Bouchées express aux marrons

Alexandre Locollos
Marie-Claude Bonnefond réalise une recette simple avec de la crème de marrons vanillée, pour les néophytes de la cuisine, qui souhaitent épater leurs convives. Une nouvelle gourmandise qui ravira les papilles, même les plus exigeants.
Pour des convives arrivant à l'improviste, ce dessert à la crème de marron vanillée est d'une simplicité déconcertante à réaliser. Comme quoi, peu d'ingrédients peuvent faire des miracles en cuisine.

Pour des convives arrivant à l'improviste, ce dessert à la crème de marron vanillée est d'une simplicité déconcertante à réaliser. Comme quoi, peu d'ingrédients peuvent faire des miracles en cuisine.
©DR

Aidé par un pâtissier, Clément Faugier fonde une fabrique de marrons glacés à Privas, dans l’Ardèche. Cependant, la préparation de ces gourmandises est complexe, occasionnant un certain nombre de perte à cause de la fragilité du produit. En 1885, Clément Augier va inventer la crème de marron, pour valoriser les pertes, en les réutilisant dans une nouvelle recette, où les brisures de marron glacés sont transformées en confiture. En 1924, le nom « Crème de marrons de l’Ardèche » est déposé, alors que plus de cent ans plus tard, la recette reste inchangée. Avec sa texture fondante et parfumée, elle accompagne parfaitement les desserts, mais elle peut se déguster simplement en tartine pour le petit déjeuner.


Temps de préparation : 30 minutes


Ingrédients pour 6 personnes :


2 œufs « Parole d’éleveurs »

380 g de crème de marrons vanillée

60 g de beurre fondu

1 cuil. à café rase de farine


Préparation :


Préchauffer le four à 180°C.


Faire fondre le beurre puis le mélanger avec la crème de marrons.


Ajouter les œufs, la farine et bien mélanger la préparation.


Remplir ensuite les moules avec la pâte et enfourner environ 25 minutes au four.


Laisser légèrement refroidir avant de démouler.


Conserver les bouchées au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.


D’après une recette de Marie-Claude Bonnefond, pour les œufs « Parole d’éleveurs ».