Isoler sa maison par l’extérieur

Michel Balic
Les économies d'énergie et les réductions d'émissions de CO2 sont deux gains majeurs apportés par l'isolation thermique par l'extérieur, tout en valorisant son patrimoine sur le plan de l’embellissement de la façade.
Etape 15 : Le client est satisfait, sa maison a retrouvé une peau neuve, et lui-même un confort d’utilisation dès le chantier terminé !

Etape 15 : Le client est satisfait, sa maison a retrouvé une peau neuve, et lui-même un confort d’utilisation dès le chantier terminé !
©DR

En 15 étapes illustrées, Maison.com vous permet de bien comprendre comment une entreprise spécialisée pourra isoler votre maison par l’extérieur. A vous les économies d’énergie, la facture de chauffage réduite et votre maison embellie et valorisée.


Remerciements :        


Weber (fabricant de mortier)  www.weber.fr


Etape 1 : Poser un rail de départ. Ici, on ne démarre pas au sol, car on avait des hourdis béton isolés en partie basse. Ce rail de départ sert à protéger le complexe isolant des rongeurs.

Etape 1 : Poser un rail de départ. Ici, on ne démarre pas au sol, car on avait des hourdis béton isolés en partie basse. Ce rail de départ sert à protéger le complexe isolant des rongeurs.
©DR


Etape 2 : La préparation du mélange de sous-enduit à la chaux aérienne sert également pour les plots de calage.

Etape 2 : La préparation du mélange de sous-enduit à la chaux aérienne sert également pour les plots de calage.
©DR


Etape 3 : On pose les plaques d’isolant 100*50 cm maintenues par des plots de calage, à raison de 8 par plaque. Ces plots servent à rectifier les défauts de planéité de la façade allant jusqu’à 1 cm maxi sur 2 mètres. Sur un support absorbant, on aurait pu utiliser un mortier de collage.

Etape 3 : On pose les plaques d’isolant 100*50 cm maintenues par des plots de calage, à raison de 8 par plaque. Ces plots servent à rectifier les défauts de planéité de la façade allant jusqu’à 1 cm maxi sur 2 mètres. Sur un support absorbant, on aurait pu utiliser un mortier de collage.
©DR


Etape 4 : Réaliser des découpes en « L » à toutes les ouvertures, fenêtres, portes, baies, balcons… Ceci évite l’apparition de fissures, qui pourraient se former à l’intersection de deux plaques d’isolant.

Etape 4 : Réaliser des découpes en « L » à toutes les ouvertures, fenêtres, portes, baies, balcons… Ceci évite l’apparition de fissures, qui pourraient se former à l’intersection de deux plaques d’isolant.
©DR


Etape 5 : Ici, l’entreprise a choisi des chevilles à frapper. Leur nombre est défini par la carte neige et vents (4 à 10 chevilles par m²), mais il faut vérifier sur le chantier le test d’arrachement. A noter qu’une cheville par vissage a une meilleure résistance à l’arrachement, qu’une cheville à frapper.

Etape 5 : Ici, l’entreprise a choisi des chevilles à frapper. Leur nombre est défini par la carte neige et vents (4 à 10 chevilles par m²), mais il faut vérifier sur le chantier le test d’arrachement. A noter qu’une cheville par vissage a une meilleure résistance à l’arrachement, qu’une cheville à frapper.
©DR


Etape 6 : Les chevilles supposent aussi de respecter les règles de l’Art ! On enfonce d’abord la collerette de la cheville dans l’isolant, puis ensuite on frappe le clou. Ceci permet d’ancrer la cheville dans le mur. On voit trop souvent les entreprises enfoncer l’ensemble : l’ancrage s’en trouve fragilisé.

Etape 6 : Les chevilles supposent aussi de respecter les règles de l’Art ! On enfonce d’abord la collerette de la cheville dans l’isolant, puis ensuite on frappe le clou. Ceci permet d’ancrer la cheville dans le mur. On voit trop souvent les entreprises enfoncer l’ensemble : l’ancrage s’en trouve fragilisé.
©DR


Etape 7 : Etape importante, le ponçage des jonctions des plaques d’isolant pour éliminer les désafleurs entre plaques. Une opération nécessaire pour éviter les fissures et les spectres de couleurs. En effet, la couleur finale de l’enduit dépend du temps de séchage, et donc de son épaisseur.

Etape 7 : Etape importante, le ponçage des jonctions des plaques d’isolant pour éliminer les désafleurs entre plaques. Une opération nécessaire pour éviter les fissures et les spectres de couleurs. En effet, la couleur finale de l’enduit dépend du temps de séchage, et donc de son épaisseur.
©DR


Etape 8 : On commence toujours par tramer les angles des fenêtres. Ici, on repère les dimensions afin de découper le produit à la bonne longueur.

Etape 8 : On commence toujours par tramer les angles des fenêtres. Ici, on repère les dimensions afin de découper le produit à la bonne longueur.
©DR


Etape 9 : L’opération consiste à enduire le support puis à positionner le profilé d’angle avant de le maroufler pour une fixation optimale.

Etape 9 : L’opération consiste à enduire le support puis à positionner le profilé d’angle avant de le maroufler pour une fixation optimale.
©DR


Etape 10 : On met la première passe d’enduit, puis on positionne les trames qui vont permettre d’apporter une bonne rigidité au complexe d’isolation. On recouvre cette trame par une seconde passe d’enduit que l’on lisse. L’épaisseur de cet enduit varie entre 6 et 10 mm, suivant la finition voulue.

Etape 10 : On met la première passe d’enduit, puis on positionne les trames qui vont permettre d’apporter une bonne rigidité au complexe d’isolation. On recouvre cette trame par une seconde passe d’enduit que l’on lisse. L’épaisseur de cet enduit varie entre 6 et 10 mm, suivant la finition voulue.
©DR


Etape 11 : Reste à préparer le mélange de finition. Il suffit de malaxer l’enduit en poudre mélangé avec de l’eau. Le client a le choix entre 400 teintes et aspects.

Etape 11 : Reste à préparer le mélange de finition. Il suffit de malaxer l’enduit en poudre mélangé avec de l’eau. Le client a le choix entre 400 teintes et aspects.
©DR


Etape 12 : On applique la finition à la taloche ; ici un enduit de parement mince taloché.

Etape 12 : On applique la finition à la taloche ; ici un enduit de parement mince taloché.
©DR


Etape 13 : Enfin, il n’y a plus qu’à lisser l’enduit de finition à la taloche.

Etape 13 : Enfin, il n’y a plus qu’à lisser l’enduit de finition à la taloche.
©DR


Etape 14 : La dernière étape consiste à appliquer un joint de mastic, pour éviter que l’enduit soit en contact direct avec la tapée de fenêtre, pour permettre la dilatation du système d’isolation thermique par l’extérieur.

Etape 14 : La dernière étape consiste à appliquer un joint de mastic, pour éviter que l’enduit soit en contact direct avec la tapée de fenêtre, pour permettre la dilatation du système d’isolation thermique par l’extérieur.
©DR