Le koulitch : la brioche russe de Pâques

Alexandre Locollos
Découvrez le koulitch, la brioche traditionnelle de Pâques russe. Une bonne idée pour conclure la chasse aux œufs, avec une touche d’originalité, venant de l’Oural et davantage...
Le koulitch est un incontournable de la Pâques russe. Les raisons secs et les fruits confits donnent à cette brioche aérée et moelleuse, un petit goût parfumé. Le glacage et les vermicelles colorés s’accorderont avec les œufs peints découverts dans le jardin !

Le koulitch est un incontournable de la Pâques russe. Les raisons secs et les fruits confits donnent à cette brioche aérée et moelleuse, un petit goût parfumé. Le glacage et les vermicelles colorés s’accorderont avec les œufs peints découverts dans le jardin !
©Elen Studio - Fotolia

Pâques est une fête extrêmement importante dans l’Europe orthodoxe. Les gâteaux préparés pour l’occasion sont très riches en œufs et en fromage blanc, représentant l’abondance après la période de carême. Parmi eux, on trouve le koulitch, une brioche aux fruits confits et aux raisins secs, qui se déguste pendant la fête, mais aussi durant les 40 jours suivant Pâques.


De forme cylindrique, le koulitch est tout en hauteur. Préparé quelques jours à l’avance, il est surmonté d’un glacage fondant, coulant sur les côtés. Les russes ont pour habitude de placer une chandelle en son centre, afin de le présenter au prêtre pour la bénédiction. Puis, il est d’usage de le découper en rondelles pour le servir, et de conserver le sommet pour recouvrir le morceau restant.


Voilà une recette originale qui vous fera découvrir une tradition russe ancestrale, dont l’origine reste inconnue. A déguster sans se priver !


Préparation : 30 minutes


Temps de levage : 6 heures


Cuisson : 1 heure


Ingrédients pour deux koulitch :



  • 10 œufs

  • 1,5 kg de farine

  • 40 g de levure de boulanger

  • 20 g de sel

  • 60 à 80 cl de lait selon la pâte

  • 300 g de sucre en poudre

  • 250 g de beurre

  • 300 g de fruits confits

  • 300 g de raisins secs

  • 8 cuillères à soupe de fondant

  • Vermicelles de chocolat, cerises confites ou angélique pour la décoration du chapeau


Préparation du levain :


Mettez le quart de la farine dans une terrine. Faites une fontaine, et placez-y la levure dissoute dans un peu de lait tiède.


Incorporez du bout des doigts la farine à la levure dissoute, pour obtenir une pâte molle. Roulez-la en boule, et placez-la dans un peu de lait tiède, après lui avoir donné deux coups de couteau en croix.


Mettez ensuite le reste de la farine dans un très grand bol, faites un puits au milieu. Mettez-y le sel, les œufs et le sucre. Mélangez à l’aide d’une spatule, puis ajoutez petit à petit le lait, de façon à obtenir une pâte molle.


Travaillez vigoureusement cette pâte à la main, en la soulevant pour lui faire absorber le plus d’air possible. Ajoutez le levain, et continuez à pétrir jusqu’à ce que la pâte se détache bien des doigts.


Incorporez le beurre ramolli par petites quantités.L’orsque la pâte est bien lisse, roulez-la en boule, puis mettez-la dans une terrine farinée recouverte d’un linge. Laissez la pâte lever 6 heures à l’abri des courants d’air.


 


Avant de mettre au four :


Farinez les fruits confits et les raisins secs. Ajoutez-les à la pâte, et mélangez délicatement


Prenez des moules hauts et ronds (des boîtes de conserve dont on a martelé les bords font aussi l’affaire). Garnissez les fonds d’un papier sulfurisé huilé. Puis, remplir chaque moule à moitié de pâte.


Enfournez une heure à four doux (110°). Démoulez et laissez refroidir avant de décorer le chapeau avec du fondant dissout dans un peu d’eau chaude, des vermicelles et des fruits confits.


Conseil du chef : le koulitch se déguste traditionnellement avec le fromage blanc russe pascal : le paskha !