Flan de ravioles au Saint-Marcellin et à la crème de safran

Mathilde Elie
Laissez le flan à la courgette de côté, et découvrez le flan de ravioles au Saint-Marcellin, deux ingrédients qui traversent le temps, originaires de la région du Dauphiné, entre les Alpes et la Provence.
Un flan de ravioles au Saint-Marcellin, une entrée délicieuse et simple à réaliser, pour découvrir les célèbres ravioles du Dauphiné et le Saint-Marcellin, un petit fromage qui traverse le temps.

Un flan de ravioles au Saint-Marcellin, une entrée délicieuse et simple à réaliser, pour découvrir les célèbres ravioles du Dauphiné et le Saint-Marcellin, un petit fromage qui traverse le temps.
©P. Barret

Qu’ils soient aux légumes ou au fromage, les flans sont une entrée simple et facile à réaliser, agréable en été comme en hiver. D’innombrables recettes existent, et nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le flan de ravioles au Saint-Marcellin.


Avec leur goût fin et délicat, les ravioles du Dauphiné sont très appréciées, notamment par les chefs des grands restaurants. Et si à l’origine elles étaient garnies de comté, de fromage blanc et de persil revenu dans du beurre, aujourd’hui, elles se déclinent sans perdre de leur saveur. Et certains ingrédients peuvent même les sublimer… C’est le cas du Saint-Marcellin, un petit fromage fermier crémeux au lait de vache, plein de caractère, qui tient son nom de son village d’origine, en Isère, au cœur du Vercors.


Le Saint-Marcellin, un petit fromage crémeux et puissant à la fois


Comme les ravioles, ce fromage du Dauphiné est réputé dans toute la France, mais reste essentiellement fabriqué dans la région. Il est le fruit d’une longue tradition, puisqu’on le trouve mentionné dans les livres de comptes de l’intendance de Louis XI, au XVème siècle ! Mais selon l’anecdote, il aurait été véritablement apprécié au XIXème siècle, quand Auguste Casimir Perrier, ministre de Louis Philippe, aurait déclaré en le goûtant : « C’est délicieux ! Vous m’en ferez parvenir chaque semaine au château ». Le fromage est alors exclusivement fabriqué dans les fermes de l’Isère par les femmes de paysans, pour leur consommation personnelle, mais aussi pour le vendre sur les marchés, ce qui contribue petit à petit à forger sa solide réputation.


Le Saint-Marcellin est à la fois crémeux et puissant. Il doit son caractère à son territoire de fabrication, entre plaines du Lyonnais et montagnes de la Chartreuse et du Vercors occidental, entre les Alpes et la Provence. En plus de cela, les éleveurs de bovins laitiers privilégient l’utilisation de ressources locales, et les vaches sont principalement nourries par des fourrages du territoire. Cette alimentation saine est un véritable gage de qualité pour le lait utilisé dans la production du fromage.


Avec ses 36 millions de fromages vendus chaque année, nul doute que le Saint-Marcellin fait des heureux. Et avec les ravioles, il révèlera toute son onctuosité…


Temps de préparation :


Ingrédients pour 4 personnes :



  • 500 g de ravioles Saint Jean au Saint Marcellin

  • 1 kg d’épinards surgelés

  • 20 cl de bouillon cube

  • 70 cl de crème fraîche

  • 2 œufs

  • 10 cl de vin blanc

  • 2 échalotes hachées

  • 100 g de beurre

  • 1 cuillère à thé de pistils de safran

  • Ciboulette


Préchauffez votre four à 120°.


Concassez les épinards, puis faites-les sauter à la poêle et assaisonnez.


Dans un grand volume d’eau à ébullition, pochez les ravioles pendant une minute.


Pour la préparation du flan, mélangez dans un saladier la crème fraîche et les œufs.


Dans un ramequin rond, mettez les épinards, les ravioles pochées, et la préparation du flan. Mettez au four pendant 45 minutes.


Pendant ce temps, préparez la crème de safran dans une casserole. Pour cela, ajoutez le bouillon, le vin blanc, les échalotes hachées et le beurre. Faites monter la sauce puis ajoutez la crème et le safran.


Enfin, disposez le flan au milieu et versez la crème de safran. Servez aussitôt.


Pour la décoration, ajoutez quelques pistils de safran.