Les Hauts de Talmont, un joli vin de région

Michel Tanguy
C’est Nicolas Brossard, le chef sommelier du restaurant Christopher Coutanceau, qui se fait l’ambassadeur de ce vin de pays. Un vin de copains passionnés, parfait reflet de son terroir charentais.
« Les Hauts de Talmont », vinifié à partir d'un cépage discret, le Colombard; un vin de copain qui ira loin !!

« Les Hauts de Talmont », vinifié à partir d'un cépage discret, le Colombard; un vin de copain qui ira loin !!
©DR

Ce vin est né de la rencontre de trois passionnés. Tous amateurs de bons crus, ils se sont retrouvés pour non plus seulement apprécier, mais aussi pour vinifier un cépage discret, quasiment oublié, sinon des eaux de vie. Le Colombard, l’un des plus vieux cépages charentais, allait ainsi ressusciter pour donner un vin très vite apprécié.


Installé sur la falaise de Caillaud, face à l’église de Sainte Radegonde dans le sud du département de la Charente Maritime, le Colombard a vite pris ses aises. Cultivé sur 5 hectares en biodynamie, récolté à la main, vinifié avec soin, le millésime 2011 « Les Hauts de Talmont » est aujourd’hui loué par la profession.


Le chef sommelier du restaurant Christopher Coutanceau le décrit comme vif et tranchant au nez, frais et cristallin. Les notes d’agrumes s’expriment en bouche, avec même un côté marin sûrement influencé par sa situation géographique, ou peut-être seulement, par l’esprit vagabond d’un homme passionné, qui se laisse emporter par la simplicité d’un vin bien fait. Un vin né d’une belle histoire, outil de promotion dédié à valoriser le pays charentais.


Nicolas Brossard l’associe avec de nombreux plats de poissons inscrits sur la carte de son restaurant étoilé de la Rochelle. Fier de parler d’un vin de sa région, il aime le proposer en accompagnement des langoustines, et des huîtres servies en tartare, ou tièdes déposées sur un lit d’asperges.


Langoustine de la criée, parfait pour l'accompagner.

Langoustine de la criée, parfait pour l'accompagner.
©DR