Saveurs automnales avec le clou de girofle

Clément Martin
Grâce à son parfum intense, le clou de girofle est une vraie madeleine de Proust, fleurant l’approche des fêtes de fin d’année. Idéal pour les maux de dents, il connaît un réel succès dans les cuisines du monde, depuis l’Antiquité.
Issu du giroflier, le clou de girofle est une fleur récoltée et séchée au soleil, dont les utilisations multiples dans la maison en font une épice indispensable. Indissociables de l’automne, il vous accompagnera jusque sur la table de fête avec la pomme d’ambre.

Issu du giroflier, le clou de girofle est une fleur récoltée et séchée au soleil, dont les utilisations multiples dans la maison en font une épice indispensable. Indissociables de l’automne, il vous accompagnera jusque sur la table de fête avec la pomme d’ambre.
©Jean-Yves Foy pour Fotolia.com

Issu d’un arbre au nom de giroflier appartenant à la famille des Mytaceae, le clou de girofle trouve son origine en Indonésie, plus précisément sur l’île de Ternate. De forme conique aux feuilles persistantes, l’arbre connaît une floraison de fleurs blanc rosé, récoltées avant leur épanouissement, pour être séchées au soleil afin de leur donner la teinte brun foncé de l’épice. Attesté par écrit depuis 200 av. J.-C., le clou de girofle est connu en Inde et en Chine, où il est utilisé pour ses vertus médicinales, culinaires ou purifier l’haleine. Avec le commerce des arabes, il est importé en Europe dès le IVème siècle, où il est réservé aux populations les plus riches. Négocié à prix d’or, le clou de girofle connaît une vraie bataille, afin de posséder son monopole. Ce sont les portugais, puis les hollandais qui se partagent le butin, avant que l’intendant de l’île Maurice, Pierre Poivre, ne récupère quelques plants lors d’une expédition, pour l’acclimater sur sa terre.


Entrant dans la composition du khôl égyptien, le clou de girofle n’est pas utilisé qu’à des fins esthétiques. Ses propriétés antiseptiques et anesthésiques sont connues depuis l’Antiquité, aidant à soulager les problèmes dentaires, en mâchant quelques clous. Au Moyen-Age, il est utilisé comme conservateur naturel pour les aliments. Son odeur puissante sert de parfum d’ambiance, lorsqu’il est planté dans toute la surface d’une orange, formant ce qu’on appelle une pomme d’ambre. N’hésitez pas à parfumer votre linge de maison, en remplissant de petits sachets de clous de girofle, ayant la capacité de faire fuir les petites bêtes indésirables. Comme beaucoup d’épices, il est considéré comme un puissant aphrodisiaque, qui assure la fidélité de son conjoint. Ses vertus médicinales ne sont pas en reste, puisqu’il agit sur les troubles intestinaux


Parmi les nombreuses aromates qui rentrent dans la composition du pain d’épices, le clou de girofle s’associe à merveille dans toutes les préparations à base de cannelle, afin d’intensifier son goût. Ainsi, il trouve sa place aussi bien dans un met sucré, que dans un met salé. Indissociable d’une cuisine orientale, il entre dans la composition des currys, mais il s’est intégré à la gastronomie française, en parfumant le célèbre pot-au-feu ou la choucroute. Associé à des notes automnales ou hivernales, le clou de girofle se marie avec subtilité aux légumes et fruits de saison comme le potimarron ou la figue. La puissance de ses arômes permet de réveiller les saveurs des sauces en tout genre, mais faites attention à l’utiliser avec parcimonie, afin de conserver intact le goût des aliments. S’il existe du clou de girofle en poudre, il est conseillé d’en posséder des entiers, qui auront d’autant plus d’intensité. D’une longue conservation, il suffit de les garder à l’abri de la lumière dans une boîte hermétique.


Les utilisations multiples du clou de girofle lui permettent de s’adapter aux besoins et envies de chacun, dépassant les frontières de la cuisine. Médicament, parfum d’ambiance ou répulsif à insectes, il trouvera sa place parmi les épices indispensables.