Le lambris, un habit qui s’adapte à tous les styles

Clément Martin
Longtemps déconsidéré, le lambris redevient un élément incontournable dans l’architecture intérieure. Grâce à ses multiples variétés d’essences et de couleurs, ce revêtement mural s’accorde avec toutes les envies.
Avec des nuances plus métallisées, ce lambris Sylverwood rappelle l’esprit industriel, comme dans un loft new-yorkais. Patiné par le temps, il crée une véritable atmosphère, grâce à sa diffusion subtile de la lumière.

Avec des nuances plus métallisées, ce lambris Sylverwood rappelle l’esprit industriel, comme dans un loft new-yorkais. Patiné par le temps, il crée une véritable atmosphère, grâce à sa diffusion subtile de la lumière.
©DR

Depuis quelques années, le lambris a connu une évolution fulgurante dans le monde de la décoration d’intérieur. Longtemps considéré comme un cache-misère, le lambris s’identifiait à « un style campagnard » affirmé, avec la fameuse « frisette » en pin vernis aux nœuds apparents. Aujourd’hui, grâce à l’engouement pour le bois, le lambris s’offre une nouvelle jeunesse, en devenant un revêtement mural à succès. Si le lambris séduit, ce sont aussi ses multiples possibilités et ses capacités d’adaptation, qui lui apportent un charme particulier.


Gascogne Wood Projects donne au lambris un aspect créatif, en proposant de laisser son imagination dicter la pose du lambris. L’expression est au cœur du projet, pour personnaliser son intérieur, notamment par un jeu de décalage entre les lambris.

Gascogne Wood Projects donne au lambris un aspect créatif, en proposant de laisser son imagination dicter la pose du lambris. L’expression est au cœur du projet, pour personnaliser son intérieur, notamment par un jeu de décalage entre les lambris.
©DR


Outre la décoration d’une pièce à vivre, le lambris permet d’embellir les salles d’eau et de protéger les soubassements des murs. L’entretien du lambris ne demande pas de soins particuliers, offrant un excellent rapport qualité-prix. Grâce à sa longévité, le bois est un matériau vivant, qui respire, entièrement naturel et surtout recyclable. En outre, le lambris permet une meilleure isolation thermique, particulièrement pour les murs exposés aux vents dominants. Il constitue également un bon isolant phonique pour les murs mitoyens ou les cloisons. Associé à ses caractéristiques techniques, le lambris propose une variété presque infinie de designs, grâce aux choix des longueurs de lames, des couleurs et des essences de bois, ou même des méthodes de pose.


Comment choisir son lambris ?


Dans un premier temps, il convient de prendre en compte les mesures des lames en bois souhaitées. Elles dépendent principalement du lieu destiné à recevoir le parement mural. Si la longueur standard est de 2 mètres, il est possible de trouver des lames de dimensions supérieures ou inférieures. Ainsi, pour un plafond, il est recommandé d’utiliser des lames de 4 mètres de longueur, alors que pour les soubassements, des lames d’1,20 mètre sont plus adaptées. En largeur, les lames de bois oscillent entre 5 cm et plus de 37,5 cm, mais le mélange de lames de différentes dimensions apporte un effet graphique intéressant dans un esprit asymétrique.


Meister conçoit des structures originales, en développant un système de rails en aluminium, qui s’intègrent entre les lambris. La pose se fait sur crochet, pour y installer des étagères ou autres accessoires.

Meister conçoit des structures originales, en développant un système de rails en aluminium, qui s’intègrent entre les lambris. La pose se fait sur crochet, pour y installer des étagères ou autres accessoires.
©DR


De couleurs naturelles ou artificielles, le lambris offre un large éventail de teintes, qui pourra s’harmoniser quelque soit votre décoration. Si vous préférez que le bois conserve sa couleur d’origine, le choix de l’essence est primordial, pour correspondre à l’atmosphère que vous souhaitez créer. Brut ou verni, le bois peut s’employer dans n’importe quelle pièce de la maison, à condition d’avoir été traité pour les pièces humides. Sachez que le bois naturel fonce avec le temps, sous l’effet de la lumière. Généralement, le pin ou le sapin sont les essences préférées et pas chères, puisqu’ils correspondent à des teintes claires, qui apportent de la luminosité à une pièce. Les bois exotiques comme le teck ou le sapelli jouent sur des teintes plus rouges, pour donner de la chaleur à une pièce trop froide. Une lame de qualité est considérée comme un bois sans nœud, mais vous pouvez choisir un bois avec certaines irrégularités, afin de vivifier la surface lambrissée, en cassant son uniformité.


Si les avantages du bois ne vous convainquent pas, vous pouvez choisir des lambris prêt à poser de différents matériaux. Ainsi, le lambris PVC est particulièrement apprécié pour sa facilité d’entretien et sa bonne longévité au fil du temps. Grâce à sa résistance aux projections d’eau, le lambris PVC s’adapte aux salles d’eau. Récent dans la décoration d’intérieur, il se présente sous forme de lames rigides, qui offrent un large panel de coloris. Un matériau imputrescible et indéformable, qui présente néanmoins l’inconvénient d’être non recyclable et non respirant.


Si vous souhaitez jouer avec les couleurs, Panneaux et lambris de France a créé la collection Diabolo, qui réunit des nuances naturelles et des nuances vivifiantes. La salle de bains s’auréole de deux teintes, dans un esprit contrasté.

Si vous souhaitez jouer avec les couleurs, Panneaux et lambris de France a créé la collection Diabolo, qui réunit des nuances naturelles et des nuances vivifiantes. La salle de bains s’auréole de deux teintes, dans un esprit contrasté.
©DR


Quant au lambris revêtu, il se constitue d’une couche d’aggloméré parée d’un papier mélaminé, qui imite l’apparence du bois, sur un support de panneau de particules ou de panneau de fibres. Il s’utilise dans tous les types de pièce, hormis les salles d’eau ou les pièces trop humides.


Comment poser son lambris ?


Avant de commencer la pose d’un lambris, il est conseillé de laisser les lames de bois dans la pièce, qui lui est destinée, pendant un minimum de 48 heures (l’idéal étant une bonne semaine). En retirant le film protecteur, les lames doivent être empilées à plat. Ce procédé permet au bois de se stabiliser, et d’éviter les déformations, causées par l’humidité et la température d’une pièce. Matériaux vivant, le bois voit son volume changer, en s’adaptant à l’atmosphère d’une pièce. La pose du lambris peut se faire de deux méthodes différentes :



  • La pose collée se fait sur un support plat, propre et sec. Elle concerne des lames à faibles épaisseurs, moins de 7 mm.

  • La pose clouée ou clipsée se fait sur tasseaux en bois de 40 à 60 cm. Les lames sont espacées en quinconce, pour garantir une meilleure circulation de l’air.


Ce lambris Sylverwood donne une véritable impression de matière naturelle et brute, grâce aux nœuds apparents. Dans l’esprit d’authenticité, le bois rencontre la couleur, pour une décoration résolument moderne.

Ce lambris Sylverwood donne une véritable impression de matière naturelle et brute, grâce aux nœuds apparents. Dans l’esprit d’authenticité, le bois rencontre la couleur, pour une décoration résolument moderne.
©DR


Le lambrissage intégral d’une pièce est généralement peu conseillé, le lambris est un revêtement imposant, qui risque de rétrécir l’espace d’une pièce. Dans un jeu de contrastes, il est plus judicieux de jouer sur un mélange des matières. La morphologie de la pièce est une donnée primordiale pour penser le sens de pose du lambris, afin de mettre en valeur les volumes. Disposé à la verticale, le lambris donne de la hauteur à une pièce, alors qu’à l’horizontale, le lambris donne une impression de profondeur, qui réduit sensiblement la hauteur d’un mur. Sur des murs obliques ou en chevrons, le lambris apporte une touche d’originalité, une fantaisie qui habille de grands volumes rectilignes.


Aujourd’hui, la plupart des lambris sont vendus prêt à l’emploi pour en faciliter l’installation. Mais il est possible de personnaliser des lames brutes par un traitement protecteur et décoratif pour mettre en valeur la couleur, la veine ou le grain du bois. La texture du bois peut être soulignée ou dissimulée, grâce à la mise en couleur ou la mise en relief du lambris. En effet, un effet de relief peut être créé à partir de deux lames de bois assemblés, pour donner une impression de profondeur. La largeur et la profondeur de l’espace apparents entre les lames permet d’accentuer ou non le profil d’assemblage. Effet garanti ! Pour éviter la déformation du bois, il est conseillé d’appliquer la couche sur les deux faces de la lame, et aussi sur les tasseaux.


Meister innove en apportant un effet 3D à son lambris, grâce à une double rainure sur chaque élément ainsi qu’aux trois largeurs différentes. Un effet saisissant qui donne du caractère à la pièce d’une manière originale.

Meister innove en apportant un effet 3D à son lambris, grâce à une double rainure sur chaque élément ainsi qu’aux trois largeurs différentes. Un effet saisissant qui donne du caractère à la pièce d’une manière originale.
©DR


Le lambris en bois ou d’apparence bois est le revêtement idéal, pour personnaliser l’ambiance d’une pièce, en s’accordant avec de nombreux coloris et designs. Classique ou plus contemporain, le lambris apporte un sentiment de chaleur et un style cosy.


www.meister.com

www.gascognewoodproducts.com


www.plf.fr

www.silverwood.fr