Installer un sèche-serviette

Clément Martin
Oubliez les sorties de bains, où frigorifié, vous tentez de vous réchauffer dans une serviette humide. Simple à poser, le sèche-serviette rendra votre salle de bains plus confortable et plus agréable.
Un sèche-serviette avec une fonction sèche-cheveux intégrée, la collection Supra se présente sous une forme compacte, mais fonctionnelle.

Un sèche-serviette avec une fonction sèche-cheveux intégrée, la collection Supra se présente sous une forme compacte, mais fonctionnelle.
©DR

Si le sèche-serviette conserve la chaleur et le moelleux des serviettes de toilettes, il ne se contente pas seulement de prendre soin du linge. Nombreux sont les modèles munis d’un système soufflant, qui chauffe la pièce afin de la garder à bonne température. Autrefois peu décoratif, le sèche-serviette est devenu un objet design à part entière, qui apportera un réel confort à votre salle de bains. Son installation est d’une facilité déconcertante, mais elle demande de connaître quelques normes en électricité.


Précautions à prendre


Une salle de bains est divisée en différents volumes de sécurité. Le volume 1 correspond shématiquement à la baignoire ou la douche, aucun appareil électrique ne doit y être installé. Un sèche-serviette peut s’installer à partir du volume 2 et au-delà, quelque soit son mode de fonctionnement. Cette zone est proche de la sortie de bains pour permettre l’accessibilité aux serviettes, mais l’appareil doit être protégé contre les projections d’eau. Le raccordement électrique doit se faire à l’intérieur de l’appareil. Si le raccordement se fait grâce à une boîte de dérivation étanche, celle-ci doit se situer dans le volume de sécurité 3 (à plus de 60 cm de la sortie de bain).


Le sèche-serviette doit être de classe 2, c’est-à-dire avec une double isolation et sans raccordement à un conducteur de terre. Vérifiez que l’appareil respecte bien les normes de sécurité française. En outre, le sèche-serviette doit être tenu à l’écart des courants d’air, au risque de perturber son fonctionnement. Situé à 25 cm à partir du sol, il ne peut être placé à moins de 25 cm d’un lavabo. Il ne doit pas en outre s’installer sous une prise de courant fixe. Les modèles soufflants ne peuvent pas être posés à une altitude supérieure à 1 000 mètres, car leur fonctionnement pourrait être aléatoire.


Préparation du matériel


Certes, l’installation d’un sèche-serviette est à la portée de tous, mais elle demande d’être prudent à cause d’une manipulation liée à l’électricité. Soyez vigilant. Sachez qu’un sèche-serviette peut peser entre 3 et 25 kg ; n’hésitez pas à vous faire aider, pour plus de facilité. Le matériel, nécessaire à l’installation d’un sèche-serviette, se compose :



  • D’une scie et sa boîte à onglets, ainsi qu’une lime pour la découpe des plinthes.

  • De fils d’alimentation électrique, mais vérifiez les indications de nombre et de couleurs nécessaires sur la notice fournie avec votre sèche-serviette.

  • D’un cutter ou une pince à dénuder.

  • D’un mètre et un niveau à bulle pour repérer les points de fixations du sèche-serviette.

  • D’une perceuse, de chevilles et d’embases.

  • D’un tournevis et de vis.


Le raccordement électrique du sèche-serviette


Lorsque l’emplacement du sèche-serviette est défini, mesurez la longueur de plinthe nécessaire, pour la dissimulation des fils électriques. Sciez la plinthe à la dimension désirée et limez les bords, afin d’obtenir un travail net. La plinthe se fixe au mur, de l’emplacement du sèche-serviette jusqu’au raccordement au tableau d’alimentation. Il faut prévoir de 20 à 30 cm de retour de plinthe, pour atteindre la boîte de connexion du sèche-serviette. Les fils d’alimentation s’installent dans la plinthe, depuis la boîte de dérivation, jusqu’à la base du sèche-serviette. A cause du nombre différent de schémas de montage, respectez à la lettre les indications de la notice, au sujet du nombre et du code de couleurs des fils. A l’aide d’un cutter ou d’une pince à dénuder, retirez l’extrémité des fils, pour les brancher sur les connecteurs du radiateur.


Installation du sèche-serviette


Pour commencer, repérez les points de fixations de l’appareil. La plupart du temps, le sèche-serviette est muni d’un gabarit en carton, à poser sur le futur emplacement, ce qui vous permettra de repérer plus facilement les différents points. Si tel n’est pas le cas, vous allez devoir prendre les mesures précises de l’emplacement de votre sèche-serviette à l’aide d’un mètre et d’un niveau à bulle. Après avoir repéré les points, utilisez une perceuse afin d’obtenir les trous de fixation, où se nicheront les chevilles. Installez les embases, qui serviront de support aux entretoises du sèche-serviette. Vissez les montants de l’appareil. Vous pouvez alors accrocher l’appareil, mais vérifiez avec le niveau à bulle que celui-ci est bien positionné. A la première mise en marche, il est possible de sentir une légère odeur, qui correspond à l’évacuation des traces de fabrication de l’appareil.


Désormais, vous pourrez profiter d’une salle de bains plus agréable, grâce à la chaleur diffusée par votre sèche-serviette. Il ne vous reste plus qu’à vous emmaillotez dans l’une de vos serviettes chaudes, pour profiter de son moelleux. 


www.supra.fr

www.lapeyre.fr