Des nouveaux vins de Bourgogne à savourer et à boire

Alix Baboin-Jaubert
La maison Pierre André, créée en 1923 et surplombant la colline de Corton, nous régale d’une gamme de vins bourguignons de toute beauté.
Corton Charlemagne, Corton Grand Cru et Meursault Genevrières, la signature Pierre André est synonyme de vins de Bourgogne de haute tenue !

Corton Charlemagne, Corton Grand Cru et Meursault Genevrières, la signature Pierre André est synonyme de vins de Bourgogne de haute tenue !
©DR

Son Bourgogne chardonnay 2011 (11 euros), en apparence tout simple, se révèle  magnifique par ses arômes de fleurs blanches, sa fraîcheur et sa netteté. Alliant rondeur et acidulé, il nous persuade sans mal de l’associer à un poisson en sauce, des huitres gratinées.


Le Meursault 2010 les Genevrières (56 euros), à la robe or blanc, au nez de citron, aux notes de pierre à fusil nous plaît par son attaque tonique, avec sa saveur vanillée et briochée. Une texture soyeuse à conserver 3 à 5 ans en cave pour lui donner le meilleur de lui-même. Servez-le à 11°C. avec une pintade aux olives, un carpaccio de saumon au parmesan.


Enfin, le Corton Charlemagne 2010 grand cru (85 euros) enchante nos papilles avec sa robe dorée, ses arômes anisés, briochée et noisetée. Son attaque suave, sa minéralité, sa finesse extraordinaire associée à une longueur en bouche tout en plénitude, vraiment un grand vin, à servir avec un homard cuisiné, des écrevisses à la nage de poireaux.


www.pierre-andre.com