Crème renversée et son caramel au beurre salé

Alexandre Locollos
Monique Bobon propose une recette classique de crème renversée, mais revisitée à la mode bretonne avec un caramel au beurre salé. Une manière de chambouler les habitudes, pour apporter une touche contrastée et salée.
La crème renversée se revisite dans une version sucré/salé, inspirée d'un produit phare de la Bretagne : le caramel au beurre salé. Une manière de vivifiée le dessert, avec une touche d'originalité.

La crème renversée se revisite dans une version sucré/salé, inspirée d'un produit phare de la Bretagne : le caramel au beurre salé. Une manière de vivifiée le dessert, avec une touche d'originalité.
©DR

Favorisée par l’Histoire, la Bretagne est indissociable du caramel au beurre salé. En effet, en 1343, le roi Philippe VI de Valois met en place une taxe sur le sel, nommée la gabelle. Devenant une denrée de luxe, le sel devient un privilège, réservé pour les familles les plus fortunées. Alors que le beurre se préparait uniquement dans une version salée, il devient doux pour être exempts de l’impôt. Lorsque la Bretagne est annexée à la France, elle exige d’être exonérée de la gabelle, pour conserver ses particularités régionales. De ce fait, le beurre salé subsiste dans la région, devenant une spécialité. Mais il faut attendre 1977, avant qu’Henri Le Roux, un maître chocolatier, ne crée le bonbon de caramel au beurre salé. Le succès est immédiat puisqu’en 1980, il est élu meilleure sucrerie de France.


Temps de préparation : 40 minutes


Ingrédients pour 6 personnes :


4 oeufs « Parole d’éleveurs »

½ litre de lait

125 g de sucre

1 gousse de vanille

1 pot de caramel au beurre salé (type Salidou)


Préparation :


Préchauffer le four à 180°.


Verser une cuillère à soupe de caramel au beurre salé dans chacune des 6 verrines et réserver au frais.


Casser les œufs entiers dans un saladier, ajouter le sucre en poudre et blanchir les œufs avec le sucre en fouettant quelques minutes


Porter le lait à ébullition avec les gousses de vanille fendues en deux, gratter les graines. Laisser infuser 15 minutes. Verser la préparation sur les œufs blanchis. Bien remuer, puis verser la préparation encore chaude dans les verrines, sur le caramel.


Remplir un plat creux d’eau chaude, y déposer les verrines et enfourner. Laisser cuire entre 25 et 30 minutes au bain-marie à 180°.


Réserver au frais jusqu’au moment de servir.


D’après une recette de Monique Bobon, pour les œufs « Parole d’éleveurs ».