite guidée…
La villa Bateau Ivre tient son nom de sa situation, sur l’Isle de la Sorgue, entre les eaux de la Méditerranée et de l’Atlantique, mais elle n’a rien du bateau d’Arthur Rimbaud, malmené par les flots: c’est une maison futuriste performante, car basse consommation énergétique.

La villa Bateau Ivre tient son nom de sa situation, sur l’Isle de la Sorgue, entre les eaux de la Méditerranée et de l’Atlantique, mais elle n’a rien du bateau d’Arthur Rimbaud, malmené par les flots: c’est une maison futuriste performante, car basse consommation énergétique.
©Pierre Guerville / Odyance

Véritable villa contemporaine, le Bateau Ivre a été conçu et réalisé par l’architecte marseillais Jacques Patingre. C’est une pure merveille qui a tout pour rendre ivre de bonheur ses propriétaires. Cette maison futuriste, performante, puisque basse consommation énergétique, doit son nom à sa situation, sur l’Isle de la Sorgue. Elle se situe au partage des eaux Méditerranée/Atlantique, tel un voilier ivre dans les tourmentes des eaux qui prennent des directions différentes dans le Vaucluse.


Des difficultés ont été rencontrées lors de la construction. D’une part le terrain était proche d’une zone inconstructible ; d’autre part, son orientation était défavorable par la présence de la rivière côté Nord. En effet, le principe bioclimatique recommande le Sud pour une faible consommation énergétique.


Une belle piscine en L a été installée au bord de la villa, pour profiter de ce bel endroit les pieds dans l’eau !

Une belle piscine en L a été installée au bord de la villa, pour profiter de ce bel endroit les pieds dans l’eau !
©Pierre Guerville / Odyance


Fluidité et luminosité


Le concept architectural a donné une place majeure à la luminosité. La villa contemporaine de 200 m2 au budget maîtrisé (2400 €/m2) est une prouesse architecturale d’ingéniosité. Le rez-de-chaussée, avec un séjour de 50 m2 d’un côté, et de l’autre avec l’accueil, la cuisine, le garage, un local technique et les commodités, est constitué d’espaces ouverts favorisant la circulation. L’architecte a joué avec les grands volumes, les circulations fluides et la lumière naturelle. Ainsi de la façade côté route, le soleil traverse un mur percé de pavés de verre et la baie vitrée du séjour. Ensoleillement maximal garanti pour le confort de tous, éclairant même la piscine. Côté Nord, de larges baies vitrées à triple épaisseur assurent une isolation hors norme. Toutes les solutions pour une économie d’énergie ont été appliquées. La consommation d’énergie annuelle est de 30 kwh/m2, et avec les panneaux photovoltaïques en toiture, elle est passée en dessous des 20 kwh/m2. En hiver, tous les espaces de la maison ont une température de 21°C quelque soit temps, y compris les espaces aux larges baies vitrées sur rez-de-chaussée. La consommation pour l’eau chaude et le chauffage ne dépasse pas les 500 €/an.


Un mobilier design sublime les 200 m² de la villa. La lumière naturelle emplit toutes les pièces, grâce à d’immenses baies vitrées et l’absence de cloisons créant de grands espaces ouverts.

Un mobilier design sublime les 200 m² de la villa. La lumière naturelle emplit toutes les pièces, grâce à d’immenses baies vitrées et l’absence de cloisons créant de grands espaces ouverts.
©Pierre Guerville / Odyance


Un mobilier design qui sublime la villa


Pour parfaire le tout, le propriétaire a su meubler les lieux en choisissant du mobilier design approprié. Une cuisine Hardy du Studio Romual, avec des suspensions de mini bouteilles d’apéritif. Un papier peint à la façon Mondrian est posé dans un dressing/sanitaires près de l’entrée. Le rez-de-chaussée est totalement ouvert, sans aucune cloison fermée. Les percées rondes, carrées et rectangulaires ponctuent les espaces. Un majestueux escalier central souligne la structure et ouvre la perspective du haut. A l’étage, deux volumes distincts sont reliés par une passerelle en verre et en métal. A droite, deux chambres d’enfants séparées par une salle de bain commune, et à gauche, une suite parentale, une chambre de petite fille et une salle de bain au carrelage Opiocolor/Casamond de couleur prune et de mosaïques. Tout a été étudié pour offrir une vue sur le jardin et la Sorgue. Une verrière dans l’atrium central permet de plonger le regard sur la piscine en L, tandis que les hublots de la chambre parentale apportent une lumière diffuse sans trop ouvrir la façade. Un aspect original avec une patine à effet couteau est décliné dans plusieurs coloris dans toute la villa (rouge dans le cuisine, prune dans les toilettes et gris sur les murs de l’étage). Un chemin au sol d’ardoise et de galets entoure la maison et isole ainsi ses fondations de l’humidité du jardin.


Tout est modernité et performances énergétiques. Le Bateau Ivre vogue dans les eaux du respect de l’environnement, du design contemporain, et symbolise la villa Basse Consommation (BBC) qui est une alternative à la maison traditionnelle tout en restant dans les mêmes budgets.


Les hublots installés dans la chambre parentale apportent une lumière diffuse, sans trop ouvrir la façade.

Les hublots installés dans la chambre parentale apportent une lumière diffuse, sans trop ouvrir la façade.
©Pierre Guerville / Odyance


Fiche technique:


Jacques Patingre

Architecte et directeur associé des Villas Concept

170, Chemin de la Salette

13011 Marseille

Tél. : 06 22 44 14 76


www.villasconcept.com

www.villaslaprovencale.com

www.ndamagazine.com


Un majestueux escalier central souligne la structure de la villa. Les deux volumes distincts sont reliés par une belle passerelle en verre et en métal.

Un majestueux escalier central souligne la structure de la villa. Les deux volumes distincts sont reliés par une belle passerelle en verre et en métal.
©Pierre Guerville / Odyance


Le Bateau Ivre est une villa imaginée par l’architecte Jacques Patingre, et l’une des dix maisons contemporaines réalisées sous le label « villasconcept.com ». Une grande place a été accordée à la lumière naturelle, avec d’immenses baies vitrées et des percées rondes, carrées et rectangulaires qui ponctuent les espaces.

Le Bateau Ivre est une villa imaginée par l’architecte Jacques Patingre, et l’une des dix maisons contemporaines réalisées sous le label « villasconcept.com ». Une grande place a été accordée à la lumière naturelle, avec d’immenses baies vitrées et des percées rondes, carrées et rectangulaires qui ponctuent les espaces.
©Pierre Guerville / Odyance